Le gouvernement du Canada annonce la création d’une commission indépendante aux débats des chefs

Communiqué de presse

Ottawa, le 30 octobre 2018 – Le gouvernement du Canada donne suite à son engagement de mettre en place un processus robuste visant à organiser les débats des chefs pendant les campagnes électorales fédérales. Les débats nationaux permettent aux Canadiens d’en savoir davantage sur les partis fédéraux, leurs chefs et leurs positions stratégiques.

L’honorable Karina Gould, ministre des Institutions démocratiques, a annoncé aujourd’hui la création d’une commission indépendante aux débats des chefs. Le mandat initial de cette commission consistera à organiser deux débats des chefs — un dans chaque langue officielle — lors des élections fédérales de 2019. La Commission aux débats des chefs, qui devrait être bien en place d’ici le printemps 2019, sera dirigée par un commissaire et appuyée par un comité consultatif composé de sept membres.

La ministre a également profité de l’occasion pour annoncer que le très honorable David Johnston est la personne choisie par le gouvernement pour être le premier commissaire aux débats.

Au cœur de ses efforts de supervision des débats des chefs fédéraux de 2019, la Commission veillera à ce que les débats des chefs soient accessibles à tous les Canadiens sur diverses plateformes.

Les Canadiens ont recommandé une approche graduelle, réfléchie et indépendante pour les débats des chefs. La création d’une commission aux débats résulte d’un processus incluant une consultation en ligne auprès des Canadiens, une série de tables rondes auxquelles ont participé divers spécialistes, diffuseurs, universitaires et intervenants à l’échelle du pays ainsi qu’une étude du Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre.

À la suite des débats de 2019, la Commission aura pour mandat de préparer un rapport au Parlement décrivant ses conclusions, les leçons retenues et ses recommandations afin d’éclairer la création éventuelle d’une commission aux débats des chefs permanente.


Citations

« Les débats des chefs constituent des exercices fondamentaux en démocratie. Une commission indépendante fera de ces débats un volet plus prévisible, fiable et stable des campagnes électorales fédérales. Les Canadiens conviennent qu’une commission aux débats doit être durable, non partisane et indépendante, et qu’elle doit servir les intérêts et les priorités des citoyens. À l’avenir, la Commission aux débats des chefs veillera à ce que les Canadiens handicapés, ceux qui vivent en région rurale ou éloignée ainsi que les communautés de langue officielle en situation minoritaire aient accès à de l’information essentielle sur le chef, le parti et le programme de leur choix. »

L’honorable Karina Gould, ministre des Institutions démocratiques

Faits en bref

  • Le premier débat télévisé des chefs des partis fédéraux a eu lieu en 1968.

  • En 1979, les débats des chefs avaient attiré 7,5 millions de téléspectateurs, soit près de la moitié de la population anglophone du pays à l’époque.

  • Lors de la campagne électorale de 2015, les cotes d’écoute enregistrées pour les débats en langue française et en langue anglaise étaient sensiblement inférieures à celles des débats de 2006, de 2008 et de 2011.

  • Dans la lettre de mandat qu’elle a reçue du premier ministre, la ministre Gould s’est vu confier la tâche de « présenter des options pour créer un poste de commissaire indépendant chargé d’organiser les débats des chefs des partis politiques lors des futures campagnes électorales fédérales, avec le mandat d’améliorer les connaissances des Canadiens et des Canadiennes en ce qui concerne les partis, leurs chefs et leurs positions stratégiques ».

  • L’établissement d’un poste de commissaire indépendant pour organiser les débats des chefs des partis politiques permettra de faire en sorte que les intérêts des Canadiens sont au cœur de l’organisation et de la diffusion de ces débats.

  • Le budget de 2018 prévoit 5,5 millions de dollars sur deux ans pour mettre en place un processus selon lequel les débats des chefs fédéraux seraient organisés dans l’intérêt public et renseigneraient mieux les Canadiens sur les partis, leurs chefs et leurs positions stratégiques.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Restez branchés

Suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Pour de plus amples renseignements (médias seulement) :

Nicky Cayer
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Institutions démocratiques
613-943-1838

Relations avec les médias
Bureau du Conseil privé
613-957-5420


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :