Biographie du Dr Michael J. Strong

Document d'information

Le Dr Michael J. Strong est doyen de l’École de médecine et de dentisterie Schulich et professeur émérite à l’Université Western, où il est titulaire de la chaire de recherche sur la SLA Arthur-J.-Hudson. Il est scientifique à l’Institut de recherche Robarts et, de 2000 à 2010, il a été chef de la neurologie et coprésident du Département des sciences neurologiques cliniques au Centre des sciences de la santé de London et à l’Université Western. Le Dr Strong a également coprésidé le Consortium canadien de recherche sur la SLA et siégé au conseil d’administration de la Société canadienne de la SLA. En outre, il est le chercheur principal de l’Initiative de recherche sur les maladies neurodégénératives de l’Ontario.

Les recherches cliniques du Dr Strong portent sur la compréhension de la maladie neurodégénérative appelée sclérose latérale amyotrophique (SLA), ou maladie de Lou‑Gehrig. Le Dr Strong s’intéresse tout particulièrement à l’incidence des manifestations non motrices de la maladie, notamment les symptômes cognitifs, comportementaux et émotionnels associés à la SLA, ainsi qu’au rôle des techniques de neuro-imagerie de pointe dans la détermination des personnes atteintes de la SLA qui sont susceptibles de présenter un ou plusieurs de ces symptômes. Ses recherches sur les causes de la SLA ont aussi porté sur la définition du rôle des modifications au métabolisme du neurofilament, ce qui comprend la reconnaissance du rôle de l’extinction de l’expression des gènes par la modification fondamentale de l’expression des microARN et des protéines de liaison à l’ARN.

Le Dr Strong est l’auteur de 29 chapitres et de plus de 185 articles évalués par des pairs. En outre, il a dirigé la rédaction de 4 manuels et a donné plus de 160 conférences sur la SLA à l’échelle nationale et internationale. Il est le seul Canadien à avoir reçu le prix Sheila-Essey et le prix Forbes-Norris pour la recherche sur la SLA. En 2012, il a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II pour son apport à la recherche et aux soins liés à la SLA.

Le Dr Strong est titulaire d’un diplôme de médecine de l’Université Queen’s. Il a effectué ses études en neurologie à l’Université Western et ses études postdoctorales au Laboratoire de recherche sur le système nerveux central des National Institutes of Health à Bethesda, au Maryland.

Recherche d'information connexe par mot-clés: Santé | Instituts de recherche en santé du Canada | Canada | grand public | documents d'information
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :