Navires de combat canadiens

Marine Royale Canadien

Quinze nouveaux navires de combat canadiens (NCC) permettront au Canada de continuer à surveiller et à défendre ses eaux et d’apporter une contribution importante aux opérations navales internationales. Ces navires constitueront la principale composante de surface de la puissance de combat maritime du Canada.

En bref

  • Déplacement

    8 000 tonnes

  • Longueur

    151,4 mètres

  • Largeur

    20,75 mètres

  • Vitesse maximale

    27 nœuds

  • Rayon d’action

    7 000 milles marins

  • Capacité
    (équipage)

    210

Un navire de guerre mondial à la base

Grâce à leur capacité de guerre efficace et à leur polyvalence, les NCC peuvent être déployés rapidement partout dans le monde, soit indépendamment, soit dans le cadre d’un groupe opérationnel, pendant de nombreux mois.

Ils constituent le fondement idéal pour la future flotte de la MRC, conçue pour servir le Canada et les marins de demain.

Essentiellement, les NCC sont conçus pour être aptes au combat en permettant aux marins de la MRC bien entraînés de faire face à n’importe laquelle des situations avec de l’équipement à la fine pointe de la technologie. Au niveau opérationnel, ils seront capables de fournir un effet crédible et pertinent pour réaliser la mission énoncée pour la MRC dans la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement.

Les NCC seront en mesure de mener simultanément des missions de guerre aérienne et sous-marine et de guerre de surface et d’information, que ce soit dans des conditions de patrouille ou de combat à grande échelle. Les équipages seront formés et organisés pour être en mesure de mener des opérations de guerre et de réagir à tout dommage subi.

Capacités

  • Réalisation d’une vaste gamme de missions avec le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD), les pays membres du Groupe de cinq, l’OTAN, les partenaires de la coalition et d’autres ministères et organismes du gouvernement du Canada.
  • Puissance de combat décisive pour les opérations en mer, et à l’appui des opérations de la force interarmées à terre.
  • Capacité d’appuyer des missions menées dans le cadre des opérations de lutte contre la piraterie, de lutte contre le terrorisme, de renseignement et de surveillance, d’interdiction et d’imposition d’un embargo, d’aide humanitaire, de recherche et sauvetage, et d’application de la loi ou de la souveraineté.

Commodités

  • Installations médicales et dentaires

  • Wi-Fi à
    bord

  • Gymnase et installations de conditionnement physique

Caractéristiques de la classe

Commandement et contrôle
  • Systèmes de gestion intégrés : combat, communication, passerelle et navigation ainsi que cyberdéfense.
  • Le moyen d’engagement en coopération (CEC) de l’USN, qui est un système de réseau de capteurs en temps réel qui permet une connaissance de la situation de haute qualité et améliore la capacité de lutte antiaérienne (LAA).
  • Un ensemble complet de mesures de guerre électronique et de contre-mesures.
Surveillance
  • Radar 3D à ensemble actif de balayage électronique (EABE) à l’état solide.
  • Radars de navigation.
  • Systèmes électro-optiques et infrarouges.
Armes
  • Système de missiles à lancement vertical qui soutient une défense antimissile à longue portée, à courte portée et rapprochée, appui aux tirs navals de précision à longue portée et engagements antinavires.
  • Système de canon principal de 127 mm et deux affûts d’arme de 30 mm.
  • Torpilles légères.
Système de guerre sous-marine intégré
  • Sonar monté à l’avant, sonar actif et passif basse fréquence remorqué, torpilles légères et leurres.
Installations
  • Un hélicoptère multirôle CH-148 Cyclone, bateaux et installations multirôle pour embarquer des systèmes pilotés à distance.