NCSM Annapolis

Il y a eu 2 vaisseaux du nom d’Annapolis dans la Marine royale canadienne.

NCSM Annapolis (1er du nom) (I04)

Baptisé Mackenzie à l'origine, ce destroyer américain de la classe Town servit pendant 3 ans au sein de la flotte du Pacifique des États-Unis avant d'être désarmé à l'île Mare, Californie, en 1922. Remis en service brièvement pendant la première année de la Seconde Guerre mondiale, il arriva à Halifax, Nouvelle-Écosse, le 20 septembre 1940 et, 4 jours plus tard, fut transféré à la Marine royale du Canada et rebaptisé Annapolis. Le mois suivant, sa chaudière no 4 fut endommagée au cours d'un incendie et il perdit sa cheminée arrière. En raison de son endurance limitée, il ne traversa jamais l'Atlantique et pendant tout le reste de sa vie utile, il servit dans la Force d'escorte locale de l'Ouest. En juin 1943, il devint membre du groupe d'escorte W-8, puis, pendant peu de temps, du groupe d'escorte W-10.

En avril 1944, il fut relégué à des fonctions d'instruction à l'établissement NCSM Cornwallis, tout en assurant de temps en temps l'escorte de sous-marins de la Marine royale entre Halifax et Digby, Nouvelle‑Écosse. Désarmé le 4 juin 1945, le navire quitta en remorque le port d’Halifax quelques semaines plus tard à destination de Boston, où il finit ses jours à la casse.

NCSM Annapolis (2e du nom) (265)

Construit aux Chantiers maritimes Halifax Limitée, le destroyer de sa classe éponyme Annapolis, le vingtième et dernier des « Cadillac », entra en service le 19 décembre 1964. Pendant l’été de 1970, il célébra le centenaire du Manitoba aux côtés des NCSM Skeena et NCSM Protecteur en se rendant à Fort Churchill, Rankin Inlet, Chesterfield Inlet et Wakeham Bay. En juin 1974, il servit comme navire amiral de la Force navale permanente de l'Atlantique. L’Annapolis servit pour les prochaines 10 années dans des exercices de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) dans l’Atlantique nord, les Caraïbes et les eaux européennes.

Le chantier naval Saint John Shipbuilding Ltd. s’occupa de son carénage d’extension de la durée de vie des destroyers (DELEX) qui débuta le 19 août 1985 et se termina le 8 janvier 1987. Après ce radoub, il prit part à l’important exercice de l’ OTAN, Ocean Safari ’87, avant d’escorter le HMY Britannia dans une tournée automnale des Grands Lacs.

Il quitta Halifax pour Esquimalt, Colombie-Britannique, le 14 août 1989. Puis, au printemps de 1994, il participa à l’opération FORWARD ACTION au large d’Haïti. L’Annapolis fut placé en « disponibilité opérationnelle sur long préavis » en décembre 1996 et fut désarmé le 1er juillet 1998. La Artificial Reef Society of British Columbia en fit l’acquisition et le coula afin d’en faire une épave pour la plongée sportive.

Honneurs de bataille

  • Atlantique 1941-43
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :