Le gouvernement du Canada annonce l’attribution d’un contrat à l’Université de Waterloo pour la recherche et le développement à l’appui de la surveillance de l’Arctique

Communiqué de presse

Le 12 avril 2018 – Ottawa (Ontario) – Défense nationale/Forces armées canadiennes

Tout comme l’indique la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, le ministère de la Défense nationale (MDN) s’engage à mettre l’accent sur la recherche et le développement en matière de défense afin de trouver des solutions novatrices aux problèmes de surveillance dans le Nord canadien, en particulier dans les domaines prioritaires du renseignement, de la surveillance et de la reconnaissance dans l’Arctique.

Dans le cadre de cet engagement, le MDN, par l’entremise des Services publics et d’Approvisionnement Canada, a attribué un contrat à l’Institut d’informatique quantique de l’Université de Waterloo pour étudier une nouvelle technologie quantique afin de contribuer à l’amélioration des méthodes de télédétection dans l’Arctique. Ce contrat d’une valeur de 2,7 millions de dollars est accordé dans le cadre de l’appel de propositions d’innovation de 2016 pour le programme de sciences et technologie (S et T) sur la connaissance de la situation dans tous les domaines (CSTD).

L’Arctique présente des défis uniques pour diverses méthodes de télédétection, y compris le radar. Les conditions météorologiques spatiales telles que les tempêtes géomagnétiques et au rayonnement solaire, ainsi que les éruptions solaires interfèrent avec le fonctionnement du radar et empêchent l’identification efficace des objets. Une nouvelle technique de détection, l’illumination quantique, permettra aux opérateurs radar d’éliminer le bruit de fond important et d’isoler des objets, y compris des avions furtifs, avec une précision inégalée. L’illumination quantique pratique nécessite une émission rapide de photons sur demande, soit des particules de lumière simples, en paires intriquées (hautement corrélées). Ce projet appuie le développement d’une source à haut débit, sur demande, de paires de photons intriqués, ce qui permet à cette technologie de passer du laboratoire au terrain.

Les solutions de surveillance appuieront la capacité du gouvernement du Canada d’exercer sa souveraineté dans le Nord et sensibiliseront davantage aux enjeux en matière de sécurité, ainsi qu’aux activités commerciales et de transport dans l’Arctique canadien. De plus, des solutions peuvent contribuer aux efforts conjoints du Canada et des États-Unis pour renouveler le Système d’alerte du Nord et moderniser des éléments du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD).

Grâce à un investissement de près de 133 millions de dollars jusqu’en 2020, les responsables du programme S et T sur la CSTD coordonnent et financent des recherches et des analyses novatrices pour appuyer l’élaboration d’options visant à améliorer la connaissance du domaine des approches aériennes, maritimes et sous-marines du Canada, en particulier dans l’Arctique.


Citations

« Le radar est notre œil dans le ciel, en particulier dans l’Arctique, ce qui présente des défis uniques pour diverses méthodes de télédétection. La technologie quantique est l’une des plus récentes innovations dans ce domaine, et nous sommes fiers de nous associer à l’Institut d’informatique quantique de l’Université de Waterloo pour poursuivre l’élaboration de cette technologie à l’appui de la défense du Canada et de la population canadienne. »

Ministre de la Défense Harjit S. Sajjan

« Notre gouvernement est déterminé à fournir aux Forces armées canadiennes l’équipement dont elles ont besoin afin d’accomplir leur travail. Nous sommes fiers de travailler avec l’Université de Waterloo pour mettre à profit la recherche locale afin d’aider le Canada à surveiller l’environnement difficile de l’Arctique. »

Ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, l’honorable Carla Qualtrough

Faits en bref

  • Le programme sur la CSTD vise à tirer parti de l’expertise scientifique et technologique innovatrice d’autres ministères, du milieu universitaire, de l’industrie et des alliés, afin d’identifier, d’évaluer et de valider les technologies à l’appui de la surveillance aérienne et maritime, en particulier dans le Nord.

  • Le NWS est une chaîne de stations radars sans personnel dans l’Arctique canadien qui assure la surveillance aérospatiale des approches nordiques de l’Amérique du Nord.

  • Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), l’organisation de la Défense nationale spécialisant en sciences et technologie, est le chef de file national en S et T. Cette organisation fournit à la communauté de S et T pour la défense, aux Forces armées canadiennes et à d’autres ministères, ainsi qu’aux groupes de sécurité publique, les connaissances et la technologie nécessaires pour défendre et protéger les intérêts du Canada au pays et à l’étranger.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Ministère de la Défense nationale
Téléphone : 613-996-2353
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca

Suivez Sciences et technologie de la Défense nationale (@DRDC_RDDC) sur Twitter

Pour plus de renseignements, visitez le www.drdc-rddc.gc.ca.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :