DAOD 2011-1, Programme d’architecture d’entreprise

Table des matières

  1. Introduction
  2. Définition
  3. Aperçu
  4. Gestion
  5. Conformité et conséquences
  6. Responsabilités
  7. Références

1. Introduction

Date de publication : 2019-10-16

Application : La présente DOAD est une directive qui s’applique aux employés du ministère de la Défense nationale, ci-après nommés « employés du MDN », et une ordonnance qui s’applique aux officiers et aux militaires du rang des Forces armées canadiennes (FAC), ci-après nommés « militaires ».

Documents annulés : CANFORGEN 017/08, Promulgation du cadre de l’architecture du ministère de la Défense nationale et des Forces canadiennes (CAMDN) et du modèle de données d’architecture de la défense (MDAD)

Autorité approbatrice : Vice-chef d’état-major de la défense (VCEMD)

Demandes de renseignements : Directeur d’Architecture d’entreprise (DAE)


2. Définition

architecture d’entreprise (enterprise architecture)

Ensemble d'informations stratégiques qui définit une organisation du MDN ou des FAC, les éléments de l’organisation et les corrélations nécessaires à l'exécution des opérations de l’organisation pour atteindre ses objectifs, et les processus essentiels à la mise en œuvre des nouvelles capacités dans l’organisation ou le réinvestissement ou le désinvestissement des capacités existantes. (Banque de terminologie de la défense, fiche numéro 31723)

3. Aperçu

Contexte

3.1 Le VCEMD est chargé de veiller à l’efficacité et à l’efficience des processus, des procédures et des outils qui soutiennent la méthodologie et la pratique de l’architecture d’entreprise (AE) au sein du MDN et des FAC.

Objectif

3.2 La présente DOAD vise à établir les responsabilités nécessaires à la livraison, à la gestion et au soutien du Programme d’AE. La nécessité d’adopter une approche d’AE est reconnue dans la Directive sur la gestion des technologies de l’information du Conseil du Trésor. Voir les appendices C et D de la Directive pour de plus amples informations.

Résultats escomptés

3.3 On s’attend à ce que le Programme d’AE au sein du MDN et des FAC:

  1. constitue le moteur stratégique d’harmonisation des décisions d’investissement, de dessaisissement et de réinvestissement, afin de soutenir la responsabilisation, le contrôle, la conformité, la gestion du risque et les stratégies de défense de niveau supérieur;
  2. permette la visualisation, par des techniques de modélisation et des schémas, d’aspects significatifs des capacités d’affaires qui seraient autrement très difficiles à décrire et à articuler;
  3. permette les structures et les processus de gouvernance, et une meilleure hiérarchisation des portefeuilles de projets;
  4. formalise les règles d’engagement et facilite la détermination d’une AE spécifique à une organisation et effectue les liaisons avec l’AE d’autres organisations;
  5. permette une prise de décision rapide et fondée sur des données probantes, en connaissant les incidences et les effets prévus, et en prévoyant les demandes et les exigences futures;
  6. fournisse les directives et la surveillance du changement organisationnel, y compris la détermination du point d’optimisation du changement, et le décalage explicite du point d’optimisation vers le niveau de l’entreprise par une vue holistique de l’incidence et des effets de bout en bout à travers les lignes fonctionnelles et organisationnelles;
  7. permette aux intervenants, par une approche holistique, de hiérarchiser et de justifier des décisions de compromis sur des technologies souvent divergentes, à travers plusieurs horizons de planification;
  8. permette d’exploiter plus vite des technologies et des innovations, d’éviter les faux départs et de minimiser les séquelles des solutions historiques;
  9. favorise les connaissances et la confiance aux personnes, aux processus et à la technologie qui sont essentiels pour décloisonner l’information et permettra aux connaissances de circuler au sein du MDN et des FAC en réunissant les utilisateurs, les fournisseurs d’information et le personnel de l’assistance technique dans un même effort;
  10. fournisse les capacités d’affaires permettant d’évoluer aisément avec les changements de stratégie, entrainant un plus grand niveau d’innovation, une réduction de la complexité technologique et une amélioration des possibilités de réutilisation des composants et de la plate-forme.

Conséquences en cas de non-adoption de l’AE

3.4 Les conseils pour l’utilisation efficace et équitable des ressources sont absolument essentiels pour garantir la durabilité des objectifs stratégiques du MDN et des FAC. Sans la pleine mise en œuvre du Programme d’AE, il sera difficile d’évaluer, d’orienter et de surveiller les activités des programmes du MDN et des FAC. Des activités de gouvernance incohérentes peuvent entrainer la négligence des capacités essentielles, avec le risque de créer des capacités incompatibles ou qui se chevauchent. En conséquence, le fait de ne pas pleinement mettre en œuvre le Programme d’AE peut avoir les conséquences suivantes :

  1. une incapacité à :
    1. réduire la complexité organisationnelle et à avoir la flexibilité nécessaire pour soutenir le calendrier de changements de l’organisation;
    2. harmoniser les capacités et les processus avec les stratégies d’affaires pour atteindre un meilleur rapport qualité-prix et démontrer un niveau supérieur d’intendance;
    3. déterminer les synergies de programmes et réallouer les fonds de soutien au calendrier de changements;
    4. déterminer et suivre à la trace les interdépendances organisationnelles pour garantir la conformité et la gestion efficace de la continuité des activités;
  2. un manque d’orientation de l’état futur, qui pourrait nuire à la capacité du MDN et des FAC à prévoir les feuilles de route concernant les investissements technologiques afin d’anticiper les exigences des capacités d’affaires et d’y répondre;
  3. une réduction de la capacité d’appuyer les organes de gouvernance dans l’exploitation des possibilités d’investissement, de dessaisissement et de réinvestissement;
  4. l’absence de feuilles de route et de plans de migrations de l’état futur, qui pourrait aboutir à des données isolées dupliquées et incohérentes, et à des silos fonctionnels avec l’élaboration et l’approvisionnement de systèmes spécifiques de domaines ou d’environnements;
  5. la création d’un niveau d’interopérabilité et de flexibilité sous-optimal réduisant la capacité d’avoir une plus grande visibilité de l’exécution des programmes organisationnels, ce qui peut entraîner des incertitudes et des chevauchements dans les rôles et les responsabilités.

4. Gestion

4.1 Les employés du MDN et les militaires doivent gérer le Programme d’AE de manière à offrir aux praticiens de l’AE une méthode efficace d’élaboration et d’appropriation de l’AE.

4.2 Pour une bonne livraison du Programme d’AE, il est important que des composants essentiels de l’AE tels que le cadre, les outils, la formation, l’instruction, les services de soutien à la clientèle et la gouvernance soient disponibles et appliqués.

4.3 L’AE doit être claire, cohérente, communiquée et gérée pour offrir aux décideurs de tout niveau de l’information opportune et essentielle à l’appui de la gestion des changements et de la prise de décision.

5. Conformité et conséquences

Conformité

5.1 Les employés du MDN et les militaires doivent se conformer à la présente DOAD. Si des éclaircissements aux politiques ou aux instructions énoncées dans la présente DOAD sont nécessaires, les employés du MDN et les militaires peuvent demander des directives par l’entremise de leur voie de communication ou leur chaîne de commandement, selon le cas. Les gestionnaires et les supérieurs militaires sont les principaux responsables, et détiennent les principaux moyens, d’assurer que les employés du MDN et les militaires qui relèvent d’eux se conforment à la présente DOAD.

Conséquences d’une non-conformité

5.2 Les employés du MDN et les militaires sont tenus de rendre compte respectivement à leur gestionnaire ou à leur supérieur militaire de tout cas de non-conformité aux directives énoncées dans la présente DOAD. La non-conformité à la présente DOAD peut entraîner des mesures administratives, incluant l’imposition de mesures disciplinaires, à l’endroit d’un employé du MDN, ou des mesures administratives ou disciplinaires, ou les deux, à l’endroit d’un militaire. La non-conformité peut aussi entraîner l’imposition de la responsabilité de Sa Majesté du chef du Canada, des employés du MDN ou des militaires.

Nota – En ce qui concerne la conformité des employés du MDN, voir le Cadre stratégique sur la gestion de la conformité du Conseil du Trésor pour de plus amples informations.

6. Responsabilités

Tableau des responsabilités

6.1 Le tableau suivant énonce les responsabilités relatives à la présente DOAD :

Le ou les... est chargé ou sont chargés de ou d’...

VCEMD

  • s’assurer que l’approbation de l’AE est obligatoire dans le processus d’approbation de projet requis par le Conseil du Trésor.
conseillers de niveau un
  • mettre en œuvre et de gérer le Programme d’AE au sein de leur organisation;
  • intégrer les solutions et services d’affaires, opérationnels et des technologies de l’information dans l’AE;
  • utiliser le référentiel du DAE comme emplacement d’entreposage principal pour leurs artefacts d’AE;
  • s’assurer qu’une AE précise pour leur organisation soit tenue à jour dans le référentiel du DAE ;
  • s’assurer que les exigences en matière d’AE sont fournies au DAE;
  • déterminer les bureaux de première responsabilité de l’AE, au besoin.

DAE

  • s’assurer de l’élaboration, de la mise en œuvre et de la gestion efficaces et efficientes du Programme d’AE au sein du MDN et des FAC;
  • établir et tenir à jour le cadre de référence et les normes d’AE;
  • coordonner la livraison des outils et la prestation de la formation et de l’instruction d’AE;
  • fournir des conseils en matière d’AE;
  • tenir à jour un référentiel pour l’entreposage électronique de tous les artefacts d’AE;
  • gérer une bibliothèque de référence d’AE.
gestionnaires de projet
  • s’assurer de l’exactitude et de l’intégralité des produits livrables de leurs projets d’AE à toutes les phases du processus d’approbation du projet;
  • s’assurer que les produits livrables d’AE sont intégrés au référentiel du DAE.
employés du MDN et militaires
  • se conformer à toutes les politiques, instructions, directives et normes du gouvernement du Canada, du MDN et des FAC qui ont trait à l’AE.

7. Références

Lois, règlements, politiques d’organismes centraux et DOAD

Autres références

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :