Évaluation de la gestion des Effectifs en formation élémentaire

AC
Armée canadienne
AF
Année financière
APARM
Analyse de la production, de l’attrition, du recrutement et du maintien à l’effectif
ARC
Aviation royale canadienne
BC
Bureau consultatif
BPR
Bureau de première responsabilité
CPM
Chef du personnel militaire
DCM
Directeur – Carrières militaires
DOAD
Directives et ordonnances administratives de la défense
DPPMPC
Directeur – Production du personnel militaire (Planification et coordination)
EFE
Effectifs en formation élémentaire
EI
Établissement d’instruction
ELRFC
École de leadership et de recrues des Forces canadiennes
EQA
Effectifs qualifiés en activité
EQR
Effectifs qualifiés requis
FAC
Forces armées canadiennes
GENPERSMIL
Génération du personnel militaire
GGPM
Groupe de la Génération du personnel militaire
GIGPM
Groupe d’instruction de la Génération du personnel militaire
GPM
Groupe professionnel militaire
II & E
Instruction individuelle et éducation
MR
Militaire du rang
MRC
Marine royale canadienne
NOC
Niveau opérationnel de compétence
NPD
Niveau préférentiel de dotation
PAI
Personnel en attente d’instruction
PRO
Pouvoirs, responsabilités et obligations
PSE
Protection, Sécurité, Engagement – la politique de défense du Canada
QMB
Qualification militaire de base
QMB(O)
Qualification militaire de base des officiers
RDI
Responsable désigné de l’instruction
RH
Ressources humaines
RI
Responsable de l’instruction
SGRH
Système de gestion des ressources humaines
SMA(DIA)
Sous-ministre adjoint (Données, innovation et analytique)
SMA(GI)
Sous-ministre adjoint (Gestion de l’information)
SMA(Svcs Ex)
Sous-ministre adjoint (Services d’examen)
TI
Technologie de l’information

Portrait global

  • Il faut évaluer les directives relatives aux EFE afin d’assurer leur harmonisation avec les politiques et les priorités du MDN et des Forces armées canadiennes (FAC).
  • On doit harmoniser les bases de données et les solutions de technologies de l’information (TI) liées aux EFE afin de garantir une surveillance et un contrôle plus efficaces à l’échelle pangouvernementale des données sur les militaires.
  • Il faut évaluer les besoins en matière de ressourcement afin de garantir qu’une capacité suffisante est en place pour soutenir l’instruction et la supervision opérationnelle des EFE.
Détails du tableau 1 – Principales constatations et des recommandations
Détails du tableau 2 – Dépenses associées au programme Instruction individuelle et éducation

Recommandation du SMA(Svcs Ex)

Figure 1
Figure 1. Professions en sous-effectif des FAC. Le graphique à bandes illustre le pourcentage de GPM en sous-effectif, selon l’une des trois armées.

Détails de la figure 1 – Professions en sous-effectif des FAC
Figure 2
Figure 2. Taux d’obtention de diplômes. Le graphique à bandes montre la comparaison des taux d’obtention de diplômes d’instruction des recrues entre le Canada et l’étranger.
Détails de la figure 2 – Taux d’obtention de diplômes


De même, on n’effectue actuellement aucun suivi systématique des taux d’obtention de diplômes en fonction des groupes démographiques. La politique PSE souligne que les FAC se sont engagées à augmenter leur population de militaires féminins de 15 à 25 pour cent d’ici 2026. La politique de défense souligne également que les activités et les programmes contribuant à la croissance des FAC devraient intégrer la perspective de l’analyse comparative entre les sexes plus. Bien que les EFE soient touchés par cet engagement, on ne dispose à ce jour d’aucune ventilation systématique des militaires qui ont terminé les cours QMB ou QMB(O) et qui sont passés des EFE au NOC, selon le sexe et le groupe minoritaire d’appartenance.

Dans l’ensemble, en l’absence de données systématiques sur la période au sein des EFE et du taux d’obtention de diplômes, il est impossible d’évaluer la mesure dans laquelle les EFE contribuent au résultat qui consiste à assurer la production d’un nombre suffisant de militaires formés adéquatement au NOC.

Recommandation du SMA(Svcs Ex)

Recommandation du SMA(Svcs Ex)

2. Harmoniser les bases de données et les solutions de TI respectives du programme de gestion des EFE, des EI et de tous les éléments des FAC, de sorte que ces systèmes s’harmonisent de manière fonctionnelle et contribuent au tableau opérationnel commun des FAC, ainsi qu’assurer un suivi des indicateurs de rendement clés. Une telle mesure cadrerait avec les attentes de la politique de défense, et améliorerait la capacité à consulter, à surveiller et à analyser les données en matière de RH sur les militaires.

BPR : CPM/GENPERSMIL

Recommandation du SMA(Svcs Ex)

3. Évaluer les besoins en matière de ressourcement afin de garantir que :

  • une capacité adéquate est en place dans les EI pour mettre en œuvre le plein potentiel de l’instruction des EFE et répondre aux objectifs en matière de capacité accrue qui s’harmonisent avec les cibles de la politique PSE.

BPR : CPM/GENPERSMIL; SMA(GI); SMA(DIA)
BC : RI et RDI


Personnel en attente d’instruction

Principale constatation 5 : On applique une approche incohérente en matière d’emploi et d’utilisation du PAI.

Tout au long du processus des EFE, les officiers et les MR peuvent obtenir le statut de militaires à titre de PAI. Ce statut est attribué aux militaires qui font partie des EFE, mais qui ne sont inscrits à aucune formation. Vu l’accessibilité limitée de certains volets de formation, les stagiaires passent parfois des mois à titre de PAI, en attendant de terminer la prochaine étape de leur formation.

Il semble y avoir un désaccord quant à la mesure dans laquelle la période à titre de PAI est plus longue que nécessaire. Dans un sondage mené auprès des commandants des EI, 35 pour cent des répondants étaient d’accord ou fortement d’accord, alors que 46 pour cent des répondants étaient en désaccord ou fortement en désaccord, avec l’énoncé affirmant que le temps d’attente entre la QMB ou la QMB(O) et le commencement de la prochaine formation est plus long que nécessaire pour leurs GPM.

Néanmoins, les intervenants ont communément répondu qu’une période trop longue à titre de PAI pouvait entraîner des répercussions négatives. De façon unanime, les répondants convenaient que si les militaires passent trop de temps en attente d’instruction, la situation a une incidence négative sur leur moral et nuit à l’état de préparation des FAC. De façon quasi unanime, soit 96 pour cent, les répondants reconnaissaient que si les militaires passent trop de temps en attente d’instruction, ils sont plus susceptibles de quitter les FAC.

On ignore le nombre de militaires à titre de PAI dans les FAC, et la période moyenne de temps que ces derniers passent à titre de PAI, car il n’existe actuellement aucune base de données désignée pour assurer un suivi du statut des militaires à titre de PAI. En 2017, l’Armée estimait qu’elle possédait 875 militaires à titre de PAI, ce qui représente environ 39 pour cent de son complément total d’EFENote de bas de page 21 . Des données empiriques tirées de l’examen de la documentation ont permis de déterminer le temps d’attente moyen pour le PAI pour certaines professions, comme le montre le tableau suivantNote de bas de page 22 .

Tableau 3. Période moyenne à titre de PAI. Le tableau présente le nombre moyen de jours passés à titre de PAI pour certains GPM.
Armée GPM Période moyenne à titre de PAI (en jours)
MRC Manœuvrier 30
AC Fantassin 83
ARC Technicien de structures d’aéronefs 181
CPM Cuisinier 122
CPM Technicien médical 219
CPM Policier militaire 120
CPM Officier du renseignement 348-372
Détails du tableau 3 – Période moyenne à titre de PAI

Recommandation du SMA(Svcs Ex)

Recommandation du SMA(Svcs Ex)

Recommandation du SMA(Svcs Ex)

Recommandation du SMA(Svcs Ex)

Recommandation du SMA(Svcs Ex)

Recommandation du SMA(Svcs Ex)

Détails du tableau B-1 – Entrevues avec des informateurs clés
Détails du tableau B-2 – Limitations de l’évaluation et stratégies d’atténuation
Figure C-1
Figure C-1. Modèle logique de gestion des EFE. Le diagramme montre les liens entre les principales activités, les extrants et les résultats escomptés du programme.
Détails de la figure C-1 – Modèle logique
Détails du tableau D-1 – Matrice d’évaluation
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :