Opération Impact

L’opération IMPACT s’inscrit dans l’approche pangouvernementale du Canada adoptée dans la région. La mission des Forces armées canadiennes (FAC) est un complément aux travaux entrepris par d’autres organismes gouvernementaux canadiens, comme Affaires mondiales Canada et la Gendarmerie royale du Canada, en vue de renforcer les capacités militaires de l’Irak, de la Jordanie et du Liban, et de mettre en place des conditions favorisant leur réussite à long terme.

L’opération IMPACT a commencé à titre de contribution des FAC à la Coalition mondiale visant à affaiblir et à défaire Daech en Irak et en Syrie.

Le travail de coalition a porté ses fruits. Sous le commandement du brigadier‑général Michael Wright, l’opération IMPACT est menée pour le compte des FAC, qui continuent de travailler avec leurs partenaires dans la région pour établir des conditions de stabilité et de sécurité.

Le Canada joue un rôle important en Irak, en Jordanie et au Liban, aux côtés de ses partenaires. Les efforts des FAC à l’appui de la Coalition mondiale permettent de renforcer les capacités des forces de sécurité irakiennes. Ces efforts aident l’Irak à assurer à long terme la sécurité de son territoire et de ses citoyens.

Mise à jour

Les Forces armées canadiennes (FAC) mènent de multiples opérations au Moyen-Orient dans le cadre de l'engagement du gouvernement du Canada à renforcer la stabilité régionale et à promouvoir un ordre international fondé sur des règles.

Au cours des derniers mois, l’environnement en Irak a changé considérablement. La propagation de la COVID-19 a forcé les forces de sécurité irakiennes (FSI) à suspendre l’ensemble des activités d’instruction, ce qui a mené à une pause opérationnelle pour la Coalition mondiale contre Daech et la mission de l’OTAN en Irak (NMI).

Puisque la durée de cette pause est inconnue, les FAC ont décidé de repositionner du personnel et de l’équipement se trouvant en Irak, laissant des forces minimales dans le pays dans le cadre de l’Opération IMPACT ou de la NMI. nous resterons prêts à déployer ces forces en appui à la Coalition et à l’OTAN lorsque les conditions le permettront, mais cette décision fera qu’environ 400 membres du personnel retourneront au Canada.

D’ici le début d’avril, moins de 100 membres des FAC demeureront en Irak dans le cadre de la Coalition et de la NMI. Cela comprendra du personnel des Forces d’opérations spéciales du Canada, un petit nombre de membres des FAC qui continueront d’appuyer le commandement canadien de la NMI, plusieurs officiers d’état-major au quartier général de la FOIC-OIR ainsi que notre attaché de défense et le personnel connexe.

L’Opération IMPACT continuera et notre quartier général de la Force opérationnelle interarmées-Impact poursuivra ses opérations au Koweït, le fonctionnement sans interruption de l’aéronef CC-130J Hercules afin de permettre le maintien en puissance et le mouvement en théâtre. Nous reprendrons nos efforts de renforcement des capacités en Jordanie et au Liban lorsque la COVID-19 ne posera plus de risque pour notre force. Dans l’immédiat, notre priorité demeure la sûreté et la sécurité de nos femmes et hommes en uniforme, et la continuité de nos opérations, lorsque possible.

Combien de personnes ont été déployées?

Un nombre maximal de 850 membres des FAC a été approuvé pour participer à l’Opération IMPACT. Ce nombre inclut les personnes affectées aux missions dont le but est d’entraîner, de conseiller et d’appuyer les forces de sécurité irakiennes. Ce nombre inclut également les personne affectées à la mission de l'OTAN en Irak.

Que font-elles?

La mission de l’OTAN en Irak

Dans le cadre de l’opération IMPACT, un nombre maximal de 250 membres des Forces armées canadiennes (FAC) sont déployés en Irak pour appuyer la mission de l’OTAN en Irak, laquelle est actuellement dirigée par la major‑général canadienne Jennie Carignan.

Le but de la mission est d’aider à renforcer les Forces de sécurité irakiennes et les établissements d’instruction militaire de l’Irak, afin que les forces irakiennes puissent empêcher le retour de Daech. L’objectif final est de faire en sorte que les militaires irakiens puissent assurer leur propre instruction, au lieu de se faire instruire par des militaires étrangers.

Contribution canadienne :

  • Direction de deux équipes d’instruction et de prestation de conseils;
  • Direction d’une équipe d’instruction spécialisée dans la neutralisation des explosifs et des munitions;
  • Trois hélicoptères CH‑146 Griffon et leur équipage;
  • Transport de passagers et d’équipement.

La mission de l’OTAN en Irak comprend plusieurs centaines d’instructeurs, de conseillers et de membres du personnel de soutien provenant de pays alliés et de partenaires non membres de l’OTAN, y compris l’Australie, la Suède et la Finlande. L’instruction est donnée dans la région de Bagdad.

La mission de l’OTAN en Irak complète le vaste effort international visant à aider ce pays à éradiquer le terrorisme et à accroître sa stabilité à long terme ainsi que celle de la région.

Force opérationnelle interarmées multinationale – Opération INHERENT RESOLVE

Commandement et contrôle

La Force opérationnelle interarmées IMPACT est responsable :

  • du commandement et du contrôle national du personnel et des opérations prises dans le cadre de l’Opération IMPACT;
  • de la coordination des opérations avec le quartier général de la coalition.

Le détachement Erbil de la FOI-I est composé de 30 membres des FAC. Il est appelé le camp Érable et accueille et appuie directement :

  • le détachement d’aviation tactique
Renseignements

Les FAC utilisent un Centre du renseignement de toutes sources dans le cadre de la Force opérationnelle interarmées IMPACT. Ce centre recueille des informations de diverses sources. Il est tenu de recueillir et d’analyser les informations, en plus d’en faire la synthèse.

Ces renseignements sont ensuite utilisés dans la planification opérationnelle. Au bout du compte ces renseignements aident à :

  • protéger les forces de la coalition;
  • déterminer comment effectuer les opérations de la coalition.
Quartier général de la coalition

Les membres des FAC occupent des postes importants dans le quartier général de la coalition au Moyen-Orient. Ils ont des compétences très recherchées en matière de planification et d’exécution des opérations militaires. Ces compétences permettent d’appuyer la coalition et les forces de sécurité irakiennes. Les membres des FAC sont des experts dans certains domaines comme :

  • les opérations de renseignement;
  • le ciblage;
  • le commandement et le contrôle.
Opérations aériennes

La Force opérationnelle interarmées IMPACT comprend une composante aérienne des FAC. La Force opérationnelle aérienne IMPACT appuie les opérations aériennes de la coalition avec des ressources aériennes et des équipages. Elle comprend :

  • un détachement de mobilité aérienne composé de deux aéronefs CC‑130J Hercules. Ceux‑ci assurent les déplacements des membres de la Coalition et des marchandises dans la région;
  • un détachement d’aviation tactique composé de trois hélicoptères CH‑146 Griffon. Ceux‑ci transportent les troupes canadiennes, de l’équipement et des fournitures dans un théâtre près de Bagdad. Les Griffon peuvent évacuer des blessés, au besoin. L’aéronef est muni de diverses armes d’autodéfense;
  • des équipages aériens et le personnel de soutien connexe.

Ces aéronefs sont une partie importante de la contribution canadienne à la Coalition mondiale.

Sorties

En date du 23 décembre 2019, la Force opérationnelle aérienne IMPACT a accompli 3 545 missions.

  • Les deux aéronefs CC‑130J Hercules ont livré plus de 12 000 000 livres (5 400 000 kilogrammes) de marchandises;
  • Les trois hélicoptères CH‑146 ont transporté plus de 3 750 passagers.

Bien qu’elles n’aient pas été effectuées dans le cadre de l’opération IMPACT, les sorties suivantes font partie des contributions antérieures :

  • 1 378 sorties effectuées par des CF‑18 Hornet. Les vols ont été effectués entre le 30 octobre 2014 et le 15 février 2016;
  • 881 sorties effectuées par un CP‑140 Aurora. Les vols ont été effectués entre le 30 octobre 2014 et le 11 décembre 2017;
  • 1 166 sorties effectuées par un ravitailleur aérien CC‑150T Polaris. Les vols ont été effectués entre le 30 octobre 2014 et le 24 janvier 2019.

Définition – Sortie : Lors des opérations aériennes, une sortie renvoie à un vol opérationnel effectué par un aéronef. Une sortie commence lorsque l’aéronef décolle et se termine lorsqu’il atterrit. Ainsi, il peut être nécessaire d’effectuer plusieurs sorties pour accomplir une mission.

Instruction sur les menaces explosives

Près de 20 ingénieurs des FAC offrent une instruction sur les menaces explosives aux forces de sécurité irakiennes à Besmaya, en Irak. Cette instruction a pour but de rendre les forces de sécurité irakiennes autonomes à long terme.

Instruire, conseiller et aider

L’opération IMPACT comprend des membres très spécialisés des FAC appartenant au Commandement des Forces d’opérations spéciales du Canada. Ils offrent de l’instruction, des conseils et de l’aide aux forces de sécurité irakiennes afin d’approfondir leurs compétences militaires. Ce soutien permet aux forces de sécurité irakiennes de lutter contre Daech. Elles peuvent donc s’affairer à éliminer la menace posée par Daech en Irak et dans la région et contribuer à la mise en place d’un environnement plus sécuritaire.

Renforcement des capacités

Les FAC travaillent avec les partenaires régionaux pour aider à rendre la région plus stable et sécuritaire. La collaboration militaire permet de prévenir la propagation de l’extrémisme violent. À cette fin, les FAC ont envoyé deux équipes d’aide à l’instruction, une en Jordanie et une au Liban. Elles travaillent en étroite collaboration avec les partenaires jordaniens et libanais du Canada. Les équipes ont pour objectif :

  • d’aider les forces armées jordaniennes à renforcer leurs capacités;
  • de créer un nouveau programme pour les forces armées libanaises afin de développer leurs capacités.

Ces programmes de renforcement des capacités peuvent être axés sur :

  • les compétences individuelles des soldats;
  • l’infrastructure;
  • l’équipement individuel des soldats.

Un brigadier-général canadien est à la tête de l’équipe de liaison ministérielle de la coalition. L’équipe est appuyée des membres du personnel provenant de huit pays, y compris le Canada. L’équipe communique avec le personnel du Premier ministre irakien. Elle assure également une liaison avec les ministères irakiens de la Défense et de l’Intérieur. Ces liens permettent d’entraîner des dirigeants militaires importants et de renforcer la capacité institutionnelle. Elle fait en sorte que les opérations actuelles et futures de la coalition s’harmonisent avec celles du gouvernement de l’Irak.

Contexte et histoire de la mission

Daech est une organisation terroriste qui préconise des interprétations radicales de l’islam. Elle est apparue en 1999 et est devenue notoire sur le plan international en 2014. C’est à ce moment qu’elle a revendiqué l’autorité religieuse sur tous les musulmans. Son but avoué était de créer un califat islamique mondial. Elle a œuvré pour atteindre ce but en employant une violence extrême, particulièrement en Irak et en Syrie.

L’organisation a commencé à prendre le contrôle de territoires en Irak et en Syrie en 2014. Elle a capturé Falloujah, en Irak, en janvier 2014, puis Mossoul en juin 2014. Au cours de son avancée rapide en Irak et en Syrie, elle a commis de nombreuses atrocités et violations des droits de la personne :

  • déplacé des millions de personnes et causé la mort de milliers d’autres;
  • affecté la stabilité en Irak et dans la région;
  • représenté une menace pour la sécurité internationale.

Daech avait des combattants partout en Irak et en Syrie. Un certain nombre d’entre eux étaient des recrues provenant de pays étrangers.

Le groupe était également appelé :

  • l’État islamique en Irak et en Syrie (ISIS);
  • l’État islamique (IS);
  • l’État islamique en Irak et au Levant (ISIL).

Intervention internationale

La Coalition internationale a été formée en septembre 2014. Elle compte 79 membres, y compris bon nombre des plus proches alliés et partenaires du Canada. Elle comprend également d’importants partenaires régionaux.

La Coalition s’est engagée à lutter contre Daech sur tous les fronts. La campagne militaire en Irak et en Syrie a été efficace. Daech a perdu plus de 98 pour cent des territoires que l’organisation a déjà occupés. Plus de 7,7 millions de personnes ont été libérées de son joug.

La Coalition soutient les forces de sécurité irakiennes alors qu’elles passent des grandes opérations de combat à des opérations de stabilité. L’accent est mis sur l’instruction, la logistique, le renseignement, la protection des frontières et le soutien à la lutte contre le terrorisme.

Au-delà de la campagne militaire, la Coalition s’est également engagée à :

  • s'attaquer à l’infrastructure financière et économique de Daech;
  • endiguer le flot de combattants terroristes étrangers à travers les frontières;
  • soutenir la stabilisation;
  • restaurer les services publics essentiels aux secteurs libérés du joug de Daech;
  • contrer la propagande.

Jalons / calendrier de la mission

Date Description
Le 28 août et le 26 sept. 2014 Les aéronefs de l’ARC effectuent 25 vols entre le 28 août et le 26 septembre 2014. Ils ont livré plus de 1 600 000 livres de fournitures militaires en Irak.
Le 30 oct. 2014 Deux CF-188 Hornets, un CP-140 Aurora et un CC-150T Polaris effectuent leurs premières missions dans le cadre de la coalition mondiale. Les deux CF-188 Hornets n’effectuent aucune frappe aérienne lors de cette première sortie. Les premières missions réussies de la FOA-I confirment l’intégration de ressources aériennes canadiennes à la coalition mondiale.
Le 2 nov. 2014 Des CF-188 Hornets effectuent la première frappe aérienne contre des cibles de Daech.
Le 30 mars 2015 La mission des FAC est officiellement prolongée pour douze mois de plus et s’étend jusqu’en Syrie.
Le 15 févr. 2016 Les FAC mettent fin à leurs frappes aériennes en Irak et en Syrie.
Mars 2016 L’équipe de liaison ministérielle de la coalition est mise sur pied. Elle est dirigée par le brigadier-général canadien David Anderson.
Mai 2016 Le Centre du renseignement de toutes sources est mis sur pied.
Nov. 2016 Les FAC assument la responsabilité d’une installation médicale de rôle 2 dans le Nord de l’Irak.
Le 12 juil. 2017 Un CC-130J Hercules a effectué sa première sortie dans le cadre de l’opération IMPACT.
Le 13 juil. 2017 Le brigadier-général canadien Steven Whelan a pris la direction de l’équipe de liaison ministérielle (ELM) de la coalition mondiale à Bagdad, en Irak.
Le 11 nov. 2017 Les FAC ont commencé à offrir l’instruction sur les menaces explosives aux forces de sécurité irakiennes.
Le 11 nov. 2017 L`aéronef CP-140 Aurora a effectué sa dernière sortie dans le cadre de l’opération IMPACT.
Le 11 juillet 2018 Le premier ministre du Canada a annoncé que le Canada assumera le commandement d’une nouvelle mission de formation de l’OTAN en Irak de l’automne 2018 à l’automne 2019.
Le 24 janvier 2019
Le ravitailleur aérien CC-150 Polaris a effectué sa dernière sortie et a terminé son affectation dans le cadre de l’opération IMPACT.
Le 11 mars 2019 Les Forces armées canadiennes ont confié la direction de l’installation de rôle 2 à la United States Naval Expeditionary Medical Unit.
Le 18 mars 2019 Le Gouvernement du Canada a annoncé que l’Opération IMPACT a été prolongée jusqu’à la fin mars 2021.
Le 26 juin 2019
Le gouvernement du Canada a annoncé la prolongation du commandement canadien de la mission de l’OTAN en Irak jusqu’en novembre 2020.

Déploiements antérieurs

Avant d’envoyer une force opérationnelle aérienne permanente en Irak pour effectuer des missions, les FAC ont livré de l’équipement militaire en Irak.

Des aéronefs de l’Aviation royale canadienne (ARC) ont effectué 25 vols entre le 28 août et le 26 septembre. Ils ont transporté plus de 1 600 000 livres (725 000 kilogrammes) de fournitures données. Les fournitures ont été livrées aux forces de sécurité travaillant à Bagdad et à Erbil. Les FAC ont collaboré avec des partenaires militaires, y compris le Royaume-Uni et les États-Unis. Les fournitures militaires provenaient de pays alliés et incluaient :

  • des armes de petit calibre;
  • des munitions;
  • d’autre équipement militaire.

De novembre 2014 à février 2016, les FAC ont effectué des frappes aériennes en Irak à l’aide de l’aéronef CF-18 Hornet. Voici un registre de toutes les frappes aériennes, y compris la date, le lieu et les conséquences.

Liens connexes

Renforcer la sécurité et la stabilisation en Irak, en Syrie, en Jordanie et au Liban (Affaires mondiales Canada)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :