Le gouvernement du Canada augmente son soutien aux enfants victimes d’abus et de violence au Québec

Communiqué de presse

Le 23 avril 2019 – Montréal (Québec) – Ministère de la Justice Canada

Les Canadiennes et les Canadiens s’attendent à vivre dans une société où le système de justice pénale est  juste et impartial, et qu’il respecte les besoins des victimes, dont les enfants et les adolescents victimes ou témoins  d’abus ou de violence.

Aujourd’hui, l’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé un financement de 300 000 $ destiné à l’élaboration d’un plan de travail en vue de l’implantation d’un nouveau centre d’appui aux enfants (CAE) par le Centre d’expertise Marie-Vincent. Ce projet s’adresse aux enfants et aux adolescents victimes d’abus ou de violence, ainsi qu’à leur famille, dans l’une des régions du Québec moins bien desservies par ce type de services. En rassemblant les intervenants provenant des milieux policier, médical, psychosocial et socio-judiciaire sous un même toit, le Centre d’expertise Marie-Vincent offrira des services de façon accessible, concertée, intégrée et continue afin de répondre aux besoins des enfants victimes d’abus ou de violence.

Les enfants victimes d’abus ou de violence doivent avoir à leur disposition des espaces sécuritaires et confortable où ils peuvent obtenir des services adaptés et spécialisés à leurs besoins en vue d’amoindrir, à court, moyen et long terme, les conséquences de la violence dont ils ont été victimes. Par l’entremise de l’Initiative des CAE, le gouvernement du Canada s’efforce d’offrir un soutien accru à ces victimes et à leur famille en versant des fonds destinés à la création de services multidisciplinaires, coordonnés et axés sur l’enfant qui sont offerts en un seul endroit.

L’Initiative des CAE verse des fonds à un certain nombre d’organismes non gouvernementaux qui offrent des services aux victimes et dont les programmes et les activités concordent avec les priorités du Fonds d’aide aux victimes et du gouvernement du Canada.

Citations

« Par notre soutien à ce projet, nous contribuons à une intervention efficace auprès des enfants et des adolescents victimes d’abus et de violence pour leur apporter le soutien dont ils ont besoin. Je suis fier que notre gouvernement appuie le Centre d’expertise Marie-Vincent pour lui permettre de développer un plan de travail en vue de l’implantation d’un nouveau centre d’appui aux enfants (CAE) dans l’une des régions du Québec moins bien desservies par ce type de services. »

L’honorable David Lametti, P.C., député
Ministre de la Justice et procureur général du Canada

« Les services offerts à la Fondation Marie-Vincent contribuent à modifier de façon significative la trajectoire développementale des enfants et des adolescents victimes de violence sexuelle et de ceux présentant des comportements sexuels problématiques. Nous sommes très heureux que l’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, nous soutienne dans notre processus de déploiement de nos services dans une autre région du Québec. »

Jean-Pierre Aubin
Directeur général de la Fondation Marie-Vincent

Faits en bref

  • Les enfants qui ont fréquenté un centre d’appui aux enfants (CAE) sont généralement satisfaits de l’expérience d’enquête et sont plus susceptibles d’affirmer qu’ils n’ont pas été effrayés pendant l’entrevue médico-légale comparativement aux enfants qui vivent dans une collectivité ne disposant pas d’un CAE.
    Source : Précis des faits, Centres d’appui aux enfants, Melissa Lindsay, Division de la recherche et de la statistique, ministère de la Justice, 2013-12-05

  • Les parents dont les enfants ont reçu des services d’un CAE éprouvent une plus grande satisfaction à l’égard du processus d’enquête et des procédures d’entrevue que les parents dont les enfants ont reçu des services d’un autre organisme qu’un CAE.
    Source : Précis des faits, Centres d’appui aux enfants, Melissa Lindsay, Division de la recherche et de la statistique, ministère de la Justice, 2013-12-05

  • Selon les données autodéclarées de l'Enquête sociale générale de 2014 sur la victimisation, près du tiers (32%) des Canadiens et Canadiennes de 15 ans et plus ont déclaré avoir été victimes de violence physique ou sexuelle pendant l’enfance, soit un peu moins de 9 millions de personnes.

  • Le Québec compte à ce jour deux CAE : le CAE de la Fondation Marie-Vincent,  en place depuis 2011, ainsi que le nouveau CAE du CIUSSS de la Capitale-Nationale, dont l’initiative s’est amorcée en 2017. L’implantation éventuelle d’un nouveau CAE constituera le troisième centre au Québec.  

Produits connexes

Personnes-ressources

Pour de plus amples renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Relations avec les médias
Ministère de la Justice Canada
613-957-4207
media@justice.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :