La ministre Joly annonce une nouvelle nomination au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes

Communiqué de presse

GATINEAU, le 29 novembre 2017

Aujourd’hui, l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, a annoncé la nomination de Mme Monique Lafontaine à titre de conseillère pour la région de l’Ontario au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Avocate à Toronto, Mme Lafontaine compte plus de 17 années d’expérience en droit du divertissement et des communications. Elle œuvre dans les domaines de la télévision, de la radio, de la réglementation des nouveaux médias, des licences de programmes et des contrats d’affiliation, des relations avec les intervenants ainsi que des lois anti‑pourriel et sur la protection de la vie privée. Titulaire d’un baccalauréat en droit et d’un baccalauréat en administration (Université d’Ottawa) ainsi que d’une maîtrise en droit (Université York), Mme Lafontaine est membre du barreau du Haut-Canada depuis 1994. Elle maîtrise parfaitement l’anglais et le français. D’une durée de cinq ans, son mandat entrera en vigueur le 2 janvier 2018.

Cette nomination est le fruit d’un processus de sélection ouvert, transparent et fondé sur le mérite en place au gouvernement du Canada.

Le CRTC est un tribunal administratif qui réglemente et supervise la radiodiffusion et les télécommunications dans l’intérêt du public. Le Conseil veille à ce que les Canadiens − comme citoyens, créateurs et consommateurs − aient accès à un système de communication de classe mondiale qui favorise l’innovation et enrichit leurs vies.

Citations

« L’industrie des communications est en constante évolution. Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes mène une mission fondamentale puisque, plus que jamais, les Canadiens doivent avoir accès à un contenu créatif attrayant et diversifié sur un éventail de plateformes. Mme Lafontaine possède une expérience et de solides connaissances pour exercer ses nouvelles fonctions de conseillère pour la région de l’Ontario au CRTC. »

− L’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien

Faits en bref

  • Les rôles de premier plan du CRTC sont ceux de président, de vice-président (radiodiffusion) et de vice‑président (télécommunications). En tout, il peut y avoir jusqu’à 13 conseillers à temps plein. Ce sont des postes nommés par le gouverneur en conseil.

  • En 2016, le gouvernement du Canada a adopté une nouvelle approche pour les nominations par le gouverneur en conseil. Cette approche respecte le principe de parité hommes-femmes et s’appuie sur un processus de sélection ouvert, transparent et fondé sur le mérite. Elle se traduit par la recommandation de candidats remarquablement compétents qui reflètent réellement la diversité canadienne.

  • La nouvelle approche requiert qu’un processus de sélection soit lancé pour les postes à temps plein et à temps partiel.

  • Toutes les possibilités de nomination au sein des 18 organismes du portefeuille de Patrimoine canadien sont affichées, au fur et à mesure qu’elles deviennent disponibles, sur le site des nominations par le gouverneur en conseil. Les parties intéressées peuvent postuler en ligne.

  • Le mandat du CRTC est de réaliser les objectifs en matière de politiques établis dans la Loi sur la radiodiffusion, la Loi sur les télécommunications et la Loi canadienne anti-pourriel.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour de plus amples renseignements (médias seulement), veuillez communiquer avec :

Simon Ross
Attaché de presse
Cabinet de la ministre du Patrimoine canadien
819-997-7788

Relations avec les médias
Patrimoine canadien
819-994-9101
1-866-569-6155
pch.media-media.pch@canada.ca

Recherche d'information connexe par mot-clés: Multimédia | Patrimoine canadien | Canada | Radiodiffusion | grand public | communiqués de presse
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :