Nommée au poste de commissaire, la juge Lise Maisonneuve dirigera la Commission sur l’avenir du sport au Canada

Communiqué de presse

OTTAWA, le 9 mai 2024

Le sport renforce les communautés, stimule l’économie et contribue au bien-être global des Canadiennes et Canadiens et de notre pays. Cependant, en l’absence de mesures de protection et de reddition de comptes suffisantes, le sport peut aussi causer du tort. Il faut sans délai éliminer les abus et les mauvais traitements systémiques qui entachent encore le monde du sport, et ce, à tous les échelons et dans toutes les sphères.

C’est pourquoi le gouvernement du Canada œuvre à établir un système sportif sécuritaire, inclusif et accueillant de sorte que les Canadiennes et Canadiens pourront profiter des bienfaits du sport.

Aujourd’hui, l’honorable Carla Qualtrough, ministre des Sports et de l’Activité physique, a annoncé la nomination par le gouverneur en conseil de Lise Maisonneuve, ancienne juge en chef de la Cour de justice de l’Ontario, au poste de commissaire pour diriger la Commission sur l’avenir du sport au Canada. Elle a également annoncé les nominations de Mme Noni Classen et du Dr Andrew Pipe, qui appuieront la juge Maisonneuve en qualité de conseillers spéciaux.

Sous la gouverne de la juge Maisonneuve, la Commission entreprendra un examen indépendant et prospectif du système sportif canadien. Pendant 18 mois, elle sollicitera la participation d’un large éventail de parties prenantes et d’experts représentant, ou non, le système sportif — y compris des survivantes et survivants et des victimes de mauvais traitements dans le sport — afin de mettre en lumière les expériences vécues, de soutenir la guérison et de formuler des recommandations pour améliorer le système sportif au Canada. Ce processus tiendra compte des traumatismes, sera centré sur les survivantes et survivants, et respectera les droits de la personne. La Commission produira deux rapports et organisera un sommet national pour permettre aux participants et participantes de délibérer sur ses résultats préliminaires et ses recommandations.

Les activités de la Commission comprendront des tables rondes régionales et thématiques, un sondage public en ligne et un portail de soumission en ligne. La Commission pourrait également organiser des séances à huis clos, des réunions, des entretiens, des groupes de discussion ou d’autres activités qu’elle juge appropriées pour remplir son mandat. La Commission offrira aux participantes et participants qui désirent contribuer à ses travaux diverses options, en plus de pouvoir faire une déclaration d’incident. Toute la population est invitée à participer.

Le budget de 2024 propose 10,6 millions de dollars sur 2 ans, à compter de 2024-2025, afin d’appuyer les activités de la Commission sur l’avenir du sport au Canada dans son examen du système sportif canadien.

Pendant que la Commission mène son examen indépendant, le gouvernement du Canada continuera de lutter contre les mauvais traitements dans le système sportif. 

Citations

« Nous devons changer la culture du sport au Canada. Notre système sportif a manqué à ses engagements envers les survivantes et survivants et les victimes d’abus et de mauvais traitements, dont des enfants. Nous devons comprendre ce qui nous a conduits là et pourquoi, et nous devons prendre des mesures pour éviter que l’histoire se répète. La Commission se doit d’entendre les points de vue des Canadiennes et Canadiens – qu’ils fassent partie du système sportif ou non – qui peuvent apporter des idées, des approches et des solutions novatrices. Ce faisant, la population canadienne pourra pratiquer des sports plus sécuritaires et inclusifs. »

— L’honorable Carla Qualtrough, ministre des Sports et de l’Activité physique

« Nous sommes très honorés de jouer un rôle aussi important. Nous nous engageons à examiner attentivement le système sportif au Canada et à identifier les structures et les processus qui soutiendront un système sportif fondé sur des valeurs et sécuritaire pour tout le monde. »

— Juge Lise Maisonneuve, commissaire

Faits en bref

  • La Commission sur l’avenir du sport au Canada examinera le système sportif canadien et formulera des recommandations en vue d’améliorer la sécurité dans le sport et l’ensemble du système sportif canadien. Elle déposera un rapport public de ses constatations et recommandations. La Commission fonctionnera de manière indépendante, transparente et souple.

  • Le budget de 2024 propose ce qui suit :

    • 10,6 millions de dollars sur 2 ans, à compter de 2024-2025, afin d’appuyer les activités de la Commission sur l’avenir du sport au Canada dans son examen du système sportif canadien.
    • 16 millions de dollars sur 2 ans, à compter de 2024-2025, pour le Programme de soutien au sport. Ce financement contribuera à créer un environnement sportif plus sécuritaire et plus accueillant pour les athlètes, du niveau débutant au niveau olympique et paralympique. Parmi les priorités figureront la prévention des mauvais traitements et les façons de les aborder; le soutien des personnes ayant subi des commotions cérébrales et aux prises avec des problèmes de santé mentale; ainsi que la promotion de l’inclusion, de la diversité, de l’équité et de l’accessibilité.
    • 15 millions de dollars sur 2 ans, à compter de 2024-2025, afin d’appuyer les programmes de sport communautaire et de réduire les obstacles à la participation.
    • 35 millions de dollars sur 5 ans, à compter de 2024-2025, et 7 millions de dollars par la suite au Programme d’aide aux athlètes. Ce financement permettrait d’augmenter l’allocation de financement pour les athlètes soutenus et d’appuyer d'autres athlètes dans les nouvelles disciplines sportives olympiques et paralympiques.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour de plus amples renseignements (médias seulement), veuillez communiquer avec :

Renée LeBlanc Proctor
Conseillère principale en communication
Cabinet de la ministre des Sports et de l’Activité physique
873-455-6498
renee.proctor@pch.gc.ca

Relations avec les médias
Patrimoine canadien
819-994-9101
1-866-569-6155
media@pch.gc.ca

Détails de la page

Date de modification :