Un investissement du gouvernement du Canada aide le secteur du poisson et des fruits de mer de l’ouest de l’Île-du-Prince-Édouard à garder sa vigueur

Communiqué de presse

Les investissements serviront à mettre en place des mesures de sécurité en lien avec la COVID-19 et à améliorer l’automatisation et la productivité

Le 19 mai 2021 · Egmont (Île-du-Prince-Édouard) · Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA)

La main-d’œuvre du secteur de transformation du poisson et des fruits de mer du Canada est un moteur économique pour les collectivités côtières et rurales et est essentielle à la chaîne d’approvisionnement alimentaire nationale. Ce secteur a éprouvé d’immenses difficultés en raison de la COVID-19, et le gouvernement du Canada a agi rapidement pour s’assurer de lui offrir le soutien nécessaire dans cette situation sans précédent.

Le 25 avril 2020, le gouvernement fédéral a annoncé le Fonds canadien pour la stabilisation des produits de la mer (FCSPM), doté d’un budget de 62,5 millions de dollars. Ce fonds a été créé précisément pour aider les usines de transformation de poisson et de fruits de mer du Canada à s’adapter aux difficultés entraînées par la COVID-19. Le FCSPM appuie actuellement des projets à l’échelle du Canada pour aider les usines de transformation à garder leurs employés et à continuer de prendre des mesures rigoureuses de santé et sécurité pour voir à la protection des employés. Le fonds rehausse la capacité de l’industrie à transformer, à entreposer, à emballer et à distribuer un produit sain et de qualité supérieure, ainsi qu’à réinventer ses processus et sa stratégie de marketing pour s’adapter aux demandes en constante évolution des consommateurs.

En améliorant le secteur de transformation du poisson et des fruits de mer du Canada, le gouvernement fédéral contribue à placer l’économie nationale dans une meilleure position pour favoriser une solide reprise après la pandémie. Au Canada, l’industrie océanographique apporte une contribution d’environ 31,7 milliards de dollars au PIB chaque année. En investissant dans le secteur de transformation du poisson et des fruits de mer en cette période critique, le gouvernement du Canada ouvre la voie à une économie bleue plus résiliente et solide à l’avenir.

Le gouvernement fédéral soutient les usines de transformation du poisson et des fruits de mer

Bobby Morrissey, député d’Egmont, a annoncé aujourd’hui un investissement d’au plus 3 461 798 $ dans douze initiatives de l’ouest de l’Île-du-Prince-Édouard pour aider le secteur de la transformation du poisson et des fruits de mer de la région à affronter la situation économique difficile et garantir sa viabilité à l’avenir. L’annonce a été faite au nom de l’honorable Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de l’APECA, et de l’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

Le financement aidera les entreprises à se procurer un nouvel équipement pour instaurer des mesures de santé et sécurité en réponse à la COVID-19 et à améliorer l’automatisation et la capacité d’entreposage. Des renseignements supplémentaires sur les projets figurent dans le document d’information connexe.

L’annonce d’aujourd’hui montre l’engagement du gouvernement du Canada à soutenir tous les secteurs touchés par la pandémie. Des projets comme celui-ci aideront le secteur de transformation du poisson et des fruits de mer à se rebâtir en mieux, à permettre à davantage d’habitants du Canada atlantique de revenir au travail et à créer une économie plus résiliente et diversifiée.

Citations

« Les entreprises de transformation du poisson et des fruits de mer offrent de bons emplois aux populations des localités côtières. En investissant dans la sécurité des travailleurs et la production, nous aiderons le secteur à s’adapter aux règlements liés à la COVID-19 et à jouer un rôle de premier plan dans la reprise économique du pays. Ensemble, nous traverserons cette crise. »

-  Bobby Morrissey, député de la circonscription d’Egmont, au nom de l’honorable Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de l’APECA 

« Je suis la fille d’un travailleur d’usine de transformation de poisson et je connais l’importance de ces usines pour l’économie locale de l’Île-du-Prince-Édouard et du Canada. Lorsque la pandémie a été déclarée, notre gouvernement a immédiatement accordé la priorité au secteur de transformation pour l’aider à assurer la sécurité des travailleurs et à s’adapter aux demandes en constante évolution des consommateurs. Nous avons mis en place le Fonds canadien pour la stabilisation des produits de la mer précisément pour répondre aux besoins uniques des usines de transformation. C’est inspirant de constater comment nos partenaires s’en servent pour réellement renforcer le secteur. Grâce au FCSPM, le secteur des fruits de mer se réinvente et redéfinit son image de marque, en plus de trouver de nouveaux marchés – toutes ces mesures aideront à rebâtir en mieux l’économie du Canada. »

-  L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Le 17 juin 2020, la ministre Jordan a lancé le Fonds canadien pour la stabilisation des produits de la mer (FCSPM) de 62,5 millions de dollars pour venir en aide aux usines de transformation de poisson et de fruits de mer qui éprouvaient des difficultés financières importantes en raison de la COVID-19. 

  • Le FCSPM est une initiative de Pêches et Océans Canada exécutée par trois agences de développement régional du Canada : l’APECA, Développement économique Canada pour les régions du Québec et Diversification de l’économie de l’Ouest Canada. 

  • L’APECA verse une part de 42,7 millions de dollars au Canada atlantique, somme qui est maintenant entièrement répartie.

  • Par l’entremise de ses programmes courants, l’APECA continue d’investir dans des projets qui favorisent le développement économique durable des collectivités, améliorent le développement et la croissance des entreprises et facilitent l’innovation.

  • Le gouvernement canadien s’affaire à mettre en place une Stratégie d’économie bleue afin de développer le secteur océanique par la création d’emplois, l’inclusion et la conservation. Les Canadiens sont donc invités à faire part de leur point de vue par le biais d’un portail de consultation en ligne, qui permettra de recueillir diverses perspectives auprès de gens d’un océan à l’autre. Cette approche permettra d’élaborer une stratégie qui contribuera à la durabilité des océans, stimulera les investissements dans l’industrie océanographique et créera des emplois dans les collectivités côtières pendant que le Canada prépare sa reprise économique à la suite de la COVID‑19. Le portail de consultation en ligne est accessible jusqu’au 15 juin 2021.

Liens connexes

Personnes-ressources

Catherine Mounier-Desrochers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre du Développement économique et des Langues officielles
Catherine.Mounier-Desrochers@canada.ca

Jane Deeks
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-550-9594
jane.deeks@dfo-mpo.gc.ca

Jana Parker
Gestionnaire des communications
Agence de promotion économique du Canada atlantique
jana.parker@acoa-apeca.gc.ca

Restez branchés

Suivez l’APECA sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram et YouTube.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :