Hameau de Tuktoyaktuk : Changements climatiques et érosion côtière

Document d'information

Date : le 10 juillet 2020

Depuis plusieurs décennies, la communauté de Tuktoyaktuk, dans les Territoires du Nord-Ouest, subit les effets des changements climatiques, notamment une grave érosion côtière. Des travaux de protection contre l'érosion ont été mis en œuvre entre 1998 et 2001; cependant, l'érosion côtière reste une préoccupation constante pour la communauté et la future élévation du niveau de la mer devrait augmenter le rythme de l'érosion.

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a reçu un financement fédéral de 240 000 $ dans le cadre du Programme national d'atténuation des catastrophes de Sécurité publique Canada pour élaborer un plan d'atténuation de l'érosion côtière, y compris en ce qui a trait à l'amélioration de la sécurité publique et à la réduction des dommages futurs causés par l'érosion grâce à l'identification des risques d'érosion côtière. Divers intervenants ont participé au suivi de l'étendue de l'érosion côtière causée par la fonte rapide de la glace de mer, notamment le gouvernement territorial, les gouvernements autochtones, les autorités locales et les résidents eux-mêmes.

Le gouvernement du Canada, par l'intermédiaire de la Direction sur les changements climatiques de Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada (RCAANC), a établi un partenariat avec le hameau de Tuktoyaktuk et le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest pour mettre à profit les premiers travaux réalisés et appuyer davantage les efforts d'atténuation de l'érosion côtière des communautés. Depuis 2016-2017, le programme Se préparer aux changements climatiques dans le Nord a versé 3,655 millions de dollars pour soutenir la mise en œuvre d'une série de mesures d'adaptation, incluant la réinstallation des résidents de la péninsule dans un secteur différent de la communauté se trouvant à une altitude plus élevée et pour la planification des prochaines étapes relatives à l'option d'adaptation choisie par le hameau pour atténuer les répercussions sévères actuelles et à venir. Plus précisément, le financement contribuera à ébaucher la conception finale pour la protection côtière, à répondre aux exigences en matière d'évaluation, de permis et d'appels d'offres, et à fournir des services de construction sur place pour l'option hybride proposée par la communauté.

En plus du financement visant à faire face au problème de l'érosion côtière, le programme Se préparer aux changements climatiques dans le Nord a aussi contribué à d'autres initiatives d'adaptation aux changements climatiques en partenariat avec la communauté de Tuktoyaktuk. Notamment, un soutien a été offert pour réaliser quelques initiatives complémentaires. Le hameau a reçu un financement pour appuyer les scientifiques du domaine des changements climatiques afin qu'ils mobilisent les membres de la communauté et qu'ils diffusent les connaissances scientifiques sur les processus dynamiques côtiers (172 000 $) et pour mener une évaluation structurelle de la morgue afin de déterminer si le bâtiment peut être déplacé vers un endroit ayant un faible risque d'érosion côtière (10 000 $). De plus, la Société communautaire de Tuktoyaktuk a aussi reçu des fonds pour mettre en pratique la technologie SmartICE afin de générer des renseignements sur la condition de la glace de mer pour que les habitants puissent se déplacer en toute sécurité (391 575 $), pour s'adapter aux effets des conditions détériorées de la glace de mer (108 345 $) et pour mobiliser les jeunes de la collectivité en réalisant un documentaire sur les changements climatiques (185 500 $). Cela représente une contribution additionnelle de 868 420 $.

De plus, le Programme de surveillance du climat dans les collectivités autochtones de RCAANC a fourni 517 720 $ afin de développer un programme géré localement visant à surveiller les répercussions des changements climatiques à Tuktoyaktuk et dans les secteurs utilisés par les Inuvialuits pour leurs activités traditionnelles. La Société communautaire de Tuktoyaktuk a forgé des partenariats novateurs avec des chercheurs et des institutions dans la région désignée des Inuvialuit afin de développer les capacités de surveillance du climat et de renforcer les compétences en matière de recherche. Des agents de surveillance formés suivent les variables du pergélisol, l'épaisseur de la glace, les dates de dégel, l'épaisseur de la neige et la qualité de l'eau sur des sites de surveillance pour lesquels un savoir traditionnel existe. Une surveillance du climat et une surveillance basée sur des photos prises à intervalle régulier permettent d'obtenir des informations météorologiques en temps opportun et de prendre de meilleures décisions quant à la sécurité des déplacements sur le terrain. Ceci est particulièrement important, car les aînés Inuvialuits ont indiqué qu'il était difficile de prévoir le temps en raison du changement rapide du climat.

En outre, le programme Approche responsable pour le développement énergétique des collectivités du Nord (ARDEC Nord) de RCAANC fournit 475 000 $ pendant deux ans (2020-2021 : 225 000 $; 2021-2022 : 250 000 dollars) pour soutenir l'installation de 51 kilowatts de systèmes solaires photovoltaïques sur quatre bâtiments du hameau, dont un sur la salle communautaire, un sur la caserne des pompiers et deux sur le garage. L'énergie générée par ce projet permettra d'économiser environ 60 000 $ et d'éviter la consommation de 19 000 litres de diesel par an.

Dans l'ensemble, le soutien offert par RCAANC dans le cadre de ses divers programmes sur les changements climatiques représente une contribution de 5,516 millions de dollars versée par le gouvernement du Canada afin d'aider Tuktoyaktuk à répondre à ses besoins en matière d'adaptation aux changements climatiques et de mesures d'atténuation.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :