Le gouvernement du Canada annonce qu’il modifiera le Règlement sur les aliments et drogues pour permettre l’irradiation du bœuf haché

Communiqué de presse

Les nouvelles dispositions fourniront à l’industrie un autre moyen d’améliorer la salubrité des aliments

Le 22 février 2017– Ottawa – Santé Canada

Le gouvernement du Canada reconnaît qu’un approvisionnement alimentaire sûr contribue grandement à la santé des Canadiens et il s’est engagé à promouvoir l’offre d’aliments sains et salubres aux Canadiens. Dans le cadre de cet engagement, Santé Canada a publié aujourd’hui, dans la Partie II de la Gazette du Canada, la version définitive d’un règlement permettant la vente de bœuf haché cru frais et congelé traité par irradiation.

Santé Canada a élaboré ce nouveau règlement après avoir conclu, au terme d’une évaluation approfondie, que l’irradiation était un traitement sûr et efficace permettant de réduire la quantité de bactéries néfastes présentes dans le bœuf haché.

L’irradiation est un autre moyen que l’industrie alimentaire peut utiliser pour traiter certains aliments afin d’en maintenir la qualité et d’en améliorer la salubrité. L’irradiation du bœuf haché frais et congelé est permise aux États‑Unis depuis 1999, et celle de divers aliments est autorisée dans plus de 60 pays. L’irradiation est déjà approuvée au Canada pour le traitement des pommes de terre, des oignons, du blé, de la farine, des épices et des assaisonnements. Elle a pour but de compléter, et non de remplacer, les pratiques existantes en matière de salubrité des aliments, qui comprennent une manipulation, un entreposage et un assainissement adéquats.

Pendant l’irradiation, les aliments sont exposés à de faibles doses d’un type d’énergie appelé rayonnement ionisant. Une telle transformation des aliments présente plusieurs avantages : elle réduit la quantité de bactéries néfastes, comme E. coli, les salmonelles et les campylobactéries, prévient la dégradation prématurée et prolonge la durée de conservation.

Le bœuf haché irradié conserve sa valeur nutritive, sa saveur, sa texture et son apparence. Tous les aliments irradiés doivent être étiquetés. Une mention indiquant que l’aliment a été irradié et un symbole distinctif, le radura, doivent figurer sur l’emballage. Si l’aliment n’est pas emballé, un écriteau fournissant ces renseignements doit être placé au point de vente. 

L’autorisation de cette technologie donnera à l’industrie du bœuf un autre moyen d’améliorer la salubrité des aliments.  

Produits complémentaires

Liens connexes

- 30 -

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Santé Canada
613‑957-2983

Renseignements au public
613‑957-2991
1-866 225-0709

Les communiqués de Santé Canada se trouvent sur Internet, à l’adresse www.santecanada.gc.ca/media

Multimédia supplémentaire

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :