Le gouvernement du Canada investit dans une initiative qui incite les hommes à améliorer leur santé et leur bien-être

Communiqué de presse

Change pas trop invite les hommes à apporter de petits changements dans leurs habitudes de vie qui leur procureront des avantages à long terme

Le 12 juin 2017     Ottawa (Ontario)      Agence de la santé publique du Canada

Les hommes canadiens ne sont pas en aussi bonne santé qu’ils le pourraient, en partie à cause de leur mode de vie. Par contre, ils seront contents d’apprendre que de petites modifications apportées à leurs habitudes peuvent améliorer leur santé physique et leur bien-être.

L’honorable Jane Philpott, ministre de la Santé, a annoncé aujourd’hui que des fonds seraient versés à la Fondation pour la santé des hommes au Canada (FSHC) en vue de l’expansion de Change pas trop, une initiative nationale pour aider les hommes du Canada à apporter des changements simples à leur mode de vie qui peuvent avoir des avantages à long terme pour la population, les familles et les collectivités.

En 2016, l’Agence de la santé publique du Canada a investi une somme de 519 000 $ sur trois ans pour appuyer l’offre d’un programme en ligne accessible et mobilisateur axé sur les modes de vie sains visant à encourager les hommes à modifier légèrement leur alimentation, leurs habitudes de sommeil, leur consommation d’alcool et de tabac, ainsi que leur niveau d’activité physique. Par ailleurs, un montant de 4 millions de dollars prévus dans le budget de 2016 est maintenant investi pour pousser plus loin l’initiative Change pas trop. Ainsi, le rayonnement de l’initiative sera accru et un plus grand nombre d’hommes pourront être incités à faire des choix plus sains. La FSHC sera aussi en mesure de mettre à l’essai des façons novatrices de susciter l’intérêt des hommes et de les motiver à atteindre leurs objectifs en matière de mode de vie.

En plus de fournir aux hommes de l’information sur la santé et des conseils qu’ils peuvent intégrer facilement à leur quotidien, Change pas trop les invite à répondre au questionnaire Pour ma santé, qui dresse le portrait de leur état de santé actuel et futur.


Citations

« Je recommande aux hommes Canadiens de prendre le temps de se renseigner sur leur santé et d’adopter des changements qui peuvent améliorer leur santé physique et leur bien-être mental pour le reste de leur vie. »

L’honorable Jane Philpott
Ministre de la Santé

« La FSHC imagine un pays où les hommes sont très conscients des risques pour leur santé, et une société canadienne qui voit les hommes comme la dernière pièce du casse-tête de la santé familiale. Grâce aux initiatives liées à la santé axées sur les hommes, nous pouvons prévenir jusqu’à 70 % des problèmes de santé chroniques chez les hommes sans dépenser de sommes supplémentaires ni augmenter le nombre de médecins ou d’hôpitaux au sein du système de santé. »

Dr Larry Goldenberg
Fondateur, Fondation pour la santé des hommes au Canada

« Les résultats de notre initiative Change pas trop montrent que les hommes du Canada et leurs familles sont plus motivés lorsqu’ils ont les renseignements sur la santé, les programmes axés sur les modes de vie et le soutien dont ils ont besoin. Notre campagne permet aux hommes de comprendre que de petits changements dans leurs habitudes de vie peuvent avoir, à long terme, d’importants avantages pour la santé. Ils peuvent donc agir en conséquence. »

Wayne Hartrick
Président, Fondation pour la santé des hommes au Canada

Faits en bref

  • Au Canada, 29 % des hommes sont obèses, 68 % ne mangent pas sainement et 35 % manquent de sommeil.

  • Chez les Canadiens de 20 ans et plus, une plus grande proportion d’hommes que de femmes souffrent de maladies chroniques. Par exemple, les taux de diabète sont plus élevés chez les hommes (10,5 %) que chez les femmes (9,1 %) et un plus grand nombre d’hommes (9,8 %) que de femmes (7,1 %) sont atteints d’une maladie cardiaque.

  • Les hommes (21,1 %) sont bien plus nombreux que les femmes (14,8 %) à consommer quotidiennement ou occasionnellement du tabac.

  • Plus d’hommes (18,8 %) que de femmes (12,7 %) ont indiqué ne pas respecter les directives de consommation d’alcool à faible risque. La différence est encore plus grande pour ce qui est de la consommation excessive d’alcool, qui atteint 22,6 % chez les hommes comparativement à 13,3 % chez les femmes.

  • Selon les estimations, un plus grand nombre d’hommes (45 %) que de femmes (42 %) seront atteints de cancer au cours de leur vie, et un Canadien sur quatre (29 % chez les hommes et 24 % chez les femmes) mourra d’un cancer.

  • Les hommes représentent 75 % de tous les décès par suicide; les taux globaux de suicide sont les plus élevés chez les hommes d’âge moyen (de 45 à 54 ans) et les hommes plus âgés (de 85 à 89 ans).

Liens connexes

Personnes-ressources

Andrew MacKendrick
Cabinet de Jane Philpott
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :