Santé Canada propose des mesures pour restreindre la teneur en alcool des boissons alcoolisées purifiées et aromatisées vendues en portions uniques

Communiqué de presse

18 décembre 2018      Ottawa (Ontario)                     Santé Canada

Santé Canada est préoccupé par les risques d’un nouveau type de boisson dont la popularité est à la hausse : les boissons alcoolisées purifiées et aromatisées vendues en portions uniques. Les recherches démontrent que ces produits comportent des risques pour la santé publique, surtout pour les jeunes, et ils sont associés à des hospitalisations pour cause de surconsommation non intentionnelle ou de consommation excessive d’alcool parmi les jeunes. 

Aujourd’hui, Santé Canada a proposé des modifications au Règlement sur les aliments et drogues afin de réduire considérablement la quantité d’alcool dans les contenants à portion unique de boisson purifiée aromatisée ayant une forte teneur en alcool. Ces boissons peuvent contenir jusqu’à quatre fois la quantité standard d’alcool par contenant, sans pourtant goûter l’alcool, car la base d’alcool est purifiée, aromatisée et souvent très sucrée. Le règlement contribuerait à protéger la population canadienne – plus particulièrement les jeunes – contre une surconsommation ou une consommation excessive accidentelle, qui risque d’entraîner des effets néfastes, y compris une intoxication alcoolique aiguë et la mort.   

Les changements réglementaires envisagés visent à restreindre la teneur en alcool de ces boissons à celle d’une consommation ordinaire et demie (25,6 ml d’alcool) lorsqu’elles sont emballées dans des contenants de 1 000 ml ou moins, que ceux-ci soient refermables ou non. Les contenants de verre dont de 750 ml ou plus seront soustraits à l’application du règlement étant donné qu’ils servent habituellement à des produits à portions multiples.

Les données disponibles, les études de recherche et les rapports concernant ces produits montrent ainsi qu’un risque grandissant pour la santé publique. Pour réduire au minimum le risque pour la population canadienne, le Ministère a déposé ce projet de règlement afin de limiter la teneur en alcool de ce type de boissons à des quantités qui sont plus conformes aux Directives de consommation d’alcool à faible risque du Canada. Le projet de règlement tient compte des commentaires reçus en réponse à l’Avis d’intention, d’un rapport du Comité permanent de la santé ainsi que des observations de la part des intervenants, des provinces et des territoires. 

Les Canadiens pourront se prononcer sur le projet de règlement du 22 décembre 2018 au 5 février 2019.

Citations

« Je suis vivement préoccupée par l’offre grandissante de ces boissons à haute teneur en alcool, ainsi que par l’attrait qu’elles exercent chez les jeunes. Le nouveau projet de règlement est une mesure importante qui nous aidera à protéger les jeunes Canadiens. J’encourage les gens à examiner les changements envisagés et à faire part de leurs observations. »

L’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

« Le quart des jeunes au Canada en bas de l’âge légal de boire de l’alcool en consomment de manière excessive, ce qui peut engendrer des problèmes d’apprentissage et de mémoire, des accidents sur la route, des maladies chroniques et la violence. Nous devons agir afin d’éviter que l’usage problématique de l’alcool n’impacte nos jeunes et nos jeunes adultes. Ces règlements sont un pas dans la bonne direction. »  

Dre. Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique du Canada

Faits en bref

  • Chez une jeune personne pesant 100 lb, la consommation d’une boisson alcoolisée purifiée et aromatisée contenant quatre consommations ordinaires (p. ex. 11,9 % d’alc./vol. vendue dans un contenant de 568 ml) en moins d’une heure pourrait causer une grave intoxication, caractérisée par un taux d’alcoolémie de plus de 0,15 %, soit environ le double de la limité légale pour la conduite automobile. Si cette même personne en consommait deux en moins d’une heure, son taux d’alcoolémie pourrait dépasser 0,3 %, un niveau pouvant nécessiter l’hospitalisation.
  • Le nouveau règlement prévoit les limites suivantes concernant les boissons alcoolisées purifiées et aromatisées contenant une consommation ordinaire et demie :
    • 7,2 % d’alc./vol. si elles sont vendues dans des contenants de 355 ml;
    • 5,4 % d’alc./vol. si elles sont vendues dans des contenants de 473 ml;
    • 4,5 % d’alc./vol. si elles sont vendues dans des contenants de 568 ml;
    • 3,6 % d’alc./vol. si elles sont vendues dans des contenants de 710 ml.
  • Dans les Directives de consommation d’alcool à faible risque du Canada, on recommande aux femmes de ne pas prendre plus de deux consommations ordinaires par jour et aux hommes de ne pas en prendre plus de trois par jour. Ces Directives ont pour but de réduire les risques à long terme pour la santé liés à l’alcool.

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de l’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé 
613-957-0200

Relations avec les médias
Santé Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public
613-957-2991
1-866 225-0709



Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :