Le gouvernement du Canada investit près de 5,9 millions de dollars dans les services virtuels de soins de santé de la Nouvelle-Écosse

Communiqué de presse

30 mars 2021  | Ottawa (Ontario)  | Santé Canada

Le système universel de soins de santé, financé par l’État, est une source de fierté pour les Canadiens. Le gouvernement du Canada travaille en étroite collaboration avec les gouvernements provinciaux et territoriaux pour améliorer les soins de santé et adapter le système de manière à relever les défis liés à la prestation de services pendant la pandémie de COVID‑19.

L’honorable Patty Hajdu, ministre de la Santé, a annoncé aujourd’hui qu’un accord bilatéral avec la Nouvelle-Écosse a été conclu pour appuyer ses efforts visant à élargir la gamme de services virtuels de soins de santé aux habitants. Selon cet accord, la province investira les fonds fédéraux en fonction des priorités pancanadiennes qui ont été définies d’un commun accord pour accélérer la prestation de services virtuels de soins de santé pendant la pandémie.

Selon cet accord bilatéral, la Nouvelle-Écosse recevra près de 5,9 millions de dollars pour élargir sa gamme de services virtuels de soins de santé.

En plus d’avoir conclu cet accord, la Nouvelle-Écosse a mis au point un plan d’action exposant le plan d’investissement de sa part des fonds fédéraux pour améliorer l’accès aux soins virtuels de soins de santé. L’investissement de la Nouvelle-Écosse en services virtuels de soins de santé s’étalera sur trois volets principaux :

  • Améliorer l’accès aux soutiens virtuels de santé mentale et de toxicomanie pour les enfants, les jeunes et les adultes;
  • Investir dans un système de prise de rendez-vous en ligne pour des services de diagnostic et de tests en laboratoire;
  • Mettre au point une stratégie de soins virtuels centrée sur la vidéoconférence et la messagerie sécuritaire.

Par l’entremise de ces initiatives, la Nouvelle-Écosse vise à améliorer l’accès et la qualité des soins pour ses habitants.

Citations

« Maintenant plus que jamais, les Canadiens ont besoin d’avoir accès à des services virtuels de soins de santé pour appuyer leur santé. Nous collaborons avec les provinces et les territoires pour appuyer le déploiement rapide de tels services pour les Canadiens, afin de nous assurer qu’ils ont accès aux soins dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin. L’investissement annoncé aujourd’hui aidera la Nouvelle-Écosse à répondre aux besoins des Néo-Écossais pendant cette pandémie, par l’entremise d’une gamme de services virtuels de soins de santé élargie. »

L’honorable Patty Hajdu
Ministre de la Santé du Canada

« Les soins virtuels ont joué un rôle important dans l’intervention de la Nouvelle-Écosse lors de la pandémie et cela se poursuivra. Cet investissement viendra améliorer l’accès aux soins de la santé, dont les services virtuels en santé mentale, les visites virtuelles effectuées par vidéoconférence et messagerie, et la prise de rendez-vous en ligne pour des services de diagnostic et de tests en laboratoire. »  

Zach Churchill
Ministère de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle-Écosse

Faits en bref

  • Le premier ministre a annoncé le 3 mai 2020 un investissement de 240,5 millions de dollars visant à accroître l’accès aux services virtuels et aux outils numériques pour améliorer la santé et le bien‑être des Canadiens.

  • Une partie de ces fonds, à savoir 150 millions de dollars, sera accordée aux provinces et aux territoires au moyen d’accords bilatéraux ciblés visant à élargir la gamme de services virtuels de santé en fonction de cinq initiatives nécessitant une mise en œuvre immédiate pour appuyer le développement de ces  soins de santé au sein des systèmes canadiens de soins de santé, notamment :

    • messagerie texte et transfert de document sécurisés;
    • vidéoconférence sécurisée;
    • technologies de télésurveillance des patients;
    • accès des patients à leurs résultats de tests de dépistage de la COVID-19 et à d’autres résultats de laboratoire;soutien d’arrière-plan pour l’intégration ou l’harmonisation de ces nouvelles plateformes ou nouveaux outils.
  • Ce financement s’ajoute par ailleurs aux 50 millions de dollars en fonds fédéraux supplémentaires alloués à Inforoute Santé du Canada pour aider davantage les provinces et les territoires à mettre en œuvre rapidement les cinq nouvelles initiatives prioritaires.

  • Les accords bilatéraux sur les soins virtuels sont une initiative à durée limitée qui vise à faire en sorte que les Canadiens continuent de recevoir les services de santé dont ils ont besoin en cette période d’incertitude.  

  • En plus de cet investissement, Santé Canada collabore avec les provinces et les territoires à des dossiers stratégiques connexes, ce qui permettra la mise en place à long terme de services virtuels de soins de santé de grande qualité et sans risque, qui viendront s’ajouter aux soins prodigués en personne.

Produits connexes

Personnes-ressources

Cole Davidson
Cabinet de l’honorable Patty Hajdu
Ministre de la Santé
613‑957‑0200

Relations avec les médias
Santé Canada
613‑957‑2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public
613‑957‑2991
1‑866‑225‑0709

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :