Carrières en vedette

Profils

Darryl Embury

Ma carrière

À l'âge de seize ans, je suis tombé en amour avec l'industrie alimentaire alors que j'occupais un emploi d'été dans une laiterie. J'ai alors décidé sur-le-champ de faire des études universitaires qui me permettraient de mener une carrière dans l'alimentation. En 1980, armé d'un diplôme en microbiologie, j'ai obtenu un emploi dans l'industrie des viandes en Alberta. Voici l'évolution de ma carrière :

Poste actuel

Titre : Directeur régional, Direction de la santé environnementale et de la sécurité des consommateurs, Région du Manitoba et de la Saskatchewan
Actuellement : Directeur national intérimaire, Service d'analyse des drogues
Formation : Baccalauréat en sciences, Maîtrise en science alimentaire
Nombre d'années sur le marché du travail : 30
Nombre d'années à Santé Canada :
28

Mes expériences à Santé Canada

Depuis que je suis devenu directeur régional de la Direction de la santé environnementale et de la sécurité des consommateurs à Santé Canada, j'ai eu la grande chance de remplir un grand nombre de missions avec d'autres responsabilités. Certaines de celles-ci ont été effectuées au sein de mon groupe et à mon niveau et d'autres, au sein de groupes et à des niveaux plus élevés, mais toutes ont été stimulantes et intéressantes. Je ne suis plus chargé de la réglementation des aliments mais je considère que je continue de jouer un rôle vital dans la protection de la santé des Canadiennes et Canadiens. Je ne sais pas si j'ai complété mon cheminement de carrière.

Dans la vaste gamme de nos programmes, nous utilisons une myriade d'outils, de techniques, de procédés et d'approches pour livrer la marchandise quant à la protection, la promotion, la prévention et la réglementation de la santé publique pour nos concitoyens et concitoyennes. Mon emploi est à la fois un honneur et un devoir que je prends très au sérieux. Je considère que la fonction publique est plus une vocation qu'une occupation, et je vous la recommande fortement. Être à l'emploi de Santé Canada constitue une occasion tangible et réelle d'améliorer quotidiennement la santé et la sécurité des Canadiennes et Canadiens.

J'aime la variété et les nouveaux défis dans mon travail et je pense que mon cheminement de carrière le démontre. J'ai rarement passé plus de 5 ans à un même poste. Mon emploi à Santé Canada, à titre de directeur régional de la Direction de la santé environnementale et de la sécurité des consommateurs continue de me procurer ces nouveaux défis.

Mon calendrier de carrière
Profil d'emploi L'histoire
1975 - 1980

Emploi d'été pour étudiant
Modern Dairies
Brandon, Manitoba

Mon premier emploi d'été, qui s'est finalement poursuivi sur 5 ans durant l'été et l'année longue à temps partiel. Cet emploi contribua à ma décision de travailler dans l'industrie alimentaire.
1980 - 1982

Stagiaire de direction
Canada Packers
Edmonton, Alberta

Responsabilités :

  1. Chimiste
  2. Commis à la production
  3. Concepteur de saucisses

Mon premier emploi après avoir complété mes études universitaires. Je jouais plusieurs rôles, le plus intéressant desquels était celui de concepteur de saucisses où tous les jours je préparais les recettes de milliers de kilos de hot dog, de mortadelle et d'autres viandes transformées.

Ce changement fut un grand saut pour moi. Je laissais mon premier emploi permanent et je quittais l'Alberta qui était alors en plein essor pour retourner au Manitoba aux prises avec une récession. De plus, j'entrais dans la fonction publique, dont je ne connaissais à peu près rien sauf pour des stéréotypes négatifs. Cependant, l'entreprise pour laquelle je travaillais perdait de l'argent et l'usine où je travaillais ferma ses portes moins d'un an après mon départ.

1982-1987

Agent de district, inspecteur des aliments et drogues
Santé et Bien-être social Canada
Brandon, Manitoba

Mon premier emploi gouvernemental. Je travaillais dans un bureau qui n'avait qu'un inspecteur et une secrétaire à demi-temps.

Ce fut pour moi une importante période de croissance professionnelle et personnelle. J'ai appris tous les détails techniques du travail d'inspecteur ainsi que beaucoup de choses à propos du travail avec les gens, allant de cadres de grandes entreprises à de simples citoyens. Cet apprentissage m'a grandement servi tout au long de ma carrière.

1987 - 1988

Spécialiste en microbiologie alimentaire
Santé et Bien-être social Canada
Winnipeg, Manitoba

Ma première promotion dans la fonction publique, à un poste nouvellement créé.
1988-1995

Auditeur, transformation des aliments
Santé et Bien-être social Canada
Winnipeg, Manitoba

Cet emploi fut un autre poste nouvellement créé.

En tant qu'auditeur, j'ai joué un nouveau rôle au sein d'un programme tout nouveau. Je n'étais plus spécifiquement chargé d'inspecter les usines d'aliments pour vérifier leur conformité avec la loi fédérale. À la place, j'examinais comment d'autres ministères fédéraux s'acquittaient de leurs responsabilités réglementaires dans les usines d'aliments. C'est là que j'ai vraiment commencé à aider à concevoir et à développer des programmes et j'ai aimé ça. Ce travail me permettait d'exploiter toutes mes compétences techniques et sociales. C'est à cette époque que j'ai également complété, à temps partiel sur une période de cinq ans, un programme de maîtrise en sciences alimentaires à l'Université du Manitoba et ce, grâce au parrainage de Santé Canada.

1995-1996

Chef, Division de l'inspection
Santé Canada
Winnipeg, Manitoba

Mon premier poste de direction.

Ici, je suis passé d'un poste technique à un poste de direction. Ce nouveau défi serait-il gigantesque?
Les compétences en relations humaines que j'avais acquises m'ont vraiment beaucoup servi.

1996-1998

Chief, Food Inspection Division
Agence canadienne d'inspection des aliments
Winnipeg, Manitoba

En 1996, j'ai décidé de me joindre à une nouvelle agence, l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Nouvelle agence, nouvelle culture, nouveaux collègues et également le devoir de livrer la marchandise. J'ai souvent décrit mes premières années à l'ACIA comme concevoir et construire un bateau, et en même temps l'utiliser pour traverser une rivière. Difficile, stimulant, exigeant et plus encore.

1998-2001

Directeur régional, Région du Manitoba
Agence canadienne d'inspection des aliments
Winnipeg, Manitoba

Mon premier poste de cadre.
2001- present

Directeur régional, Direction de la santé environnementale et de la sécurité des consommateurs, Région du Manitoba et de la Saskatchewan
Santé Canada
Winnipeg, Manitoba

En 2001, je suis devenu le premier directeur régional de la toute nouvelle Direction de la santé environnementale et de la sécurité des consommateurs.

Une nouvelle direction et six nouveaux programmes à livrer. Ce poste m'a fourni une courbe d'apprentissage qui continue encore aujourd'hui.

Dr. Delara Karkan

Ma carrière

Je me suis toujours intéressée à la découverte de nouvelles idées scientifiques. Je suis une personne créative et j'adore l'innovation et l'invention. Tout au long de ma carrière, ce que j'ai toujours aimé de mon travail, c'est qu'il m'a permis de trouver de nouvelles façons d'aider les gens et de soigner les maladies.

Je n'avais pas vraiment une idée claire de ce que je voulais faire lorsque j'ai commencé mais je crois que mon expérience de travail m'a permis de développer cette perspective. En cheminant dans ma carrière et en apprenant à concevoir des produits pharmaceutiques de meilleure qualité et plus efficaces, j'ai commencé à comprendre qu'il n'est pas facile de produire des produits thérapeutiques basés sur les nouvelles technologies. J'ai aussi commencé à comprendre qu'une fois créés, il est très important d'assurer la réglementation de ces produits.

L'application de certaines technologies, comme la nanotechnologie, dépend dans une grande mesure de décisions éthiques et réglementaires faites par les gouvernements. J'ai développé un intérêt pour la santé publique ainsi que la réglementation et l'utilisation des produits thérapeutiques à grande échelle. C'est ce qui m'a poussée à en savoir plus sur la possibilité de travailler pour le gouvernement. Voici une description de mon cheminement de carrière:

Poste actuel

Titre : Conseillère scientifique principale, Produits de nanotechnologie, Direction générale des produits de santé et des aliments
Formation : Doctorat en pharmacologie et thérapeutique
Nombre d'années sur le marché du travail : 13
Nombre d'années de service à Santé Canada : 5

Mes expériences à Santé Canada

Mon travail à Santé Canada m'a donné l'occasion de regarder la situation dans son ensemble et de contribuer directement aux Canadiens et Canadiennes et à leur santé.
Un aspect très intéressant de mon travail, c'est qu'il m'a permis d'explorer différents types de travail au-delà du milieu scientifique.

Depuis que je suis à l'emploi de Santé Canada, j'ai pu travailler en développement de programmes, gestion, planification stratégique et communication. Je recommanderais Santé Canada à quiconque désire contribuer à la société par son travail.

Mon calendrier de carrière
Profil d'emploi L'histoire
1990

Chercheuse stagiaire
Ludwig Institute for Cancer Research,
Royaume-Uni

En tant que chercheuse stagiaire, j'étais surtout chargée de faire de la recherche scientifique.
1991

Assistante de recherche
Glaxco Wellcome
Toronto, Ontario

Chez Glaxo Wellcome, j'ai appuyé divers types d'activités de découverte scientifique.
1999

Chef de groupe, Pharmacologie
Synapse Pharmaceutical
Vancouver

En tant que chef de groupe chez Synapse Pharmaceutical, j'ai supervisé un groupe de scientifiques dans les domaines de la pharmacologie, du métabolisme des médicaments et de l'analyse biologique.

C'est ici que j'ai développé ma compétence en rédaction de brevets et de demandes de subvention.

2000

Consultante
Cantest Inc.
Vancouver

Chez Cantest, j'ai mis en place des contrats de laboratoire gouvernementaux portant sur des tests de dépistage de drogues chez les chevaux de course.
2002

Directrice associée (Recherche et développement préclinique)
Labopharm Pharma Inc,
Montreal

À titre de directrice associée chez Labopharm Pharma, j'ai développé des activités relatives aux nouvelles nanotechnologies. J'ai également développé un budget de production de plusieurs millions de dollars et supervisé le travail lié aux premières étapes du développement de médicaments.
2004

Évaluatrice clinique (chef de groupe)
Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS)
Ottawa

En tant que chef de groupe à l'ACMTS, j'étais chargée de l'analyse coût-bénéfice de médicaments biologiques et de protocoles d'évaluation de médicaments.

J'ai aussi travaillé directement avec des médecins, des gouvernements provinciaux et diverses associations de patients et de consommateurs de partout au Canada.

2005

Directrice adjointe, Direction des produits biologiques et des thérapies génétiques
Santé Canada
Ottawa

Mon premier emploi à Santé Canada. Ici, j'ai produit des plans stratégiques et des solutions novatrices pour réduire un arriéré de présentations de drogues. J'étais également responsable de la planification financière, de la gestion des ressources et du développement d'un programme lié aux produits radiopharmaceutiques.
Février 2007

Conseillère principale en politiques scientifiques
Santé Canada
Ottawa

Travaillant à titre de conseillère principale au Bureau de la biotechnologie du ministère, j'étais chargée de créer et d'entretenir d'importantes relations de travail relatives à la nanotechnologie. J'ai travaillé de très près avec d'autres ministères, des organisations non gouvernementales et le milieu universitaire.
Octobre 2007

Conseillère principale en politiques scientifiques (produits nanotechnologiques)
Santé Canada
Ottawa

Dans mon poste actuel, je suis responsable de la planification stratégique et de la mise en oeuvre du cadre de la nanotechnologie de Santé Canada, ainsi que de plusieurs dossiers corporatifs et intergouvernementaux.

Diane Kirkpatrick

Ma carrière

Au début de ma carrière, j'ai travaillé pendant une courte période au ministère de la Défense nationale. Mon emploi consistait à effectuer un contrôle de la qualité des produits pétroliers ainsi que des enquêtes sur les accidents. Cet emploi était très intéressant, mais je voulais travailler dans le secteur de la santé publique et, à cette époque, je désirais faire de la recherche. J'ai postulé à un poste de recherche à Santé Canada et je l'ai obtenu. Par la suite, on m'a offert plusieurs postes intéressants au sein du Ministère. Voici un résumé de mon cheminement de carrière à Santé Canada :

Poste actuel

Titre : Ancienne directrice général, Direction des médicaments vétérinaires
Formation : Baccalauréat en sciences (avec distinction)
Nombre d'années au sein de l'effectif : plus de 35
Nombre d'année à Santé Canada : 33

Mes expériences à Santé Canada

Ma carrière au sein de Santé Canada m'a permis de connaître différents cheminement professionnels. J'ai commencé ma carrière au Ministère en recherche. J'avais pour fonctions d'analyser des aliments à la recherche de métaux lourds. Par la suite, j'ai été affectée à l'évaluation. J'ai examiné et élaboré des normes pour une variété de produits chimiques dans les aliments, dont les contaminants chimiques, les additifs, les pesticides et les matériaux d'emballage de produits alimentaires. J'ai travaillé dans ce domaine à titre d'évaluatrice scientifique. Par la suite, j'ai été promue chef de section, puis chef de la division.

Ayant acquis de l'expérience à titre de chercheure et d'évaluatrice, j'étais convaincue que ces domaines pouvaient renforcer les liens afin d'appuyer le travail du Ministère. Par ailleurs, j'ai eu l'occasion de traduire cette conviction en gestes concrets lorsque j'ai accepté le poste de directrice au Bureau d'innocuité des produits chimiques de la Direction des aliments. C'était la première fois que je travaillais comme cadre, et j'ai prospéré dans le cadre de mon travail à ce niveau. Plus tard, j'ai occupé divers postes importants à l'échelle de tout le Ministère.

À titre de cadre supérieure, j'ai pu toucher à tout, des programmes de promotion de la santé liés au cancer du sein, au SIDA et à la santé mentale, au cadre de prise de décision du Ministère, en passant par le Programme des médicaments vétérinaires.

Mon expérience de travail au sein du Ministère à titre de chercheure, d'évaluatrice scientifique, de gestionnaire de programme, de conseillère en politiques et de cadre supérieure ont rendu mon cheminement de carrière des plus intéressants et enrichissants. Ce travail a été important pour moi, car je ressens un réel engagement envers la santé publique et le fait de desservir les Canadiens et Canadiennes.

Mon calendrier de carrière
Profil d'emploi L'histoire
1971-1975

Chercheure, chimiste
Santé Canada
Ottawa

Mon travail consistait principalement à mettre sur pied un laboratoire et à analyser les aliments à la recherche de métaux lourds.
1975-1980

Évaluatrice scientifique
Santé Canada
Ottawa

Je suis passée de la recherche à l'évaluation. Mon équipe était responsable de l'établissement de normes importantes en termes d'innocuité des aliments.

Je faisais partie d'une équipe dont le travail a mené à l'élimination de l'utilisation de boîtes de conserve soudées au plomb pour les aliments pour bébés, et à l'établissement de normes portant sur le plomb dans les conserves, soit une première à l'échelle mondiale.

1980-1982

Chef de section
Santé Canada
Ottawa

J'ai poursuivi mon travail en évaluation de l'innocuité des aliments, puis j'ai été promue comme chef de section.
1982-1985

Chef de la division
Santé Canada
Ottawa

Je suis devenue chef de la division en 1982. À ce titre, j'étais responsable de l'évaluation et de l'établissement des normes en lien avec les additifs, contaminants, pesticides et matériaux d'emballage des produits alimentaires.
1985-1992

Directrice, Bureau d'innocuité des produits chimiques
Santé Canada
Ottawa

Il s'agit de mon premier poste en tant que cadre. À titre de directrice du Bureau d'innocuité des produits chimiques, j'étais responsable de l'évaluation scientifique et de la recherche (chimique et toxicologique) portant sur les produits chimiques dans les aliments.

Le Bureau d'innocuité des produits chimiques a résolu des questions d'innocuité des aliments. Notre équipe de recherche et d'évaluation a établi des liens solides alors que nous cherchions des dioxines, mycotoxines, pesticides, etc. et gérions des enjeux critiques comme la vomitoxine dans le blé et l'acide domoïque dans les moules.

En tant que directrice du Bureau, j'ai eu l'occasion d'agir comme chef de la délégation canadienne lors de réunions internationales. Par ailleurs, j'ai été invitée à titre de spécialiste lors de réunions internationales portant sur les produits chimiques dans les aliments et l'innocuité des aliments. J'ai mené des entrevues portant sur l'innocuité des aliments auprès des médias, dont la télé nationale, la radio et les médias imprimés.

1992-1998

Directrice générale, Stratégies et systèmes pour la santé
Santé Canada
Ottawa

En tant que directrice générale, j'étais responsable de la promotion en santé et des activités du programme en lien avec le cancer du sein, le SIDA, la santé mentale et les autres problèmes de santé.

Dans le cadre de mes fonctions à titre de directrice générale, j'ai eu l'occasion de travailler considérablement auprès d'un vaste groupe de parties prenantes et de parties intéressées, dont les provinces et territoires, les organismes non gouvernementaux et autres organismes gouvernementaux, le milieu universitaire et de l'industrie. Grâce à leur rétroaction, nous avons aidé à l'élaboration d'approches et de réponses stratégiques quant aux questions de santé et d'innocuité. Nous avons élaboré le premier rapport sur la santé des Canadiens et des Canadiennes, appuyé par l'ensemble des 13 autorités. De plus, nous avons conçu et mis en oeuvre avec succès l'Initiative canadienne sur le cancer du sein (ICCS) (1992- 1998).

1998-2000

Conseillère principale en politiques, Direction générale de la protection de la santé
Santé Canada
Ottawa

Cette affectation était très différente de ce que j'avais accompli par le passé, mais elle était tout aussi importante. J'étais responsable de la mise en oeuvre du cadre de prise de décision de Santé Canada.
2001-2005

Directrice générale, Direction générale des médicaments vétérinaires
Santé Canada
Ottawa

Il s'agit de mon dernier poste en tant que fonctionnaire. Ce travail a été très gratifiant.

Nous avons travaillé dans le but d'assurer l'innocuité et l'efficacité des médicaments destinés aux animaux et au bétail ainsi que l'innocuité de tout produit alimentaire dérivé pour les animaux traités avec ces médicaments.

Nous avons repensé de façon efficace le Programme de médicaments vétérinaires. Cela s'est avéré une contribution de taille et une réalisation importante.

Dr. Gary Kramer

Ma carrière

J'avais en quelque sorte un plan défini à ma sortie de l'université. Je désirais travailler dans le milieu universitaire afin d'effectuer de la recherche en chimie minérale et physique et d'enseigner. La voie que je devais suivre pour ce faire consistait en des bourses de recherche postdoctorale afin d'accroître mon nombre de publications examinées par des pairs. Je souhaitais voyager au cours de cette période et faire des arrêts au Canada, aux États-Unis et en Australie. Puis, avec un peu de chance, trouver un emploi au sein d'une université anglais. J'ai essayé à maintes reprises de dénicher un poste au sein d'une université, mais le tout s'est traduit par une importante pile de lettres de refus.

J'ai compris que ma carrière professionnelle universitaire n'allait pas avoir lieu. Puis, j'ai établi des racines au Canada. Je devais maintenant me trouver un emploi qui permettrait d'élever une famille au pays. J'ai alors cherché un travail de rechange, en sachant que ma scolarité me procurerait une base solide pour progresser au sein de ma carrière.

Maintenant que repense à cette décision, je n'ai aucun regret. Ce changement de stratégie m'a conduit au poste que j'occupe maintenant, soit chef du Section d'évaluation nationale de rayonnement interne, du Bureau de la radioprotection à Santé Canada, l'un des cinq principaux laboratoires de recherche de titrage biologique in vitro et in vivo au monde.

Voici un résumé de mon cheminement de carrière :

Poste actuel

Titre : Chef, Section d'évaluation nationale de rayonnement interne, Bureau de la radioprotection, Direction générale, santé environnementale et sécurité des consommateurs
Formation : Ph. D. en chimie minérale et physique et Baccalauréat en sciences (mentions très bien) en chimie
Nombre d'années au sein de l'effectif : 31
Nombre d'années à Santé Canada : 23

Mes expériences à Santé Canada

J'étais attiré par Santé Canada (SC) car j'étais à la recherche de nouveaux défis. Des contraintes avaient pris naissance au sein de mon poste antérieur. Le financement avait été coupé et le milieu de travail était devenu moins stimulant. J'avais donc commencé ma recherche d'emploi, et c'est ainsi que j'ai joint l'équipe de Santé Canada.

Mon premier poste au sein de Santé Canada a été comme chef de section, maintenant connue sous le nom de Section d'évaluation nationale de rayonnement interne. J'appréciais le fait que mon superviseur m'avait donné carte blanche afin de mettre sur pied un laboratoire. J'établissais littéralement les priorités pour notre recherche et le type d'installation dont, selon moi, SC avait besoin.

Présentement, le travail me donne l'occasion, ainsi qu'à mon personnel, de mener des recherches et de collaborer avec d'autres pays. De nouveaux événements se produisent régulièrement, et nous faisons souvent des découvertes dont nous n'avions pas conscience la veille; ce qui s'avère très enrichissant.

Santé Canada m'a donné la liberté de perfectionner et d'étendre mon propre champ d'expertise, et cela est inestimable. Plusieurs de mes pairs internationaux sont jaloux du temps qui nous ait alloué à mener des recherches.

Mon calendrier de carrière
Profil d'emploi L'histoire
1974-1975

Bourse postdoctorale
Université de Calgary, Alberta
Calgary, Alberta

Ma première bourse de recherché a été à l'Université de Calgary, où j'y ai enseigné et mené la recherche pour comprendre l'influence du Fréon sur les trous de la couche d'ozone.
1975-1979

Associé de recherche
Université de Toronto, Ontario
Toronto, Ontario

J'ai enseigné à l'Université de Toronto ainsi que travaillé sur les effets des halogènes sur des matières comme les globules rouges.
1979-1983

Radiochimiste analytique, Direction générale de la recherche biomédicale
Laboratoires nucléaires de Chalk River, Ontario
Chalk River, Ontario

J'ai travaillé à Chalk River sur le développement de nouvelles méthodes de bioessai et de tests afin d'améliorer et de documenter les méthodes existantes. J'ai également été responsable de l'enseignement de la sécurité radiologique.

Bioessai : mesure de la matière bioactive dans l'urine et les selles.

Après avoir décidé de ne plus poursuivre ma carrière professionnelle dans le milieu universitaire, on m'a offert deux offres d'emploi : l'une à Chalk River et l'autre dans une entreprise des TI aux États-Unis. Je devais décider entre la science nucléaire et les technologies de l'information. J'ai dû me poser la question à savoir si je voulais quitter la science. Je me souviens avoir rédigé les « pour » et les « contre » sur une feuille au sujet de certains critères liés aux postes. J'en ai perdu le sommeil au cours de ce processus.

Finalement, la science l'a remporté.

Je me rappelle qu'au moment où j'ai pris ma décision, l'une des choses qui m'avait influencé était que, sur les bancs d'école, j'étais très intéressé par l'industrie nucléaire. Toutefois, je n'avais pas pris de cours de physique à l'université, car je croyais que cela serait trop complexe. Et voilà que je me retrouvais devant une offre d'emploi qui me permettrait d'utiliser ma formation en chimie au sein de l'industrie nucléaire. Je ne pouvais pas laisser passer cette chance inopinée!

1983-1985

Chef du laboratoire de bioessai, Direction générale de la recherche dosimétrique
Laboratoires nucléaires de Chalk River, Ontario
Chalk River, Ontario

Mon deuxième poste à Chalk River m'a permis d'effectuer une recherche plus en profondeur sur les mécanismes de transport biologique de l'uranium dans le corps humain.
1985-1987

Chef du laboratoire de bioessai et de l'installation de surveillance in vivo, Direction générale de la recherche dosimétrique
Laboratoires nucléaires de Chalk River, Ontario
Chalk River, Ontario

Mon troisième poste à Chalk River consistait à effectuer davantage de recherche sur les méthodes de bioessai. Mes autres fonctions comprenaient la supervision du personnel, le développement de logiciels, la gestion de contrats et les tâches d'enseignement.
1987-2008

Chef, Laboratoire de surveillance humaine
Santé Canada
Ottawa, Ontario

Il s'agit de mon premier emploi au sein de Santé Canada. Le Laboratoire de surveillance humaine mène un nombre important de recherches critiques, dont la surveillance in vivo de personnes ayant subi une contamination interne.

Le Laboratoire est une unité d'intervention d'urgence advenant un incident nucléaire. De plus, il vise à faciliter la recherche en collaboration avec d'autres organismes internationaux.

Comment ai-je obtenu mon emploi à Santé Canada? Quelqu'un m'a téléphoné. Ce poste a été un heureux et agréable concours de circonstances!

1993-1995

Chef intérimaire, Fallout and Reactor Section
Santé Canada
Ottawa, Ontario

Ces responsabilités ont êtes supplémentaires a mon travail. J'avais pour fonctions d'exploiter, de soutenir et de mettre à jour le Réseau de surveillance de la radioactivité national canadien.
2008- present

Chef, National Internal Radiation Assessment Section
Santé Canada
Ottawa, Ontario

Ma carrière continue d'être riche et fascinante. De plus, ma recherche demeure du plus grand intérêt aujourd'hui qu'elle l'était au début de ma carrière, il y a de cela 30 ans.

J'ai maintenant beaucoup plus d'influence et de souplesse qu'au début de ma carrière. J'utilise cette influence pour contribuer à l'avancement de nos objectifs de recherche et de travailler en collaboration avec des partenaires internationaux.

Carole St. Amand

Ma carrière

La fonction publique m'a offert de nombreuses occasions exceptionnelles d'élargir mes connaissances, d'acquérir de nouvelles compétences, d'apporter mon expertise et de rencontrer des gens qui m'ont encadrée sans compter leur temps. J'ai travaillé pour six ministères et une agence provinciale, ce qui n'aurait jamais été possible sans l'appui indéfectible de mon employeur pour les mandats, prêts de service, nominations, changements et ma relocalisation. Je n'aurais jamais cru me rendre aussi loin quand je suis arrivée sur le marché du travail. Voici comment ma carrière s'est déroulée :

Poste actuel

Titre : Conseillère principale en politiques, Produits de santé et aliments, Direction générale des régions et des programmes
Formation : Baccalauréat en arts (1992), baccalauréat en sciences sociales (concentration en sciences économiques) (1993), Université d'Ottawa
Nombre d'années sur le marché du travail : 17 années dans la fonction publique
Nombre d'années chez Santé Canada : 2

Mes expériences à Santé Canada

J'aime mon travail, parce qu'il m'amène à me pencher sur des sujets liés directement à la santé et à la sécurité des Canadiens. À titre de conseillère en planification de la politique, je relève directement du directeur régional du programme des produits de santé et des aliments (PSA), région de l'Ontario. Le programme est axé sur l'analyse des produits alimentaires, pharmaceutiques et naturels, et il nous permet aussi de faire des vérifications auprès de l'industrie des produits de santé en plus de nous assurer que ces produits sont conformes à la Loi sur les aliments et drogues. Je suis chargée de superviser les activités de relations externes avec les intervenants régionaux, de fournir des données propres aux régions aux fins de planification des politiques nationales et de soutenir les activités de la planification stratégique et opérationnelle des ressources humaines liées au programme. En vertu du programme, je fournis de commentaires au sujet, entre autres, de plan stratégique, d'instruction et de MC visant particulièrement l'Ontario, en plus d'offrir des conseils au directeur régional pour toute question ou tout dossier lié au programme.

Santé Canada est le ministère idéal pour toute personne souhaitant contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des Canadiens, y compris des Premières nations. Que vous souhaitiez faire de la recherche, participer à l'élaboration de politiques et de règlements, travailler sur des dossiers environnementaux, oeuvrer dans le domaine des produits alimentaires et de la nutrition ou encore vous impliquer dans des dossiers internationaux, ce ne sont pas les possibilités qui manquent.

Mon calendrier de carrière
Profil d'emploi L'histoire
Étés de 1989,1990,1991 et 1992

Stagiaire d'été
Agriculture Canada
Ottawa, Ontario

J'ai travaillé pour le groupe de recherche sur le soja de la Ferme expérimentale. Mon travail se déroulait principalement à l'extérieur sur les parcelles d'essai.
1993 - 1994

Aide-commis
Statistique Canada
Ottawa, Ontario

Ce bureau s'occupait des statistiques liées à l'agriculture.C'était mon premier véritable poste dans un véritable bureau. J'étais aide-commis pour deux directeurs adjoints.

Après avoir décroché mon baccalauréat en sciences économiques en 1993, j'ai eu de la difficulté à me trouver un emploi en raison d'une pénurie de postes dans mon domaine. J'ai posé ma candidature à divers postes au sein du gouvernement et j'ai fini par décrocher un poste commis chez Statistique Canada. Je me souviens m'être sentie soulagée et ravie quand on m'a offert le poste, même si le salaire et la description de tâches ne correspondaient pas du tout à ce que j'avais imaginé du point de vue professionnel. Cela semble simple maintenant, mais en rétrospective, j'ai dû rapidement apprendre à m'acquitter de simples tâches administratives. Après plusieurs mois, je n'étais plus motivée par mon poste et mon objectif était de devenir employée de la fonction publique pour une durée indéterminée. Avec l'aide de membres de la haute direction, j'ai eu la possibilité de travailler dans un secteur lié aux statistiques en matière d'agriculture, ce qui m'a permis d'acquérir les compétence en analyse des données dont j'avais besoin pour poser ma candidature à des postes dans des secteurs techniques et analytiques. J'attribue à cette affectation ma réussite à un concours auquel j'ai participé à titre d'agent technique subalterne au Centre canadien de la statistique juridique, chez Statistique Canada, et à la suite duquel je suis devenue en novembre 1994 employée de la fonction publique pour une durée indéterminée.

1994 - 1997

Agent technique subalterne
Statistique Canada
Ottawa, Ontario

J'offrais du soutien technique au directeur responsable du sondage sur le placement sous garde des jeunes et sur l'enquête sur les actes criminels. À ce titre, je travaillais à l'aide de bases de données et j'effectuais quelques analyses de données.

Ce poste était important, parce que c'est à ce moment que j'ai su que je voulais approfondir mes connaissances en matière d'analyse de données et de statistiques et qu'une carrière en science économique me conviendrait parfaitement. Cependant, il me faudrait un certain temps pour y parvenir.

1997 - 1999

Chef de produit
Statistique Canada
Ottawa, Ontario

J'étais chef de produit pour les profils de secteurs du Recensement de 1996.

Il s'agit probablement du poste le plus important de ma carrière. Les compétences et les connaissances que j'ai acquises durant cette période m'ont été très utiles pour avancer dans la fonction publique. J'étais responsable de la production des données pour les profils de secteurs du Recensement de 1996. Je travaillais dans un environnement dynamique et j'avais des échéanciers serrés à respecter en tenant compte de nombreux éléments interconnectés. Je devais travailler avec différents experts et je fournir régulièrement des mises à jour à la haute direction. Je touchais à la gestion de projets et à la supervision du personnel et je travaillais avec une équipe, bref tant d'éléments qui m'ont permis de faire progresser ma carrière. J'adorais cet emploi!

1999 - 2002

Analyste de la gestion de l'information
Ministère des Affaires indiennes et du Nord Canada
Ottawa, Ontario

Je me suis d'abord jointe à l'Affaires indiennes et du Nord Canada (AINC) dans le cadre d'un prêt de service de Statistique Canada. J'étais chargée de l'analyse des données et de l'assurance qualité de l'information recueillie auprès des Premières nations.

Par la suite, j'ai été responsable de la gestion de la mise au point de modules de rapports en ligne pour les communautés des Premières nations.

Bien que je quittais Statistique Canada de reculons, je ne pouvais tout simplement pas décliner l'occasion de passer d'un domaine technique à un domaine axé sur l'analyse.

Mes années auprès du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien figurent parmi les plus chères à mon coeur. J'ai eu l'occasion de voyager partout au pays, de rendre visite aux communautés des Premières nations, de travailler avec des bureaux régionaux et des organismes oeuvrant auprès des Premières nations en plus de diriger d'importants projets en vertu de l'Initiative du Gouvernement en direct.

Je n'oublierai non plus jamais mon directeur, feu M. Ravi Shankar, qui a été mon mentor. Je ne m'en étais pas rendue compte à ce moment-là, mais je comprends à présent pourquoi il insistait tant pour que je fasse des présentations à la haute direction et devant un auditoire lors de conférences. Bien que j'étais terrifiée de le faire à l'époque, il s'agissait du moyen qu'il avait trouvé pour que ses employés soient reconnus pour leur travail et pour qu'ils acquièrent les compétences requises pour grimper dans la hiérarchie de la fonction publique. Aujourd'hui encore, je considère Ravi comme la personne qui a eu la plus grande influence sur ma carrière et c'est à lui que je dois ma réussite.

2002 - 2005

Analyste principale
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Ontario

Je me suis jointe à Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) dans le cadre d'une affectation intérimaire pour offrir mon soutien à son directeur pour le dossier de coopération internationale. J'avais la responsabilité d'accueillir des délégations étrangères et de préparer des programmes de visite et des documents d'information pour les visites à l'étranger du sous-ministre et du ministre. J'ai aussi participé à la mise sur pied de stratégies et de plans clés pour le ministère.

J'ai été promu après avoir complété avec succès un processus de sélection. Mon nouveau poste consistait à diriger le dossier de coopération intergouvernementale fédérale, provinciale et territoriale (FPT).

J'avais décidé d'accepter une affectation à TPSGC, en raison de mon intérêt pour les dossiers intergouvernementaux. La direction pour laquelle je travaillais avait comme responsabilité de seconder les bureaux du sous-ministre et du ministre de TPSGC en matière de collaboration, d'initiatives et d'activités de partenariat gouvernemental à l'échelle internationale et aux niveaux fédéral, provincial et territorial (FPT). J'ai planifié plusieurs rencontres et événements FPT pour le sous-ministre et j'ai eu l'occasion de travailler avec des sous-ministres de chaque province. L'événement le plus mémorable fut la rencontre FPT de 2005 à Iqaluit, au Nunavut. L'expérience que j'ai acquise en travaillant avec d'autres paliers gouvernementaux constitue un aspect important de ma carrière et s'est révélée un atout quand est venu le temps d'occuper d'autres postes après mon passage à TPSGC.

Ce poste m'a permis d'acquérir une connaissance approfondie de ce que constitue le travail en entreprise et d'en apprendre un peu sur chaque direction du ministère.

2005 - 2007

Conseillère en affaires auprès du chef de la direction et du directeur de l'exploitation
Société immobilière de l'Ontario (SIO)
Toronto, Ontario

J'ai déménagé à Toronto après avoir accepté un mandat d'un an, en vertu du programme Échanges Canada, auprès de la Société immobilière de l'Ontario (SIO). La SIO est responsable de la gestion des biens immobiliers et des installations du gouvernement de l'Ontario. Mes connaissances acquises auprès de TPSGC se sont révélées très utiles pour ce travail. J'ai décidé de rester six mois de plus une fois mon mandat arrivé à échéance.

J'ai franchi une étape importante quand j'ai décidé de quitter Ottawa pour m'installer à Toronto. J'ai accepté de me joindre à la SIO en vertu d'un mandat dans le cadre du programme Échanges Canada. Ce mandat m'a permis de conserver mon niveau et mon statut actuels d'employée de la fonction publique tout en travaillant pour une agence provinciale. L'expérience que j'ai acquise en travaillant avec des membres de la haute direction et en dirigeant des initiatives FPT à TPSGC m'a aidé à décrocher le poste de conseillère en affaires auprès du directeur de l'exploitation.

Je n'en reviens pas de tout ce que j'ai accompli à la SIO! J'ai rédigé deux des rapports annuels de l'entreprise et en ai assuré la production. Ils sont d'ailleurs toujours en ligne. J'ai fait des présentations à des membres de la haute direction du Conseil d'administration. J'ai mis au point un cadre d'analyse de rentabilisation et dirigé un projet d'amélioration des processus. Peut-être le plus notable de mes réalisations serait le développement des indicateurs clé de performance et d'un tableaux de bord pour la corporation, encore en usage aujourd'hui. Après quelques mois, je suis aussi devenue conseillère en affaires auprès du chef de la direction.

2007 - 2008

Chef, Information sur le marché du travail et analyse de profession
Service Canada
Toronto, Ontario

C'était ma première expérience de travail dans un bureau régional. Pour la première fois dans ma carrière, je travaillais comme économiste. J'avais la responsabilité directe de diriger un groupe de 20 analystes chargés d'effectuer une analyse du marché du travail de l'Ontario.
2008- present

Conseillère supérieure en politiques (ES06) - Réintégration au niveau de nomination par priorité précédent)
Santé Canada
Région de l'Ontario - Toronto

Je suis présentement responsable de l'analyse des produits de santé et de la politique alimentaire. Je suis aussi chargée de la planification opérationnelle, stratégique et de ressources humaines pour le programme régional en plus d'offrir mes conseils au directeur régional.

En raison de mon déménagement à Toronto, je cherchais un poste qui me permettrait de revenir à la fonction publique au même niveau qu'auparavant dans la région de l'Ontario. J'étais ravie quand j'ai entendu parler de ce poste que j'ai fini par décrocher. J'avais passé la majeure partie de ma carrière au siège social national, donc j'ai dû passer par une période d'adaptation en m'installant dans cette région. Cependant, avec le temps, j'en suis arrivée à apprécier la nature opérationnelle de mon travail et ma responsabilité de première ligne à offrir le programme au nom de la Direction. Cela fait déjà deux ans que je travaille chez Santé Canada dans la région de l'Ontario. Je suis mieux en mesure d'apprécier le travail accompli dans les bureaux régionaux et je comprends comment ils assurent directement le mandat du ministère. J'ai aussi une bonne compréhension de nos intervenants régionaux (l'industrie, les gouvernements provinciaux et les groupes de consommateurs) et de leur point de vue.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :