Plan d’action du Nouveau-Brunswick relatif aux soins virtuels

Sur cette page

Aperçu des domaines d'action

Les discussions sur l'amélioration de l'offre de services de soins virtuels au Nouveau-Brunswick se poursuivent depuis des années. Cependant, la pandémie a forcé les acteurs du gouvernement et du secteur des services de santé à accélérer la mise en œuvre de soins virtuels de première ligne afin de répondre à l'état d'urgence. Cela a eu pour effets de limiter les déplacements des Néo-Brunswickois dans la province, de fermer des entreprises et d'accentuer l'éloignement physique. Les solutions de soins virtuels sont nettement plus vastes, plus importantes et plus complexes que les habituelles plateformes classiques telles que Skype et Facetime.

Contexte

La Santé Connectée est jugée comme un service essentiel susceptible de faciliter l'accès aux soins lorsque le clinicien et le client ne se trouvent pas au même endroit. La notion de santé connectée s'appuie également sur les interactions entre les clients et (ou) les membres du cercle de soins ayant lieu à distance, utilisant toute forme de communication ou d'échange d'information et visant à optimiser la qualité et l'efficacité des soins. Les soins virtuels constituent un élément clé du programme Santé Connectée.

Ils sont définis comme toute modalité de soins dont la prestation est assurée autrement qu'en présence d'une personne ou toute intervention de soutien sous forme numérique.

Le programme de soins virtuels a été mis en œuvre dans divers secteurs du système de santé en tant que moyen d'accès aux soins. Une enquête menée par la Société médicale du Nouveau-Brunswick en mai 2020 montre que 77 % des répondants sont en faveur de la poursuite des soins virtuels par les médecins et que 9 répondants sur 10 ayant reçu des soins virtuels sont satisfaits de l'expérience.

Compte tenu de l'appui et de l'intérêt considérables manifestés par les résidents du Nouveau-Brunswick, le ministère de la Santé travaille en étroite collaboration avec les régies de la santé afin de déterminer comment élargir le programme de soins virtuels depuis longtemps établi. La vision du programme repose sur l'objectif de soutenir l'utilisation appropriée des solutions de santé numériques en gardant à l'esprit les principes d'un accès aux soins multidisciplinaire, sécurisé, équitable et centré sur le client, de la viabilité à long terme et de la facilité d'utilisation.

Objectifs et priorités

Figure 1. Objectifs du ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick
Figure 1. Équivalent textuel
Figure 1 - Équivalent textuel
  • Optimiser la santé et le bien-être de la population
  • Assurer la prestation de soins de qualité centrés sur le patient
  • Améliorer les résultats en matière de dépendance à une substance et de santé mentale
  • Améliorer l'expérience de nos aînés en matière de soins et de services
  • Fournir des soins novateurs grâce aux technologies numériques
  • Maintenir et investir dans les installations, les technologies et les équipements
  • Recruter et conserver des effectifs en santé qualifiés et responsables
Figure 2. Priorités en matière d'innovation et de cybersanté
Figure 2. Équivalent textuel
Figure 2 - Équivalent textuel
  • Partenariat avec les citoyens : Les citoyens en tant que membres actifs de la santé – Accès et coordination – Optimisation et collaboration – Centré sur le citoyen.
  • Viabilité : Interventions de cybersanté abordable, fiables, innovantes et efficientes – Numériques dans leur concept.
  • Prévention : Qualité améliorée – Promotion de la santé, protection de la santé – Système de santé capable d'apprendre de façon réactive ou proactive (l'information est une ressource).
  • Caractère privé et sécurisé : Les citoyens ont confiance dans l'accessibilité sécurisée des données sur leur santé – Les prestataires et les citoyens disposent d'un accès sécurisé et rapide aux informations de santé personnelles.
  • Approche fondée sur les données : Mesurer et surveiller – Ouvert et transparent – Suivi des résultats et des avantages – Reddition des comptes – Les citoyens, les artisans des politiques et les décideurs sont informés.
  • Piliers de la santé numérique (la technologie comme catalyseur) : Approche centrée sur le citoyen – Accès aux soins – Valeur clinique fructifiée.

Travaux en cours

Au Nouveau-Brunswick, des programmes de télésanté sont en vigueur depuis 1998 et leur succès est reconnu. De plus, depuis 2018, un sous-ensemble de médecins de famille a recours aux soins virtuels pour les services assurés, mais les outils utilisés jusqu'à présent se limitent aux appareils de téléconférence et de vidéoconférence sur place, au téléphone et à la fonctionnalité propre au dossier médical électronique (DME) provincial.

Les discussions sur l'amélioration de l'offre de services de soins virtuels au Nouveau-Brunswick se poursuivent depuis des années. Toutefois, la COVID a forcé les acteurs du gouvernement et du secteur des services de santé à accélérer la mise en œuvre de soins virtuels de première ligne afin de répondre à l'état d'urgence déclaré en mars. Cela a eu pour effets de limiter les déplacements des Néo-Brunswickois dans la province, de fermer des entreprises et d'accentuer l'éloignement physique.

Au cours de la première année de la réponse à la pandémie, le ministère de la Santé a collaboré avec ses partenaires du système de santé à la mise en œuvre et à l'expansion de plusieurs initiatives de soins virtuels.

Soins virtuels asynchrones

Les soins virtuels asynchrones font référence à la communication (dans l'intention de fournir des soins aux patients) qui n'est pas simultanée ni concomitante comme les communications transmises à l'écrit.

MaSantéNB

L'objectif du programme MaSantéNB est de fournir aux patients un accès sécurisé aux renseignements personnels portant sur leur santé. L'objectif initial de ce programme était d'inclure tous les résultats de laboratoire et le profil des médicaments. En raison de la pandémie de COVID, les activités spécifiques à la COVID de ce programme ont été accélérées pour permettre aux titulaires d'une carte d'assurance-maladie du Nouveau-Brunswick d'accéder en ligne et en toute sécurité à leurs résultats des tests de dépistage de la COVID depuis leur ordinateur ou leur appareil mobile.

La solution du programme MaSantéNB qui affiche les résultats des tests sur la COVID comprend un processus d'inscription et de vérification de l'identité pour établir un compte numérique MaSantéNB et une connexion sécurisée à l'application affichant ces résultats. Les patients peuvent consulter leur résultat (négatif, positif ou incertain) ainsi que les instructions pertinentes fournies par la direction de la Santé publique.

La Direction de l'Innovation du ministère de la Santé, cyberSanté (cyberSantéNB) et Services Nouveau-Brunswick ont lancé cette solution avec l'aide de nos partenaires fournisseurs Simeio et VeroSource.

C'est un outil important dans notre lutte contre la COVID. En permettant aux patients de vérifier leurs résultats des tests de dépistage de la COVID en ligne et en toute sécurité, nous permettons aux professionnels de la santé de consacrer plus de temps aux soins des patients.

Programme provincial des DME

Le programme provincial des DME est un élément clé de la réalisation d'un système de santé intégré qui ajoute une valeur clinique pour les cliniciens et résidents du Nouveau-Brunswick.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick s'est associé à OntarioMD (OMD) pour élargir le programme de certification des DME d'OMD depuis le du 1er janvier 2021 et ainsi contribuer au succès du programme provincial de DME. Le programme de certification des DME d'OMD est le plus ancien et le plus mature au Canada. Il accélérera l'ouverture du marché des DME du Nouveau-Brunswick et réduira au minimum le travail des fournisseurs qui profitent déjà d'une offre de DME certifiés en Ontario.

Les DME certifiés permettent un accès accru aux systèmes de santé numériques pour les cliniciens, y compris aux dossiers de santé électronique (DSE) et aux résultats de laboratoire. L'intégration des systèmes numériques améliore les soins aux patients et constitue une étape importante vers un système de santé plus intégré.

Le lancement du programme de certification des DME est une étape importante pour le programme provincial de DME du Nouveau-Brunswick. Le passage à un marché ouvert permet à un plus grand nombre de fournisseurs de DME d'étendre leurs activités dans la province et donne aux cliniciens un plus grand choix d'offres de DME certifiés. Il les assure par le fait même que le DME a été vérifié sur le plan de la confidentialité, de la sécurité et de la fonctionnalité.

Les principaux objectifs du programme provincial de DME sont les suivants :

Améliorer l'efficacité du système de santé par :

Améliorer la valeur clinique des DME par :

Améliorer l'issue des soins prodigués aux patients par :

Dossier personnel de prise en charge respiratoire

Les personnes atteintes d'affections respiratoires complexes sont exposées à un risque accru lors de toute épidémie de maladie respiratoire. Les problèmes respiratoires complexes peuvent également limiter les capacités de communication des patients. Les politiques limitant l'accès des soignants informels aux établissements de santé augmentent le risque de contre-indication des traitements dans les situations critiques. La gestion des appareils respiratoires est complexe et fortement personnalisée.

Sous la direction de médecins et d'inhalothérapeutes du centre de réadaptation Stan Cassidy et de la communauté, un dossier de prise en charge respiratoire en ligne a été mis au point, lequel permet aux patients et aux équipes soignantes de créer un dossier personnel de la prise en charge respiratoire. Ce dossier peut être fourni par l'individu ou ses proches et soignants aux professionnels de la santé n'appartenant pas à son cercle de soins pour permettre d'atteindre les meilleurs résultats en matière de soins.

Programme modèle d'aiguillage en ligne à entrée unique

Les temps d'attente sont l'un des problèmes les plus graves auxquels sont confrontés les services de santé au Nouveau-Brunswick. Le groupe consultatif provincial sur la chirurgie, formé en juin 2020, a défini cinq priorités. La première consiste à améliorer l'accès à la chirurgie et aux soins orthopédiques, surtout aux spécialités orthopédiques (c'est-à-dire les arthroplasties de la hanche et du genou). Elle comporte également un volet d'amélioration de l'accès aux soins spécialisés. Cette initiative entend améliorer le parcours du patient entre le moment où un spécialiste reçoit et accepte l'aiguillage du prestataire de soins de première ligne et le moment où le patient est vu par ce spécialiste. Elle comprend la mise en œuvre d'un programme d'aiguillage en ligne à entrée unique qui contribue à l'orientation stratégique globale du système de santé. Son objectif primordial est d'améliorer l'accès des citoyens aux services de santé en rationalisant l'accès aux soins spécialisés tout en veillant à ce que le processus soit viable, axé sur le patient, et qu'il garantisse la transparence pour les spécialistes, les prestataires de soins de première ligne et les patients.

Le programme modèle d'aiguillage en ligne à entrée unique prend appui sur une solution numérique offrant un point d'entrée unique pour synchroniser l'offre et la demande de services de santé. Il facilite aussi la collecte de données précises sur le temps d'attente des patients. Cette solution numérique offrira :

Grâce à la mise en œuvre d'un programme d'aiguillage groupé à entrée unique, la consolidation des multiples listes d'attente rééquilibrera les temps d'attente entre les médecins spécialistes et réduira ainsi les issues cliniques indésirables pour les patients. La réduction du temps d'attente entraînera également une plus grande satisfaction des patients, l'amélioration des soins et une confiance accrue dans le processus d'aiguillage.

Les prestataires bénéficieront de l'élaboration d'un formulaire et de processus d'orientation normalisés, soutenus par la mise en œuvre d'une solution numérique et d'un concept à entrée unique qui garantit que les spécialistes en orthopédie disposent des informations nécessaires pour trier les patients et organiser l'horaire de prise en charge. Cette approche permet également aux prestataires de soins de première ligne de suivre le processus d'orientation et de répondre aux questions des patients, à mesure qu'ils progressent dans le continuum. La mise en œuvre d'un système d'aiguillage à entrée unique permettra également de saisir les données des paramètres sur les temps d'attente souhaités, d'en faire la surveillance et d'en rendre compte (c.-à-d. le premier paramètre, soit le temps écoulé entre l'aiguillage par un prestataire de soins de première ligne et le premier rendez-vous avec un spécialiste).

À la fin du projet pilote, prévue pour octobre 2022, le programme d'aiguillage à entrée unique sera mis en œuvre dans les autres zones sanitaires pour faciliter les aiguillages vers les spécialistes en orthopédie à l'échelle de la province. Les initiatives à venir porteront également sur l'intégration de la solution numérique d'aiguillage en ligne aux DME provinciaux afin d'optimiser davantage les flux de travail cliniques, à la fois pour les prestataires de soins de première ligne et les spécialistes. Cela contribuera à l'expansion future du modèle à entrée unique pour y inclure d'autres spécialités.

Application mobile de soins virtuels du NB

L'application mobile de soins virtuels du NB (offerte sur Google Play Store et Apple App Store) comprend une fonction intégrée de transfert sécurisé de fichiers spécialement conçue pour les soins cliniques qui permet le transfert sécurisé de fichiers de bout en bout et l'envoi de messages au patient et à l'équipe de soins collaborative.

Microblogage entre médecins

Le Réseau de santé Horizon a beaucoup investi dans une application de microblogage entre médecins qui prend en charge les communications sécurisées, le partage d'images, les textes et les capacités de notification et d'alerte. Cette application est actuellement déployée pour prendre en charge les consultations entre cliniciens et peut être étendue au patient si nécessaire ou dans le cadre d'une feuille de route fonctionnelle planifiée.

Zoom pour la télésanté

Zoom pour la télésanté comprend une solution intégrée pour le transfert de fichiers et la messagerie asynchrone qui pourrait être exploitée pour présenter des cas d'utilisation actuellement partagés au moyen de la vidéoconférence.

Soins virtuels synchrones

Les soins virtuels synchrones font référence à la communication (dans le but de fournir des soins aux patients) en temps réel, mise en place ou simultanée comme les appels téléphoniques ou les vidéoconférences.

Zoom pour la télésanté

Zoom pour la télésanté est une plateforme de vidéoconférence sécurisée basée sur le Web axée sur les soins virtuels. Zoom est le leader des communications vidéo d'entreprise modernes. Sa plateforme infonuagique est simple et fiable pour la vidéoconférence, l'audioconférence et la collaboration sur des appareils mobiles, des ordinateurs de bureau et des téléphones. Le ministère de la Santé a obtenu Zoom pour la télésanté qui fournit des mesures de sécurité supplémentaires protégeant la confidentialité des renseignements de santé personnels transitant sur Internet.

Le 31 mars 2020, le ministère de la Santé a signé un contrat avec Zoom pour acquérir jusqu'à 7 000 licences destinées aux cliniciens du Nouveau-Brunswick. À la suite d'une analyse d'impact abrégée sur la protection des données et le lancement des versions bêta et pilotes, le déploiement officiel de Zoom pour la télésanté a commencé le 21 avril 2020. Au 30 mai 2020, le ministère de la Santé avait reçu 1 500 demandes de licences Zoom pour la télésanté, en plus des demandes pour le réseau de santé Vitalité et le Programme extramural, soit plus de 3 300 demandes au total.

En novembre 2020, quelque 3 642 demandes de licences Zoom pour la télésanté avaient été reçues et le taux d'utilisation oscillait autour de 65 %. On estime que 10 % de la population du Nouveau-Brunswick a reçu des soins cliniques au moment de Zoom pour la télésanté.

Le contrat avec Zoom est d'une durée de deux ans. Il existe une possibilité de mettre en commun les licences avec le Réseau de santé Horizon dont la plateforme de soins virtuels utilise une interface de programmation d'applications de vidéoconférences Zoom.

Plateforme de soins virtuels du NB

La plateforme de soins virtuels du Nouveau-Brunswick a été mise au point par le Réseau de santé Horizon pour contribuer à la prestation des services de santé du Nouveau-Brunswick en permettant au clinicien et au patient d'accéder aux services du Réseau à partir de n'importe quel appareil pouvant accéder à Internet.

La plateforme de soins virtuels du NB est un service sécurisé pris en charge par le personnel du Réseau de santé Horizon qui permet d'ajouter des fonctionnalités telles que la prise de rendez-vous des patients, des salles d'attente virtuelles, le suivi des patients et la préparation de leurs rapports.

Le Réseau de santé Horizon a accueilli 1 195 utilisateurs (santé mentale et dépendance à une substance, soins de première ligne et centres de santé communautaire, santé cardiaque, néphrologie, oncologie et centre de réadaptation Stan Cassidy) sur la plateforme de soins virtuels du Nouveau-Brunswick. Quelque 300 autres cliniciens sont maintenant qualifiés pour intégrer cette plateforme.

Fourniture de tablettes iPad aux foyers de soins

La pandémie de COVID a intensifié la pression sur les services de santé du Nouveau-Brunswick. Les populations les plus vulnérables de la province, y compris celles qui ont besoin de soins de la part des Services des foyers de soins du Nouveau-Brunswick, ressentent plus intensément le stress et la pression constante de cette épidémie. Les résidents des foyers de soins du Nouveau-Brunswick ont besoin de soins médicaux et sont régulièrement vus par des prestataires de soins de première ligne affectés aux foyers. Les prestataires de soins de première ligne rendent généralement visite aux résidents au cours de périodes déterminées appelées « tournées » ou occasionnellement à la demande d'un prestataire de soins de santé du foyer. Pendant la pandémie de COVID, les résidents sont vulnérables et sont à risque en raison de leur âge, de leur fragilité et de conditions médicales sous-jacentes. Au regard des politiques concernant les restrictions d'accès, l'interdiction d'accueillir les visiteurs non essentiels ainsi que le contrôle de l'accès du personnel, il est plus important que jamais d'empêcher et de contrôler la transmission de la maladie par les visiteurs essentiels, y compris les prestataires de soins de santé.

Les prestataires de soins de première ligne ont dû évaluer et traiter les problèmes de santé comme prévu, notamment en procédant à l'évaluation diagnostique des résidents pour la COVID. Pour limiter les contacts et faciliter la consultation d'un prestataire de soins de première ligne par les résidents, des visites « virtuelles » ont permis de mettre en communication les résidents et les prestataires de soins de santé des établissements en vue des évaluations diagnostiques.

En collaboration avec le ministère du Développement social, environ 400 iPad ont été déployés dans les foyers de soins généralistes et les foyers de soins de la mémoire. Des cas d'utilisation ont été établis pour les tournées prévues des prestataires de soins de première ligne ainsi que des visites ponctuelles pour les résidents. Chaque iPad a été doté d'un compte Zoom de télésanté afin de favoriser les visites virtuelles et les contacts entre les résidents, leur famille et leurs amis dans le but de réduire l'isolement social.

En plus de ces efforts, les prestataires de soins de santé désignés d'environ 80 % des foyers de soins du Nouveau-Brunswick ont obtenu l'accès au dossier de santé électronique provincial afin de fournir un accès numérique à la perspective longitudinale des dossiers de santé de leurs clients. Cela a permis d'accélérer l'accès à des informations cruciales, dont le résultat de tests.

Issues des soins virtuels

Le programme de soins virtuels a été mis en œuvre dans divers secteurs du système de santé en tant que moyen d'accès aux soins. Une enquête menée par la Société médicale du Nouveau-Brunswick en mai 2020 montre que 77 % des répondants sont en faveur de la poursuite des soins virtuels par les médecins et que 9 répondants sur 10 ayant reçu des soins virtuels sont satisfaits de l'expérience.

Compte tenu du soutien et de la satisfaction considérables des habitants de la province, le ministère de la Santé a accepté d'établir un programme permanent de soins virtuels qui :

Initiatives dans le cadre de l'accord bilatéral

Compte tenu des initiatives antérieures et des leçons apprises, les initiatives de l'accord bilatéral sur les soins virtuels au Nouveau-Brunswick fonctionneront en mode omnicanal et seront axées sur le patient. Elles accorderont la priorité à la viabilité, à l'utilisation appropriée et significative, à l'expérience du patient et du prestataire, à la valeur clinique et aux résultats mesurables ainsi qu'à la confidentialité et à la sécurité.

Les priorités en matière de soins virtuels définies par les sous-ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux en mai 2020 sont les suivantes :

Initiatives de soins virtuels au Nouveau-Brunswick

L'initiative du Nouveau-Brunswick sera axée sur les domaines suivants :

  1. Santé connectée – Programme de soins virtuels
  2. Solutions de soins communautaires

1. Santé connectée : Programme de soins virtuels

L'initiative « Santé Connectée » optimise la qualité et l'efficacité des soins aux clients en facilitant l'interaction à distance entre les clients et les membres de leur cercle de soins. La flexibilité et la facilité d'utilisation sont associées à de solides directives et examens en matière de sécurité et de confidentialité.

Le programme cherchera à établir des politiques favorisant une utilisation appropriée, à soutenir l'éducation des prestataires et le choix des patients, à fournir et à décrire des solutions fonctionnant en mode omnicanal et à garantir l'équité d'accès.

Le Nouveau-Brunswick a déjà commencé à travailler sur un guide des soins virtuels et a établi quelques initiatives clés à inclure dans ce programme :

En outre, les services de soins virtuels aident les nouveaux arrivants dans la province grâce aux services de traduction disponibles dans ces plateformes. Ces initiatives contribueront à répondre à certains des besoins particuliers des populations sous-représentées et à améliorer l'accès équitable aux soins dans la province.

Le Nouveau-Brunswick utilisera les fonds de l'accord bilatéral sur les soins virtuels pour soutenir :

2. Solutions de soins communautaires

Programme provincial des DME

Le marché libre des DME consistera en un processus de certification qui permettra de dresser la liste des DME pouvant fonctionner au Nouveau-Brunswick sous l'égide du système provincial. Les DME certifiés pourront être intégrés à eHealthNB ainsi qu'aux programmes incitatifs visant à accroître l'adoption et l'intégration au système de santé provincial, cela dans le but commun d'améliorer les résultats pour les patients et d'aider les cliniciens dans la prestation de meilleurs soins.

Soins communautaires NB

L'amélioration des services de santé de première ligne dans les communautés du Nouveau-Brunswick est une stratégie établie d'un commun accord pour améliorer le système de soins de santé. En fournissant un soutien adéquat dans les communautés, les bons prestataires de soins ainsi que des services intégrés et un système d'information sur la santé appropriés, il est possible d'obtenir de meilleurs résultats en matière de santé et d'offrir aux citoyens de meilleures expériences dans ce domaine.

Un système de santé numérique intégré est un élément clé de la transformation de la santé communautaire. Quelques services de santé communautaires disposent de systèmes d'information, mais aucun de ces systèmes n'est intégré et certains sont vétustes. En tirant parti de la technologie dans les communautés, nous pouvons commencer à passer d'un modèle de soins de santé réactif à un modèle préventif reliant les patients, les prestataires et les informations dans l'intégralité du continuum des soins de santé (communauté et établissements de soins de courte durée) et tout au long de la vie du patient.

Programme d'aiguillage en ligne à entrée unique

Le programme d'aiguillage en ligne fait intervenir la mise en œuvre d'un projet pilote pour l'aiguillage non urgent vers un spécialiste en orthopédie des zones 3 et 6. Ce programme permettra de rationaliser l'accès aux soins offerts par les spécialistes en orthopédie puis d'observer et suivre le parcours du patient, de son temps d'attente jusqu'à la consultation du spécialiste.

La solution d'aiguillage en ligne sera intégrée au DSE provincial. Elle soutiendra un processus central d'admission / d'entrée unique pour les références en orthopédie des médecins de première ligne et des infirmières praticiennes. Ces cliniciens soumettront des recommandations électroniques aux spécialistes en orthopédie des deux autorités sanitaires régionales.

Le Nouveau-Brunswick utilisera les fonds de l'accord bilatéral sur les soins virtuels pour soutenir :

Tableau d'allocation des fonds

Tableau de répartition des fonds
Financement fédéral total pour le Nouveau-Brunswick 5 293 948 $
  2020-21 2021-22 Total des soins virtuels bilatéraux
Santé connectée – Programme de soins virtuels 251 880 $ 349 351 $ 601 241 $
Solutions de soins communautaires 2 513 251 $ 2 179 456  $ 4 692 707  $
 
Total par exercice financier 2 765 141 $ 2 528 807 $ 5 293 948 $

Mesure du rendement et résultats prévus

Une évaluation des avantages avec des mesures sera élaborée pour chacun des domaines définis dans l'accord bilatéral sur les soins virtuels du Nouveau-Brunswick.

Santé connectée : Programme de soins virtuels

Le Nouveau-Brunswick travaillera avec l'Inforoute Santé du Canada pour définir un ensemble d'indicateurs pancanadiens qu'utilisera l'Institut canadien d'information sur la santé pour normaliser et mesurer les progrès de la mise en œuvre des soins virtuels partout au Canada. En fonction des travaux en cours, le Nouveau-Brunswick élaborera un programme de soins virtuels qui comprendra des évaluations de l'adoption et des résultats.

Les paramètres d'évaluation du programme de soins virtuels s'appuieront sur les rapports initiaux pour recueillir des données sur l'utilisation, la satisfaction des patients et celle des prestataires.

Solutions de soins communautaires

Comme la province met en œuvre une solution de DME en libre marché et de soins communautaires NB, l'information permettant de suivre et d'évaluer la mise en œuvre des solutions est cruciale pour assurer la viabilité du programme. Il est également important de comprendre les répercussions d'une solution DME sur le système de santé, notamment sur la communication des données relatives aux patients et sur la qualité des soins reçus.

Les avantages escomptés de la mise en œuvre de la solution de soins communautaires NB sont les suivants : augmentation du temps consacré aux soins des patients et de leur efficacité, amélioration de la qualité des soins grâce à l'accès en temps réel aux renseignements sur les patients éclairant la prise de décisions, amélioration de l'expérience des cliniciens et maintien d'un niveau élevé de satisfaction globale des patients grâce à la coordination des services.

L'utilisation du DSE devrait augmenter avec l'ajout de documents cliniques. L'équipe fonctionnelle du DSE suit de près l'utilisation de ce système sur une base continue et comparera les données d'utilisation avant et après la mise en œuvre.

Le temps d'attente sera le principal indicateur mesuré dans le cadre du programme d'aiguillage en ligne à entrée unique. On prévoit que les temps d'attente seront réduits et que la satisfaction et le bien-être des patients augmenteront.

Résumé des indicateurs et des résultats prévus propres aux administrations
Initiatives Extrants Objectif escompté
Santé connectée : Programme de soins virtuels
  • Échelle pancanadienne – collaborer à l'élaboration d'indicateurs avec l'Institut canadien d'information sur la santé et produire un rapport.
  • Nouveau-Brunswick – terminer le programme de soins virtuels et créer des indicateurs pour évaluer :
    • L'utilisation
    • La qualité (par exemple, la satisfaction des prestataires et des patients mesurée au moyen d'enquêtes ou d'entrevues)
    • La sécurité des patients
    • La pertinence (notamment pour éviter les soins en personne inutiles)
  • L'accès aux interventions menées en mode omnicanal en matière de soins de santé
  • L'expérience vécue par les patients et leur satisfaction
  • L'adoption dans les foyers de soins et les établissements résidentiels pour adultes
  • Le taux de défection
  • Les délais d'attente
  • L'expérience et la satisfaction des prestataires et du personnel
  • Le taux d'adoption
  • L'utilisation d'outils et de programmes
  • Démontrer que les soins virtuels sont des soins et qu'un modèle de soins de santé connectés en mode omnicanal peut améliorer l'accès et l'équité, la sécurité et l'expérience des patients et des prestataires.
  • Améliorer l'efficacité du système de santé démontrée
  • Démontrer l'accroissement de l'adoption dans les populations de patients
  • Démontrer que l'expérience des patients avec les outils et programmes de soins virtuels est positive
  • Démontrer que l'expérience des prestataires et du personnel avec les outils et programmes de soins virtuels et positive
Solutions de soins communautaires
  • Adoption
  • Expansion du marché ouvert
  • Outil de gestion de l'adoption et de l'évaluation
  • Suivi des programmes
  • Évaluation des programmes
  • Accès en temps réel aux informations pour éclairer la prise de décisions
  • Augmentation et utilisation plus efficace des outils de consultation virtuelle
  • Augmentation de la satisfaction des patients
  • Information sur les résultats des patients facilement accessible relativement aux individus et à des populations
  • Nombre d'utilisations du DSE
  • Temps d'attente en chirurgie (attente 1)
  • 2 DME certifiés sur le marché libre du Nouveau-Brunswick d'ici 2022
  • 4 DME certifiés sur le marché libre du Nouveau-Brunswick d'ici 5 ans
  • Création d'un outil de gestion de l'adoption et de l'évaluation qui permet de suivre les progrès du programme, de l'améliorer, de rendre compte aux parties concernées et de fournir de l'information éclairant la prise de décisions quant à la distribution des ressources programmatiques dans l'ensemble du système de santé.
  • Augmenter le temps et l'efficacité des soins aux patients
  • Maintenir un niveau élevé de satisfaction globale des patients tout en améliorant la satisfaction en matière de coordination des services.
  • Améliorer la qualité des soins fournis aux patients grâce à l'accès en temps réel à l'information sur les patients pour la prise de décision.
  • Faire croître l'utilisation des DSE par les cliniciens
  • Diminuer le temps d'attente moyen pour les interventions chirurgicales et les soins en orthopédie
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :