Accord bilatéral Canada – Terre‑Neuve‑et‑Labrador sur les soins virtuels : plan d’action

Introduction

Les soins virtuels s'entendent de toute interaction entre les patients et les membres de leur cercle de soins, qui se produit à distance, au moyen d'une forme quelconque de communication ou de technologie de l'information, dans le but de faciliter ou d'optimiser la qualité et l'efficacité des soins prodigués aux patients.

Depuis plus de 30 ans, les soins virtuels contribuent grandement à améliorer la prestation de services de santé équitables offerts aux citoyens de Terre-Neuve-et-Labrador. Toutefois, ils ne se sont jamais autant répandus et on n'y a jamais autant recouru comme depuis l'avènement de la pandémie mondiale de COVID-19.

Au début de la pandémie, il s'est avéré nécessaire pour les professionnels de la santé de prodiguer des soins virtuellement et pour les patients de la province de les recevoir ainsi. En cadrant avec les lignes directrices en matière de santé publique, les soins virtuels contribuent à la sécurité et au bien-être de la population. Ils permettent également de créer un environnement virtuel sécuritaire et de réduire le risque de propagation de la COVID-19. Les soins virtuels ont également aidé les Terre-Neuviens et Labradoriens à surmonter de nombreux autres obstacles auxquels ils se heurtent actuellement, notamment en offrant la commodité d'accès aux soins dans les régions rurales et éloignées et en permettant d'éviter les voyages par mauvais temps, en plus des interruptions de travail et des frais personnels souvent occasionnés par les déplacements pour se rendre à des rendez-vous.

Tandis que la province se préparait à l'évolution rapide de la prestation des soins de santé en raison de la pandémie de COVID-19, il s'imposait dans l'immédiat de tirer parti des solutions de soins virtuels existantes par l'intermédiaire de son programme provincial bien établi de télésanté. De plus, la province a rapidement déployé plusieurs autres solutions de santé à l'appui des soins virtuels auprès des professionnels de la santé et des citoyens de Terre-Neuve-et-Labrador afin de répondre adéquatement aux besoins émergents en soins de santé. Voici quelques-unes des solutions de santé permettant la prestation de soins virtuels qui ont été rapidement déployées en raison de la pandémie de COVID-19 :

Aperçu du plan d'action sur les soins virtuels

Tandis que la province continue de suivre l'évolution rapide du système de santé, le besoin d'intégrer les soins virtuels dans la prestation des soins de santé dans tout le continuum des soins est évident et constitue une étape essentielle à la transformation numérique du système de santé provincial. Dans le cadre de l'Accord bilatéral sur les soins virtuels, le Plan d'action de Terre-Neuve-et-Labrador porte sur trois principales initiatives :

Initiatives de l'Accord bilatéral

Initiative 1 : Expansion, maintien et évaluation des services de soins virtuels
Bien que Terre-Neuve-et-Labrador ait pu tirer parti des plateformes de soins virtuels existantes pour répondre à la demande accrue prévue, les mesures de soutien supplémentaires pour étendre les offres de service existantes à de nouveaux domaines de prestation de soins de santé à l'échelle de la province ont nécessité un investissement important. Par conséquent, les fonds publics provenant de cet accord serviront à financer et à prendre en charge les services de soins virtuels auxquels recourt le système de santé actuel pour veiller à la réalisation des attentes en matière de niveaux de service, de fonctionnalité et de rendement du point de vue du patient, du professionnel de la santé et du système de santé dans son ensemble. Plus précisément, les investissements seront axés sur l'expansion et le maintien de l'infrastructure provinciale de télésanté et des services de soutien, en plus d'autres solutions qui assurent la prestation de soins virtuels dans tout le continuum des soins, comme Zoom for Healthcare, afin d'aider davantage les professionnels de la santé à prodiguer des soins.

L'investissement dans l'évaluation officielle de l'état actuel des soins virtuels à Terre-Neuve-et-Labrador sera également une priorité essentielle de cette initiative. L'adoption, la mise en œuvre et l'analyse d'un cadre d'évaluation national seront cruciales pour orienter la stratégie à court et à long terme des soins virtuels dans la province. Les aspects de l'évaluation porteront sur l'expérience des patients et des professionnels de la santé, les résultats cliniques, les répercussions sur l'environnement, les effets de coût sur la prestation des soins et d'autres principaux critères mis en évidence dans les cadres d'évaluation nationaux. Ce sera absolument nécessaire pour s'assurer que les soins virtuels améliorent la vie des citoyens et l'ensemble du système de santé. Des indicateurs de rendement clés seront également établis en collaboration avec les principaux intervenants, tant à l'échelle provinciale qu'à l'échelle nationale, afin de permettre une prise de décision fondée sur des données probantes requise pour apporter des changements fondamentaux à un environnement en évolution rapide.

Initiative 2 : Élaboration d'une stratégie provinciale de soins virtuels
En partenariat avec les principaux intervenants, les fonds publics utilisés dans le cadre de cette initiative serviront à financer l'élaboration d'une stratégie provinciale de soins virtuels. En adoptant une approche axée sur le patient, la stratégie permettra d'établir un modèle durable de prestation de soins virtuels qui continuera d'être utilisé après la pandémie. Terre-Neuve-et-Labrador offre depuis longtemps des services virtuels en raison de la grande population rurale dispersée sur une vaste région géographique. L'élaboration d'une stratégie provinciale permettra d'accroître l'accessibilité des services, ce qui profitera particulièrement aux populations rurales et éloignées de la province en réduisant les temps d'attente, les délais de déplacement et les frais. Les principales composantes de la stratégie provinciale, lesquelles sont fondées sur des principes provinciaux et territoriaux communs, viseront à inclure, notamment :

Il sera essentiel de mobiliser les intervenants provinciaux, y compris les partenaires autochtones et les organismes de financement fédéraux (p. ex., Santé Canada et Inforoute Santé du Canada) et de tenir des consultations clés avec eux pour veiller à bien orienter et à renforcer la stratégie de soins virtuels de Terre-Neuve-et-Labrador.

Initiative 3 : Amélioration des services de soins de santé virtuels
Au titre de cette initiative, les fonds publics serviront à réaliser une évaluation générale de l'écosystème de la santé numérique de la province qui favorise et soutient les soins virtuels selon les priorités définies dans la nouvelle stratégie provinciale établie. L'élargissement du portail où les patients peuvent obtenir leur résultat au test de dépistage de la COVID-19, par exemple, visera à offrir aux citoyens un meilleur accès à leurs renseignements sur la santé et aux services de soins virtuels. Le financement fédéral servira à investir dans l'interopérabilité des données et les services de validation des utilisateurs finaux nécessaires pour fournir aux citoyens et citoyennes un accès aux résultats de laboratoire, aux médicaments et aux vaccins, y compris au vaccin contre la COVID 19. Ainsi, on pourra assurer l'évolution d'un dossier de santé personnel provincial en répondant davantage aux besoins de nos citoyens et citoyennes afin d'améliorer la gestion globale des soins.

Le service de consultation en ligne (eConsult) sera également amélioré afin de réduire davantage le nombre de déplacements effectués par les patients (en particulier ceux qui résident dans les collectivités rurales et éloignées) et de réduire potentiellement les temps d'attente pour recevoir des soins spécialisés. De plus, la solution eConsult a été migrée vers une nouvelle plateforme plus robuste et plus moderne. Cet outil permet aux professionnels de la santé de communiquer efficacement de façon rapide et sécuritaire, ce qui accroît le rendement du système en intégrant directement les dossiers de santé électroniques provinciaux et les dossiers médicaux électroniques. Le financement fédéral servira également à équiper une douzaine de salles d'urgence virtuelles dans l'ensemble de la province pour aider les patients vivant dans des collectivités rurales et éloignées ayant un accès limité aux services. De plus, il permettra d'améliorer les programmes de soutien virtuels en santé mentale grâce à un investissement dans l'équipement des conseillers en santé mentale et en toxicomanie.

Dans le cadre de l'élaboration de la stratégie provinciale de soins virtuels et de l'expansion et l'amélioration des services, comme les visites virtuelles, les services de messagerie sécurisés et la surveillance à distance des patients feront également l'objet d'une évaluation.

Allocation des fonds

Accord bilatéral sur les soins virtuels Allocation de soutien financier
Initiatives 2020-2021 2021-2022 2022-2023 Total
Expansion, maintien et évaluation des services de soins virtuels 116 000 $ 1 054 851 $ 504 000 $ 1 674 851 $
Élaboration d'une stratégie provinciale de soins virtuels     200 000 $ 200 000 $
Amélioration des services de soins virtuels   2 058 945 $ 606 303 $ 2 665 248 $
Total 116 000 $ 3 113 796 $ 1 310 303 $ 4 540 099 $

Pour mieux soutenir les buts et les objectifs énoncés dans l'accord bilatéral fédéral de Terre-Neuve-et-Labrador, Inforoute Santé du Canada (Inforoute) investira jusqu'à 2 millions de dollars dans le cadre d'un programme national d'investissement dans les soins virtuels afin d'accélérer les efforts consentis par les administrations pour déployer des solutions de soins virtuels. La province travaillera en étroite collaboration avec Inforoute pour déterminer les initiatives clés qui cadrent avec les objectifs du projet ou l'éventail de solutions suivants :

Résultats attendus

En partenariat avec les principaux partenaires provinciaux et nationaux, Terre-Neuve-et-Labrador élaborera une évaluation des avantages et des paramètres clés pour chacune des trois initiatives présentées dans le plan d'action.

Terre-Neuve-et-Labrador travaillera également en collaboration avec l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) afin d'établir un ensemble d'indicateurs pancanadiens et de fournir des données de base propres à chaque administration qui seront utilisées par l'ICIS pour mesurer les progrès de la prestation des soins virtuels; dans la mesure du possible et s'il y a lieu, les données désagrégées (p. ex., ventilées par groupe d'âge, sexe, etc.) seront également comprises.

Résumé des indicateurs et des résultats attendus
Initiatives Extrants Résultat visé
  • Expansion, maintien et évaluation des services de soins virtuels
  • Cadre d'évaluation des soins virtuels
  • Élaboration de processus d'admission normalisés pour les services de soins virtuels
  • Indicateurs de rendement clés axés sur la qualité, la sécurité et la pertinence
  • Cadre provincial de confidentialité et de sécurité pour les soins virtuels
  • Démontrer l'augmentation du nombre de patients ayant accès aux outils et services de soins virtuels.
  • Démontrer l'augmentation du nombre de services de soins virtuels dans d'autres sites de prestation de soins de santé.
  • Démontrer l'expérience positive des patients qui recourent aux outils et services de soins virtuels.
  • Meilleure coordination des services de soins virtuels.
  • Mise en œuvre des mesures de protection des renseignements personnels et de sécurité liées aux processus et à la technologie.
  • Élaboration d'une stratégie provinciale de soins virtuels
  • Stratégie provinciale de soins virtuels
  • Modèle de gouvernance
  • Orientation recommandée pour permettre la prestation de soins virtuels
  • Adoption du cadre modèle de maturité des soins virtuels
  • Harmonisation provinciale au moyen d'une structure de gouvernance solide axée sur la collaboration.
  • Élaboration d'une approche de collaboration à laquelle participent des groupes d'intervenants distincts sur les politiques de soins virtuels et les facilitateurs de prestation de services.
  • Priorités en matière de soins virtuels définies à l'échelon provincial.
  • Expansion des services de soins de santé virtuels
  • Expérience des patients et satisfaction du public cible
  • Expansion des capacités du programme eConsult aux domaines de service prioritaires
  • Élargissement de l'accès des citoyens aux dossiers de santé
  • Meilleur accès aux outils et services en ligne offert au public cible.
  • Démontrer que les soins virtuels, lorsqu'ils sont combinés à des modèles de soins traditionnels, peuvent accroître l'accès, la sécurité et l'expérience des patients.
  • Autonomisation accrue des patients grâce à l'accès aux dossiers de santé.
  • Modernisation de la gestion des utilisateurs finaux, ce qui se traduit par un processus de gestion de l'identité sûr et solide.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :