Aperçu des résultats - Évaluation horizontale du Réseau sur l’innocuité et l’efficacité des médicaments de 2014-2015 à 2018-2019

Contexte du programme

Le Réseau sur l'innocuité et l'efficacité des médicaments (RIEM) a été créé en 2009 par Santé Canada et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

Le RIEM est un réseau d'équipes de recherche financées qui mènent des recherches suivant la mise en marché sur l'innocuité et l'efficacité des médicaments au Canada. Il comprend également un programme de formation visant à développer la capacité de recherche sur l'innocuité et l'efficacité des médicaments au Canada.

La recherche produite par le RIEM vise à appuyer Santé Canada et d'autres décideurs canadiens en ce qui concerne la surveillance ciblée et la prise de décisions relatives aux médicaments à usage humain.

Le RIEM dispose d'un budget de 10 millions de dollars par année, duquel 7,4 millions de dollars sont consacrés à des subventions et à des bourses pour les équipes de recherche du réseau et son volet de formation. Le financement des subventions et des bourses est administré par les IRSC.

Méthode d'évaluation

Cette évaluation a examiné sur l'utilisation, la pertinence et le caractère opportun des résultats de recherche du RIEM pour la période allant d'avril 2014 à mars 2019.

Méthodologie d'évaluation

Résumé des constatations

La plupart des décideurs ont constaté que les données probantes du RIEM obtenues suivant la mise en marché, bien que de haute qualité, n'étaient pas recueillies en temps opportun pour répondre aux besoins en matière de prise de décision, ce qui compromet leur pertinence et leur utilité. Les principaux obstacles à l'obtention en temps opportun des données sont les problèmes de communication durant le processus de traitement des requêtes, la décentralisation de la direction, faisant en sorte que les dirigeants ne mettent pas des responsabilités clés en œuvre, ainsi que la disponibilité des données et l'évolution des besoins des décideurs.

D'autres producteurs de données probantes suivant la mise en marché ont obtenu de meilleurs résultats en répondant aux besoins des décideurs d'une manière plus opportune et pertinente. Une analyse des modèles de prestation adoptés par ces producteurs permet d'identifier les principales leçons apprises qui favorisent la production de renseignements pertinents en temps opportun pour les décideurs. Les leçons apprises comprennent une gouvernance simplifiée où les décideurs et les chercheurs sont réunis à la même table, des priorités et des programmes clairement établis, une application centralisée des connaissances, un accès facile aux données, une formation spécialisée et le renforcement des capacités.

Conformément à la Politique sur les paiements de transfert du Conseil du Trésor, les IRSC ne peuvent pas mettre en œuvre certains des éléments mentionnés ci-haut, car les chercheurs sont interdit de participer à la planification stratégique et à l'établissement des priorités pour éviter tout conflit d'intérêt réel ou perçu. De plus, les autorisations de financement en matière de subventions obtenues ne permettent aux IRSC de financer la recherche qu'au moyen de subventions et non de contrats; par conséquent, le réseau ne dispose pas de la marge de manœuvre voulue pour attribuer rapidement des contrats de recherche à des équipes qui ne font pas partie du RIEM de manière à accroître l'accès des décideurs à la recherche suivant la mise en marché. Compte tenu de ces difficultés et de leurs répercussions sur le RIEM, certains intervenants clés ont demandé si les IRSC représentent toujours le meilleur mécanisme de financement pour le RIEM.

Recommandations et réponse de la direction

  1. Promouvoir d'autres modèles pour fournir des données probantes pertinentes aux décideurs en temps opportun, tout en continuant de tirer profit des forces du RIEM en matière de renforcement des capacités en ce qui concerne l'innocuité et l'efficacité des médicaments suivant la mise en marché
    • Réponse : La direction est d'accord avec la recommandation. La direction choisira d'autres modèles et mettra en œuvre l'option retenue tout en continuant à renforcer la capacité en matière de recherche.
  2. À l'avenir, les contraintes de la conception actuelle devraient être surmontées comme suit :
    1. Une gouvernance simplifiée qui réunit les chercheurs et les responsables des politiques à la même table de décision, car elle favorise la communication et une culture axée sur la satisfaction des besoins des décideurs;
    2. Des priorités et des programmes de recherche bien établis et conformes aux besoins en matière de politiques et de prise de décisions;
    3. Une application centralisée des connaissances et une approche unifiée de la gestion des projets qui comprend l'utilisation de modèles de plans analytiques pour les conceptions d'études fréquemment utilisées et des approches normalisées pour répondre aux demandes des responsables des politiques;
    4. Un accès facile aux données grâce à des partenariats avec les détenteurs de données, y compris le secteur privé (c.-à-d., les compagnies d'assurance privées).
  3. Réponse : La direction est d'accord avec la recommandation. En tenant compte des mesures entreprises en réponse à la recommandation 1 consistant à élaborer un nouveau modèle, ce dernier devrait également comprendre les éléments clés indiqués dans la recommandation 2.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :