ARCHIVÉE - Riz (PWC 16) résistant aux imidazolinones

Information sur les aliments nouveaux - Biotechnlogie alimentaire

Santé Canada a informé BASF que le Ministère ne s'objecte pas à l'emploi alimentaire des grains provenant de la lignée oryza sativa (PWC16) et de ses dérivés (riz CLEARFIELD ou riz CL) transgéniques tolérants aux herbicides contenant des imidazolinones. Le Ministère a effectué une évaluation détaillée de ce riz, conformément à ses Lignes directrices relatives à l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux. Ces lignes directrices sont fondées sur les principes internationaux d'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux dérivés d'organismes modifiés génétiquement.

Contexte :

Le texte qui suit résume l'avis que BASF a donné à Santé Canada et ne contient aucun renseignement commercial confidentiel.

1. Introduction

BASF a mis au point la lignée de riz PWC16 tolérant aux herbicides de type imidazolinone au moyen de la mutagenèse chimique de graines et de la sélection portant sur la plante entière. La tolérance à l'herbicide résulte d'une mutation ponctuelle d'un seul nucléotide de l'acétohydroxyacide synthase (AHAS); le fondement de cette tolérance est semblable à celui décrit précédemment pour le maïs, le canola et le blé tolérants aux imidazolinones.

2. Mise au point de la plante modifiée

BASF a déterminé que la tolérance aux imidazolinones résulte de la mutation ponctuelle par séquençage d'un seul nucléotide du gène de l'AHAS. Le gène de l'AHAS de la lignée de riz PWC 16 ne contient qu'un acide aminé modifié qui provient de la transformation d'un nucléotide de sa séquence codante. Santé Canada a déjà autorisé les lignées de riz, de maïs, de canola et de blé résistantes aux imidazolinones produites par la substitution d'un seul acide aminé du gène de l'AHAS, laquelle suffit à altérer le site de fixation des herbicides sur l'enzyme exprimée sans pour autant en modifier le fonctionnement habituel.

Le remplacement d'un seul acide aminé dans la séquence de l'AHAS est suffisant pour modifier le site de liaison des inhibiteurs de l'AHAS, comme ceux des herbicides aux imidazolinones, sans influer de façon importante sur la fonction enzymatique, comme le démontrent les études portant sur les enzymes de plants de riz de type mutant ou de type sauvage.

3. Information sur le produit

Une mutation de l'enzyme AHAS dans le riz pourrait affecter la biosynthèse des acides aminés essentiels isoleucine, leucine et valine. La composition de l'acide aminé du riz CL a été comparée aux cultivars commerciaux afin de confirmer que la mutation n'avait pas affecté l'activité de l'enzyme AHAS dans le riz résistant aux imidazolinones.

4. Exposition alimentaire

On ne prévoit pas que la vente de riz résistant aux imidazolinones augmentera l'exposition alimentaire aux produits à base de riz. Plusieurs variétés de riz de culture existent déjà et leurs paramètres de qualité et agronomiques sont évalués avant de les mettre sur le marché. La diversité de riz offert assure la disponibilité d'un vaste éventail de caractéristiques phénotypiques; cette diversité, couplée avec la variation normale de la composition du grain causée par différentes conditions environnementales de culture, produit une composition variée de grain de riz commercial. Le riz est mélangé durant l'entreposage, le transport et la transformation, ce qui assure une composition uniforme de l'approvisionnement de grain comestible.

L'industrie alimentaire devrait utiliser la lignée de riz PWC16 dans les mêmes applications que les autres variétés de riz.

5. Nutrition

Les données présentées proviennent d'analyses de la teneur brute en graisse et en fibres, en protéines, en humidité, en acide phytique, en inhibiteur de trypsine, en acides aminés particuliers, en acides gras, en minéraux et en vitamines réalisées selon les méthodes de l'AOAC ou de l'AOCS. Ces substances nutritives se retrouvant autant dans la lignée de riz PWC16 que dans la variété parentale de riz sauvage Cypress. De plus, les analyses de composition nutritionnelle ne révèlent aucune différence entre le riz PWC16 et les variétés de riz disponibles sur le marché (Bengal, Wells, Drew et Cocodrie). Ces variétés ont fait l'objet d'une demande antérieure concernant l'utilisation du riz Clearfield transgénique (93AS3510) que Santé Canada a autorisé dans un avis émis le 11 février 2002.

6. Toxicologie

Aucun problème de toxicité n'a été associé à l'expression de la caractéristique de résistance aux imidazolinones dans le riz. La protéine AHAS n'est pas connue pour être une toxine ou un allergène et ne contient l'expression d'aucune caractéristique d'allergènes alimentaires connus. Le processus de mise au point de la lignée de riz PWC16 n'a produit aucune nouvelle protéine ou protéine considérablement altérée, y compris les endogènes allergènes du riz. Aucun problème d'allergénicité n'est associé à l'expression de cette caractéristique dans le riz.

Conclusion :

Après avoir examiné les renseignements présentés par BASF à l'appui de l'utilisation alimentaire de la lignée de riz PWC16, Santé Canada a conclu que cette lignée ne soulève aucune préoccupation en ce qui concerne l'innocuité. Santé Canada est d'avis que la lignée de riz PWC16, et de ses dérivés, est aussi sécuritaire et nutritive que celles qui proviennent des variétés de riz actuellement disponibles sur le marché. Cet avis ne porte que sur la lignée de riz PWC16.

L'avis de Santé Canada ne vise que l'utilisation du riz résistant aux imidazolinones dans un contexte alimentaire pour les humains. L'Agence canadienne d'inspection des aliments traite distinctement, à l'aide des processus réglementaires actuels, des questions liées à son utilisation à titre d'aliment du bétail.


Le riz est cultivé à l'échelle mondiale comme denrée de consommation courante. Ces variétés particulières de riz sont mises au point pour utilisation dans la région de production de riz du sud des États-Unis. Le grain de riz est principalement utilisé à titre d'aliment de qualité et à des fins de production de farine utilisée dans la transformation d'une vaste gamme d'aliments.Le présent document d'information sur des aliments nouveaux résume l'avis donné sur le produit visé par la Direction des aliments, Direction générale des produits de santé et des aliments, Santé Canada. Cet avis est fondé sur l'analyse détaillée des renseignements fournis par le pétitionnaire conformément aux Lignes directrices relatives à l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux.

Pour obtenir plus de renseignements, prière de communiquer avec :

Bureau de la biotechnologie
alimentaire
Téléphone : (613) 941-5535
Direction des aliments Télécopieur : (613) 952-6400
Direction générale des produits
de santé et des aliments
Santé
Pré Tunney
Ottawa (Ontario) K1A 0L2
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :