Information sur les aliments nouveaux : Canola (Brassica napus) évènement CLB-1

Santé Canada a avisé BASF Canada qu'il ne s'oppose pas à la vente d'aliments dérivés du canola CLB-1 BN02-131 tolérant les herbicides. Le Ministère a réalisé une évaluation approfondie de cette lignée de canola, conformément aux Lignes directrices sur l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux. Ces lignes directrices sont fondées sur les principes internationalement acceptés pour l'établissement de l'innocuité des aliments comportant des caractères nouveaux.

CONTEXTE :

Le texte qui suit résume l'avis remis par BASF Canada ainsi que l'évaluation de Santé Canada. Il ne contient aucun renseignement commercial confidentiel.

Table of Content

1. Introduction

BASF Canada a mis au point la lignée de canola CLB-1 en utilisant la technique de la mutagenèse dirigée et les procédures de sélection traditionnelle dans le but de conférer la tolérance aux herbicides à base d'imidazolinone à travers l'expression d'une protéine AHASL1A. La protéine exprimée contient deux mutations ponctuelles distinctes et elle permet à la plante de continuer de synthétiser les acides aminés à chaînes ramifiées en présence des herbicides à base d'imidazolinone utilisés comme des désherbants à large spectre.

L'évaluation a pris en compte les éléments suivants: la façon dont le canola CLB-1 a été mis au point, la comparaison de sa composition et de sa qualité nutritionnelle avec celles des variétés non modifiées et l'évaluation de sa toxicité ou de son allergénicité. BASF a fourni des données démontrant que l'innocuité et la qualité nutritionnelle de la variété de canola CLB-1 sont semblables à celles des variétés de canola traditionnellement utilisées dans les aliments au Canada.

La responsabilité des évaluations préalables à la mise en marché des aliments nouveaux et des ingrédients alimentaires nouveaux imposée par la loi incombe à la Direction des aliments comme établi au titre 28 du Règlement sur les aliments et drogues (Aliments nouveaux). Les aliments dérivés de la lignée du canola CLB-1 sont considérés comme des aliments nouveaux selon la partie suivante de la définition d'un aliment nouveau: « c) aliment dérivé d'un végétal, d'un animal ou d'un micro-organisme qui, ayant été modifié génétiquement, selon le cas :

  • présente des caractères qui n'avaient pas été observés auparavant chez ce végétal, cet animal ou ce micro-organisme. »

2. Mise au point de la plante modifiée

Le requérant a communiqué des renseignements qui décrivent les méthodes utilisées pour mettre au point le canola CLB-1 ainsi que les données qui caractérisent les mutations introduites qui sont à l'origine de l'expression de la protéine AHASL1A qui confère la tolérance aux herbicides à base d'imidazolinone. Le canola CLB-1 a été produit par la technique de la mutagenèse dirigée et les procédures de sélection traditionnelle. Ce type de mutagenèse permet l'introduction de mutations dirigées et diffère des mutations aléatoires de la mutagenèse chimique.

Des oligonucléotides de réparation génétique ont été introduits dans des protoplastes de la lignée BN02 de colza traditionnel au moyen d'un traitement au polyéthylèneglycol (PEG). Les oligonucléotides de réparation génétique s'apparient de manière spécifique soit avec le brin codant, soit avec le brin non codant du gène ahasL1A sauf dans le cas d'un mésappariement délibéré au site de la mutation cible. Les éléments des oligonucléotides de réparation génétique activent les mécanismes endogènes de réparation de l'ADN de la cellule et, selon la façon dont ces oligonucléotides ont été conçus, il se produit une insertion, une suppression ou le remplacement d'un nucléotide. Les oligonucléotides de réparation génétique sont composés de désoxyribonucléotides. Ils sont à brin simple, contiennent des substituants bloquants tant à l'extrémité 5' que 3' et sont produits au moyen des méthodes conventionnelles de synthèse des oligonucléotides. Une fois que l'oligonucléotide a induit la mutation, il se détache de l'ADN en suivant le mécanisme de réparation et se dégrade en ses éléments. De plus, les oligonucléotides de réparation génétique en tant qu'éléments entiers et leurs constituants ne devraient pas subsister dans la lignée commerciale finale parce que le pédigrée de la lignée des plantes sélectionnées suit le développement de la première lignée mutée.

L'utilisation des oligonucléotides de réparation génétique a permis l'introduction de deux mutations ciblées dans le gène AHASL1A. Les mutations ont été introduite une à la fois et le premier changement au niveau des acides aminés a été le remplacement d'un résidu d'alanine par une thréonine située à la position 122 par rapport à la protéine AHASl d'Arabidopsis thaliana. Le second changement a été le remplacement d'un résidu de sérine par une asparagine située à la position 653 par rapport à la protéine AHASl d'Arabidopsis thaliana. Le gène contenant ces mutations est le gène ahasL1A-A122(At)T/S653(At)N.

3. Caractérisation de la plante modifiée

Le séquençage de l'ADN a permis de confirmer que le gène ahasL1A-A122(At)T/S653(At)N contient les mutations attendues. De plus, il a permis de démontrer l'absence de mutation du gène ahasL1C qui est aussi présent dans le canola et comporte une séquence similaire. Cela confirme le caractère spécifique de la mutagenèse dirigée qui ne vise que le gène L1A.

Les tests diagnostiques fondés sur l'ADN utilisant la PCR en temps réel pour la détermination du polymorphisme d'un nucléotide (SNP) ont été réalisés. Les résultats ont montré la stabilité de la présence du caractère CLB-1 à travers plusieurs générations. Les données de ségrégation ont encore confirmé la stabilité du caractère indiquant que la ségrégation est conforme aux principes de l'hérédité mendélienne.

4. Information sur le produit

Selon la méthode de développement et la caractérisation de la mutation, le canola CLB-1 exprime une nouvelle protéine. Le gène ahasL1a possédant les deux mutations ponctuelles code pour une grosse sous-unité de protéine, l'acétohydroxyacide synthase (AHASL). La protéine AHASL participe à la synthèse des acides aminés à chaîne ramifiée valine, leucine et isoleucine.

La caractérisation de la protéine AHASL1A présente dans le canola CLB-1 a été réalisée au moyen d'un dosage de l'activité fonctionnelle en comparant la sensibilité de l'AHAS dans les plantes de la lignée CLB-1, de la lignée quasi isogénique BN02 et de la lignée traditionnelle BNS-2 de B. napus à l'herbicide à base d'imazamox. L'activité de l'AHAS dans les plantes de la lignée CLB1 en l'absence d'herbicide s'est révélée équivalente à celle du témoin quasi isogénique, de même qu'à celle de la lignée traditionnelle. En présence de l'herbicide imidazolinone, l'AHAS dans la lignée CLB-1 s'est révélée significativement moins sensible que celle dans le témoin quasi isogénique.

Les niveaux d'expression de la protéine AHASL dans les tissus de la feuille et de la graine ont été déterminés au moyen de mesures de l'activité enzymatique. Dans tous les cas, la teneur en protéine AHASL était faible, constituant environ 0,0001466 % du poids du tissu des feuilles et 0,0000720 % du poids du tissu de la graine du canola CLB-1.

5. Exposition alimentaire

La modification du canola CLB-1 n'a pas pour but de modifier son profile nutritionnel. Le canola sera consommé que sous la forme d'huile raffinée. L'huile issue du canola CLB-1 sera utilisée dans les mêmes applications alimentaires que celles de l'huile de canola actuellement offertes sur le marché canadien. L'huile de canola est utilisée dans la préparation des salades et comme huile à friture et sa présence dans les produits hydrogénés tels que la margarine et les shortenings est aussi acceptable. La mise au point du canola CLB-1 n'entraînera aucun changement dans les habitudes de consommation de ces produits.

6. Nutrition

Le requérant a présenté les résultats d'une étude de composition de même que les résultats d'une comparaison quantitative des profils protéiques des échantillons de grains de la lignée de B. napus CLB-1 BN02-131 réalisée au moyen de la chromatographie liquide à haute performance (CLHP) ainsi que l'utilisation de d'autres lignées de canola comme comparateurs.

Dans le cadre de l'étude de la composition, les concentrations en nutriments principaux et en facteurs antinutritionnels ont été mesurées dans les échantillons de grains issus des lignées de canola suivantes : la lignée de B. napus CLB-1 BN02-131, la lignée quasi isogénique BN02 ainsi que les lignées traditionnelles BNS-2 et Topas (comparateurs). Toutes les lignées ont été cultivées en 2009 dans trois sites des États-Unis, selon un plan aléatoire en blocs complets avec quatre parcelles répétées par site. Le requérant a indiqué que les sites des champs et les pratiques de culture appliquées dans le cadre des essais étaient représentatifs des conditions environnementales et des pratiques agronomiques utilisées dans les régions productrices de B. napus au Canada. Les échantillons de grains issus de trois parcelles répétées ont été systématiquement sélectionnés et transmis à Eurofins Scientific inc. aux fins de l'examen de leur composition. De plus, le requérant a parallèlement aux mêmes sites que les autres lignées à l'essai, cultivé des plantes de la lignée de B. napus CLB-1 BN02-131 traitées avec l'herbicide imazamox (Solo®). Cependant, seule la composition en certains analytes (macronutriments et acides aminés) des échantillons de grains issus de la lignée traitée au moyen de l'imazamox a fait l'objet d'une analyse. L'analyse de la variance et le test Tukey-HSD ont été utilisés pour comparer les moyennes obtenues pour chaque analyte mesuré parmi les lignées soumises à l'essai.

Le requérant a fourni les résultats d'une étude de la composition de plus de 80 analytes, y compris des macronutriments (humidité, protéines, lipides bruts, fibres brutes, cendres, fibres au détergent acide, fibres au détergent neutre et fibres alimentaires), des acides aminés (18), des acides gras (33), des vitamines (9), des minéraux (9) et des facteurs antinutritionnels (3). À l'exception de la teneur en acide lignocérique, un acide gras saturé (C24:0), en alpha-tocophérols et en vitamine B6, aucune différence significative sur le plan statistique n'a été observée entre les échantillons de grains issus de la lignée de B. napus CLB-1 BN02-131 et de la lignée quasi isogénique BN02. L'analyse statistique a indiqué des différences entre la lignée de B. napus CLB-1 BN02-131 et les lignées traditionnelles utilisées comme comparateurs, mais les différences moyennes se sont révélées de faible ampleur et/ou ne suscitaient pas de préoccupations sur le plan nutritionnel. De plus, à l'exception de la teneur de l'acide aminé thréonine, aucune différence significative sur le plan statistique n'a été constatée entre les lignées de B. napus CLB-1 BN02-131 traitées et non traitées à l'herbicide. Le requérant a conclu que la composition des grains de la lignée de B. napus CLB-1 BN02-131 est équivalente à celle des grains de la lignée quasi isogénique BN-02 et qu'ils sont tout aussi nutritifs que ceux de cette lignée ainsi que ceux des autres comparateurs de B. napus, qu'ils aient fait l'objet de la présente étude ou que les données à leur sujet proviennent de la documentation scientifique.

Le requérant a aussi effectué une comparaison quantitative des profils protéiques en faisant appel à la chromatographie liquide à haute performance (CLHP) dans le but de confirmer l'équivalence des grains de la lignée de B. napus CLB-1 BN02-131 avec ceux du temoin de la lignée quasi isogénique BN02. Le requérant n'a relevé aucune différence significative entre les zones de pic des chromatogrammes de la lignée de B. napus CLB-1 BN02-131 et de la lignée quasi isogénique BN02.

La quantité et la qualité de l'information ainsi que les données présentées par le requérant ont été jugées satisfaisantes. L'analyse de la composition des échantillons de grains n'a pas suscité de préoccupations en matière nutritionnelle. Les quelques différences observées entre la lignée de B. napus CLB-1 BN02-131 et la lignée BN02 quasi isogénique et/ou les autres comparateurs de B. napus ont été considérées comme faibles sur le plan quantitatif, avec peu d'importance sur le plan nutritionnel et/ou elles se situaient à l'intérieur des intervalles établies dans les publications concernant l'huile de canola.

7. Toxicologie

La section des évaluations toxicologiques préalables à la mise en marché (SEPM) a évalué l'information fournie par le requérant au sujet de la toxicité de la lignée CLB-1 de canola (B. napus) destinée à la production d'huile de canola. L'information comprenait les renseignements relatifs à l'innocuité de la protéine nouvelle AHASL1A [contenant deux mutations ponctuelles, A122(At)T et S653(At)N] issus des approbations antérieures de Santé Canada, des essais de digestion et de thermostabilité ainsi que des données bio-informatiques.

Santé Canada a déjà approuvé l'une de ces deux mutations, S653(At)N, un autre membre de la famille multigénique de l'acétohydroxyacide synthase, AHAS1C, exprimée dans la lignée 45A71 de canola Clearfield. A ce jour, l'exposition à l'huile de canola issue des plantes contenant la protéine AHS portant la mutation S653(At)N n'a provoqué aucun incident chez les consommateurs canadiens et n'a été mise en cause en raison de sa toxicité.

Le requérant a fourni les résultats d'une recherche in silico qui compare les séquences d'acides aminés de l'AHASL1A mutée à celles de toxines connues. Les résultats de la recherche ont permis de déterminer que la similitude entre l'AHASL1A mutante et des toxines connues n'est pas significative.

Les résultats des essais de digestion à la pepsine et à la trypsine ont révélé que la protéine AHASL1A extraite de la graine de la lignée CLB-1 de canola qui comprend aussi bien des protéines mutantes que des non mutantes, a été digérée au cours des 5 minutes suivant le traitement. Cela donne à penser que l'AHASL1A mutante ingérée ne causerait pas de toxicité systémique puisqu'elle a été digérée rapidement dans le tractus gastro-intestinal sans être absorbée dans la circulation en tant que protéine intacte.

Les résultats de l'essai de thermostabilité ont montré que la protéine AHASL1A extraite de la graine de la lignée CLB-1 de canola qui contient des protéines mutantes et non mutantes a été inactivée à 100 o C pendant 1 minute comme le révèle la méthode de l'essai d'activité enzymatique. Les résultats donnent à penser que l'AHASL1A mutante sera dénaturée à des températures couramment observées dans la transformation de l'huile de canola.

La lignée CLB-1 de canola exprime l'AHASL1A mutante à de très faibles concentrations (environ 0,02 µg AHASL g de graines fraîches de canola, dont seule une petite fraction est constituée de protéine mutante). La protéine AHASL compte pour seulement 8 x 10-6 % de la teneur en protéines des graines de canola. Puisque la lignée CLB-1 de canola est destinée à la production d'huile et vu la transformation approfondie qu'elle subit, le produit final ne contiendra que des quantités négligeables de protéine totale. Cela indique que l'exposition à la protéine AHASL1A mutante active de l'huile fabriquée à partir de la lignée CLB-1 de canola sera négligeable.

Selon les données disponibles, l'innocuité de la lignée CLB-1 de canola est considérée comme équivalente à celle du canola traditionnellement utilisé pour la production d'huile de canola; et on ne s'attend pas à ce que sa consommation provoque de préoccupations en matière de santé.

8. Allergénicité

La section des évaluations toxicologiques préalables à la mise en marché (SEPM) a évalué l'information fournie par le requérant au sujet de l'allergénicité de la lignée CLB-1 de canola (B. napus) destinée à la production de l'huile de canola. L'information soumise comprenait les renseignements relatifs à l'innocuité de la protéine nouvelle AHASL1A [contenant deux mutations ponctuelles, A122(At)T et S653(At)N] issus des approbations antérieures de Santé Canada, des essais de digestion et de stabilité ainsi que des données bio-informatiques.

Santé Canada a déjà approuvé l'une de ces deux mutations, S653(At)N, un autre membre de la famille multigénique de l'acétohydroxyacide synthase, AHAS1C, exprimée dans la lignée 45A71 de canola Clearfield. A ce jour, l'exposition à l'huile de canola issue des plantes contenant la protéine AHS portant la mutation PMI n'a provoqué aucun incident chez les consommateurs canadiens et n'a été mise en cause en raison de son allergénicité.

Le requérant a fourni les résultats d'une recherche in silico qui compare les séquences d'acides aminés de l'AHASL1A mutée à celles d'acides aminés des allergènes connus ou putatifs. Les résultats de la recherche ont permis de déterminer que la similitude entre l'AHASL1A mutante et des allergènes putatifs ou connus n'est pas significative.

Les résultats des essais de digestion à la pepsine et à la trypsine ont révélé que la protéine AHASL1A extraite de la graine de la lignée CLB-1 de canola, qui contenait des protéines mutantes et non mutantes, a été digérée au cours des 5 minutes suivant le traitement. Cela donne à penser que l'AHASL1A mutante serait digérée rapidement dans le tractus gastro-intestinal après l'ingestion et qu'elle ne devrait pas déclencher de réponse immunitaire.

Les résultats de l'essai de thermostabilité ont montré que la protéine AHASL1A extraite de la graine de la lignée CLB-1 de canola qui comprenait aussi bien de la protéine mutante que des protéines non mutantes, a été inactivée à 100 o C (1 minute) comme révèle par la méthode de l' essai d'activité enzymatique. Les résultats donnent à penser que l'AHASL1A mutante sera dénaturée à des températures couramment observées dans la transformation de l'huile de canola.

La lignée CLB-1 de canola exprime l'AHASL1A mutante à de très faibles concentrations (environ 0,02 µg AHASL g de graines fraîches de canola, dont seule une fraction est constituée de protéine mutante). La protéine AHASL compte pour seulement 8 x 10-6 % de la teneur totale en protéines des graines de canola. Puisque la lignée CLB-1 de canola est destinée à la production d'huile et en raison de la transformation approfondie qu'elle subit, le produit final ne contiendrait que des quantités négligeables de protéine totale. Cela indique que l'exposition à la protéine AHASL1A mutante active contenue dans l'huile fabriquée à partir de la lignée CLB-1 de canola sera négligeable.

Selon les données disponibles, l'innocuité de la lignée CLB-1 de canola est considérée comme équivalente à celle du canola traditionnel utilisé pour la production d'huile de canola, et on ne s'attend pas à ce que sa consommation provoque de préoccupations relatives à son l'allergénicité.

CONCLUSION :

L'examen qu'a réalisé Santé Canada de l'information présentée à l'appui de l'utilisation à des fins alimentaires de la lignée CLB-1 de canola n'a pas suscité de préoccupations sur le plan de l'innocuité. De l'avis de Santé Canada, les aliments dérivés de la lignée CLB-1 de canola ne comportent pas davantage de danger et sont tout aussi nutritifs que les variétés de canola actuellement disponibles sur le marché.

L'opinion exprimée par Santé Canada ne porte que sur l'utilisation de la lignée CLB-1 BN02-131 de canola aux fins de consommation par les humains. Les questions relatives à son utilisation dans l'alimentation animale ont été étudiées séparément conformément aux processus réglementaires mis en œuvre par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA). L'ACIA a conclu qu'il ne suscite pas de préoccupations en matière d'innocuité, que ce soit sur le plan de l'environnement ou de l'alimentation animale. Ce point de vue est valable pour les aliments et produits alimentaires préparés à partir de la lignée CLB-1 de canola tolérant l'imidazolinone et destinés à la consommation humaine et animale.

Le présent document d'information sur les aliments nouveaux a été préparé pour résumer l'avis sur les produits visés de la Direction des aliments, Direction générale des produits de santé et des aliments, Santé Canada. Cet avis est fondé sur l'analyse détaillée des renseignements fournis par le requérant, conformément aux Lignes directrices relatives à l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux.

(Also available in English.)

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Section des aliments nouveaux
Direction des aliments
Direction générale des produits de santé et des aliments
Santé Canada, IA 2204A1
251, promenade Sir Frederick Banting
Ottawa (Ontario) K1A 0K9
novelfoods-alimentsnouveaux@hc-sc.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :