ARCHIVÉE - Coton tolérant le glyphosate (Lignée 1445)

FD/OFB-97-08
juin, 1997

Santé Canada a manifesté à Monsanto Canada Inc. son accord à l'utilisation alimentaire de l'huile raffinée de la lignée de coton transgénique 1445 qui tolère les herbicides au glyphosate. Le Ministère a effectué une évaluation détaillée de la lignée de coton 1445 conformément à ses Lignes directrices relatives à l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux (septembre 1994). Ces lignes directrices sont fondées sur les principes internationaux d'évaluation de l'innocuité des aliments dérivés d'organismes génétiquement modifiés.

CONTEXTE :

Le texte qui suit résume l'avis que Monsanto Canada Inc. a donné à Santé Canada et ne contient aucun renseignement commercial confidentiel.

1. Introduction

La lignée de coton 1445 est tolérante au glyphosate, le principe actif de l'herbicide Roundup . Le produit de coton tolérant l'herbicide porte le nom de coton Roundup Ready . La modification permet aux agriculteurs d'utiliser l'herbicide à spectre large dans la lutte contre les mauvaises herbes dans la culture du coton.

2. Mise au point de la plante modifiée

Ces cotonniers ont été mis au point au moyen du système de transformation de l'Agrobacterium tumefaciens pour introduire un gène d'une bactérie de sol ordinaire à partir du gène Agrobacterium. Le gène introduit encode l'enzyme 5-énolpyruvylshikimate-3-phosphate synthase (EPSPS). Le gène nptII, aussi introduit dans le coton, code un marqueur spécifique, le néomycyne-phosphotransférase II (NPTII), et est utilisé pour identifier les cellules de coton qui contiennent le gène introduit, l'EPSPS, durant le processus de transformation. Un deuxième marqueur spécifique pour la manipulation bactérienne, le gène aad, qui encode l'aminoglycoside adényltransférase, a aussi été introduit, mais est sous le contrôle d'un promoteur bactérien et n'est pas exprimé dans les cotonniers modifiés. La lignée de coton modifié porte le nom de lignée 1445.

3. Information sur le produit

L'expression du gène introduit EPSPS du coton engendre l'expression de l'enzyme EPSPS qui catalyse une réaction dans les voies de synthèse biologique d'acides aminés aromatiques que l'on ne retrouve que dans les plantes vertes, les champignons et certaines bactéries. L'enzyme introduite est beaucoup plus tolérante à l'inhibition par le glyphosate que la version d'EPSPS généralement trouvée dans les plantes vertes. Ainsi, l'insertion du gène bactérien et l'expression réussie de l'enzyme alternative EPSPS permet au coton modifié de tolérer l'application d'un herbicide à base de glyphosate. La lignée du coton 1445 ne diffère du coton non transgénique que par l'insertion de trois nouveaux gènes, l'EPSPS, le nptII et l'aad, et dans l'expression de deux nouvelles protéines, EPSPS et NPTII. Le gène aad n'est pas exprimé dans le coton modifié. Les nouvelles protéines sont exprimées dans tous les tissus de la plante et durant tout le cycle de vie de la plante, et constituent en moyenne moins de 0,001 % de protéines des graines de coton.

4. Exposition alimentaire

Environ 40 % de la récolte de coton est utilisée comme aliment pour les animaux alors que le reste est utilisé dans les produits transformés et comme ingrédient alimentaire. On utilise 73 % de l'huile de coton produite en Amérique du Nord dans les huiles à salade et les huiles de cuisson. On utilise environ 21 % de l'huile pour la cuisson et la friture, 2 % dans la fabrication de margarine et 1 % dans des produits non comestibles. Raffinée, blanchie et désodorisée, l'huile de coton dérivée de la lignée 1445 est utilisée à des fins de consommation humaine. Il a été démontré qu'elle ne contient aucune protéine détectable. Par conséquent, il n'y aurait aucune exposition alimentaire aux protéines introduites dans la lignée de coton 1445.

5. Nutrition

La composition de l'huile de coton de la lignée 1445 a été comparée à celle de l'huile de coton non transgénique commerciale. La comparaison incluait le profil des acides gras des huiles, les niveaux de vitamine E et les niveaux d'acides gras cyclopropenoïdes et d'alpha-tocophérol. La composition de l'huile de coton de la lignée 1445 était comparable à celle de l'huile de coton provenant de variétés commerciales de coton non transgénique et les composants se situaient à l'intérieur des valeurs normales pour l'huile de coton.

CONCLUSION :

Après avoir étudié les renseignements présentés à l'appui de l'utilisation alimentaire de l'huile raffinée de la lignée de coton 1445, Santé Canada a conclu que cette huile ne pose pas de préoccupation en ce qui concerne l'innocuité. Santé Canada est d'avis que l'huile raffinée provenant de la lignée de coton 1445 est aussi sécuritaire et nutritive que celle qui provient des variétés d'huile de coton actuellement offertes sur le marché.

L'avis de Santé Canada ne porte que sur l'utilisation alimentaire de l'huile de coton provenant de la lignée de coton 1445 tolérant le glyphosate. Les processus réglementaires en vigueur au ministère de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire s'appliquent aux enjeux liés à la production de la lignée de coton 1445 au Canada et à leur utilisation à des fins d'alimentation animale.


Le présent document sur les aliments nouveaux résume l'avis sur le produit visé par la Direction des aliments, Direction générale des produits de santé et des aliments, Santé Canada. Cet avis est fondé sur l'analyse détaillée des renseignements soumis par le pétitionnaire conformément aux Lignes directrices relatives à l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Section de biotechnologie alimentaire
Direction des aliments
Direction générale de la protection de la santé
Santé Canada
Pré Tunney
Ottawa (Ontario) K1A 0L2
Téléphone : (613) 952-5137
Télécopieur : (613) 952-6400

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :