ARCHIVÉE - Maïs GA21 tolérant le glyphosate

DA/BBA-099-133-A
Octobre 1999

Information sur des aliments nouveaux - Biotechnologie alimentaire

Santé Canada a prévenu Monsanto Canada Inc. que le Ministère ne s'oppose pas à l'utilisation alimentaire de la lignée de maïs transgénique GA21, que l'on a mise au point pour qu'elle tolère les herbicides au glyphosate, et plus précisément le RoundupMD. Le Ministère a effectué une évaluation détaillée de la lignée G21 conformément à ses Lignes directrices relatives à l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux (septembre 1994). Ces lignes directrices sont fondées sur des principes internationaux d'évaluation de l'innocuité des aliments dérivés d'organismes modifiés génétiquement.

Contexte :

Le texte qui suit résume l'avis que Monsanto Canada Inc. a donné à Santé Canada et ne contient aucun renseignement commercial confidentiel.

1. Introduction

On a mis au point la lignée de maïs (Zea mays L.) GA21 au moyen d'une modification génétique précise pour la rendre tolérante aux herbicides au glyphosate. On a mis au point la variété nouvelle tirée de la variété de maïs AT consanguin en introduisant une copie supplémentaire du gène codant la 5-énolypyruvylshikimate-3-phosphate synthase (EPSPS) du maïs, que l'on avait modifiée pour la rendre tolérante au glyphosate. Le glyphosate se fixe spécifiquement à l'EPSPS, qui intervient dans la biosynthèse d'acides aminés aromatiques comme la tyrosine, la phénylalanine et le tryptophane, et l'inactive. Cette enzyme est présente dans tous les végétaux, bactéries et champignons, mais non chez les animaux, qui ne produisent pas leurs propres acides aminés aromatiques. Ainsi, l'EPSPS est normalement présente dans les aliments d'origine végétale et microbienne. La lignée de maïs modifiée permet aux agriculteurs d'utiliser les herbicides au glyphosate, comme le RoundupMD, contre les mauvaises herbes dans la culture du maïs.

2. Mise au point de la plante modifiée

On a mis au point la lignée de maïs GA21 par transformation directe de l'ADN réalisée en bombardant des cellules végétales au moyen de microprojectiles constitués de particules d'or recouvertes d'ADN et en régénérant les plantes au moyen de cultures tissulaires réalisées sur un milieu sélectif. Le fragment de restriction de l'ADN utilisé pour la transformation contenait une copie du gène codant l'EPSPS isolé à l'origine du maïs et que l'on a modifié par la suite pour l'insensibiliser à l'inactivation par le glyphosate.

On a contrôlé l'expression constitutive du gène codant l'EPSPSm en introduisant des séquences provenant du promoteur de l'actine du riz et le signal de 3'-polyadénylation du gène de la nopaline synthase (nos) provenant d'Agrobacterium tumefaciens. On a réalisé le ciblage posttraductionnel de ce produit génique aux organelles chloroplastiques en fusionnant la séquence de codage 5'-terminal à la séquence d'ADN peptidique de transit chloroplastique dérivée du maïs et du tournesol (Helianthus annuus). Des données provenant de cinq générations de rétrocroisements et d'une génération d'autofécondation ont démontré la stabilité héréditaire de la caractéristique nouvelle.

3. Information concernant le produit

On a quantifié la production d'EPSPSm à la fois dans les céréales et le fourrage (plantes entières moins les racines) provenant de maïs transgénique GA212 au moyen de la technique Western et l'on en a estimé la plage entre 1,4-4,9 et 46,6-210,4 :g/g de poids frais respectivement. On n'a pas observé de différences significatives entre les hybrides dérivées de lignées élites originales et de la lignée GA21 choisie en ce qui concerne les caractéristiques agronomiques que constituent le rendement, l'humidité au moment de la récolte, la taille des épis, la taille de la plante ou d'autres traits phénotypiques. Outre la tolérance aux herbicides au glyphosate, les caractéristiques du maïs GA21 qui ont trait à la maladie, aux parasites et à l'agronomie sont comparables à celles des lignées de maïs non transgénique.

4. Exposition alimentaire

La lignée de maïs transgénique GA21 n'est pas un maïs sucré : c'est plutôt un maïs cultivé qui doit servir principalement de provende. Certaines utilisations du maïs cultivé dans l'alimentation humaine sont toutefois pertinentes. Les hybrides du maïs GA21 seraient broyés à sec ou par voie humide et transformés en divers produits du maïs. La modification génétique du maïs GA21 n'entraînera pas de changement de la tendance de la consommation de ce produit. C'est pourquoi on prévoit que l'exposition alimentaire des Canadiens à ce produit sera la même qu'à d'autres lignées de maïs cultivé disponibles sur le marché.

5. Nutrition

L'analyse des nutriments provenant du maïs GA21 transgénique et du maïs non transgénique n'a pas révélé de différences significatives quant aux niveaux de protéines, de matières grasses, de fibres, d'amidon, d'acides gras et de micronutriments comme le calcium et le phosphore. Dans chaque cas, le niveau de chaque constituant respectif s'établissait en deçà des plages établies pour le maïs. La consommation d'un produit provenant du maïs GA21 n'aura pas d'incidence significative sur la qualité nutritionnelle de l'approvisionnement en aliments au Canada.

6. Innocuité

a) Toxicité possible :

La séquence des acides aminés de l'enzyme EPSPSm exprimée dans le maïs GA21 est identique à 99,3 % à celle de l'enzyme endogène du maïs. Une analyse de la séquence des acides animés de l'enzyme EPSPSm introduite n'a pas montré d'homologie avec des toxines protéiques de mammifères connus et l'on estime qu'elle ne pose aucun risque de toxicité pour les êtres humains. On en a aussi démontré l'innocuité à la suite d'une étude de gavage aigu de souris auxquelles on a donné de fortes doses de la protéine purifiée.

b) Allergénicité possible :

L'enzyme EPSPSm exprimée dans le maïs GA21 ne possède pas les caractéristiques typiques des allergènes protéiques connus. Il n'y avait pas de région d'homologie entre la séquence de cette protéine introduite et les séquences des acides aminés d'allergènes protéiques connus. Contrairement aux allergènes protéiques connus, l'EPSPSm est dégradée rapidement par les acides ou l'hydrolyse enzymatique lorsqu'elle est exposée à des liquides gastriques ou intestinaux simulés. Il est extrêmement improbable que la protéine EPSPSm soit allergène.

Conclusion :

Après avoir étudié les renseignements présentés à l'appui de l'utilisation alimentaire du maïs GA21 tolérant le glyphosate, Santé Canada a conclu que ce maïs ne soulève aucune préoccupation en ce qui concerne l'innocuité. Santé Canada est d'avis que les produits tirés du maïs GA21 sont aussi sécuritaires et nutritifs que ceux qui proviennent de variétés de maïs cultivées actuellement disponibles sur le marché. L'avis de Santé Canada ne porte que sur l'utilisation alimentaire du maïs tolérant le glyphosate. Les processus réglementaires de l'Agence canadienne d'inspection des aliments s'appliquent aux enjeux liés à la production de maïs tolérant le glyphosate au Canada et à son utilisation comme provende.


Le présent document d'information sur des aliments nouveaux résume l'avis donné sur le produit visé par la Direction des aliments, Direction générale de la protection de la santé, Santé Canada. Cet avis est fondé sur l'analyse détaillée des renseignements fournis par le pétitionnaire conformément aux Lignes directrices relatives à l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux.

Pour obtenir plus de renseignements, prière de communiquer avec :

Bureau de la biotechnologie alimentaire
Direction des aliments
Direction générale de la protection de la santé
Santé Canada
Parc Tunney
Ottawa (Ontario) K1A 0L2
Téléphone : (613) 941-5535
Télécopieur : (613) 952-6400

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :