ARCHIVÉE - Maïs tolérant le glufosinate-ammonium (T14 et T15)

FD/OFB-97-06
June, 1997

Information sur des aliments nouveaux - Biotechnologie alimentaire

Santé Canada a prévenu AgrEvo Canada Inc. que le Ministère ne s'oppose pas à l'utilisation alimentaire de variétés de maïs dérivées de transformants du maïs modifiés génétiquement et appelés T14 et T25, qui résistent au glufosinate-ammonium. Le Ministère a effectué une évaluation détaillée de variétés de maïs dérivées des souches T14 et T25 conformément à ses Lignes directrices relatives à l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux (septembre 1994). Ces lignes directrices sont fondées sur des principes internationaux d'évaluation de l'innocuité des aliments dérivés d'organismes modifiés génétiquement.

CONTEXTE :

Le texte qui suit résume l'avis qu'AgrEvo Canada Inc. a donné à Santé Canada et ne contient aucun renseignement commercial confidentiel.

1. Introduction

Les transformants du maïs T14 et T25 ont été mis au point par modification génétique qui visait à les rendre tolérants au glufosinate d'ammonium, l'ingrédient actif de l'herbicide Liberty®. La modification permet aux agriculteurs d'utiliser l'herbicide à spectre large pour désherber afin de cultiver le maïs, sans endommager la récolte.

2. Mise au point de la plante modifiée

Les transformants T14 et T25 ont été produits par absorption directe de gènes par des cultures de protoplastes contenant du matériel génétique supplémentaire (ADN).

L'ADN ajouté est fondé sur le gène pat qui a été tiré à l'origine d'une bactérie répandue dans le sol, Streptomyces viridochromogenes, et qui code l'enzyme, la phosphinothricine acétyltransférase (PAT). On a modifié le gène introduit dans les transformants T14 et T25 afin d'en optimiser l'expression dans les végétaux sans modifier la séquence d'acides aminés qu'il code. L'ADN introduit comprenait aussi le gène ampr qui code la résistance à l'ampicilline, un antibiotique. Ce gène a été inclus comme marqueur sélectible pour la formation de l'ADN introduit dans la bactérie, mais il n'est pas fonctionnel dans les végétaux. Des analyses moléculaires révèlent que le T14 contient trois copies du gène pat, mais aucune copie intacte du gène ampr. Les analyses moléculaires ont aussi indiqué que le T25 contient une seule copie du gène pat et ne contient aucune copie intacte du gène ampr. Une analyse de ségrégation a démontré que l'intégration de l'ADN transféré était stable.

3. Information concernant le produit

L'expression du gène pat dans les végétaux dérivés des transformants T14 et T25 entraîne la production de faibles taux (< 0,003 % de la protéine brute totale) de la protéine PAT dans des tissus de maïs. La protéine PAT exprimée agit comme médiateur du métabolisme rapide du glufosinate-ammonium, un herbicide.

Les souches de maïs dérivées des transformants T14 et T25 ne produisent pas d'ARNm à partir des gènes ampr rompus et ne produisent pas non plus de $-lactamase, l'enzyme codée par le gène ampr. Cela démontre que les gènes ampr ajoutés sont vraiment non fonctionnels dans le maïs dérivé des transformants T14 et T25.

La protéine PAT est le seul matériel nouveau dans les végétaux dérivés des transformants T14 et T25. La protéine PAT est une enzyme hautement spécifique pour le glufosinate-ammonium et n'a aucune stabilité protéolytique ou thermique. On a comparé la PAT à des toxines et des allergènes connus dans la base de données GENBANK, ce qui a démontré que la séquence d'acides aminés de la protéine PAT ne ressemble aucunement aux séquences de toxines ou d'allergènes connus.

4. Exposition alimentaire

L'amidon, l'huile, le son, le gruau, le tourteau et la farine sont au nombre des produits du maïs consommés par les êtres humains. On n'a détecté aucune protéine PAT dans l'amidon ou l'huile, ni dans les fractions de grain de maïs traitées par mouture humide, à l'exception du son. Le son traité par mouture humide et toutes les fractions de maïs traitées par mouture sèche avaient une teneur très faible en protéine PAT (< 0,00035 % de protéine brute).

5. Nutrition

On a comparé les résultats d'analyses de la composition de grain de maïs provenant de souches dérivées des transformants T14 et T25 et de variétés de maïs offertes actuellement sur le marché pour en déterminer notamment la composition et les paramètres nutritionnels suivants : teneur en humidité, matières grasses brutes, protéines brutes, fibre brute, cendres, glucides, minéraux (calcium et phosphore), acides aminés, phytates et huile.

On a constaté de légères variations des paramètres comparés, mais on a établi qu'aucune de ces différences n'était significative sur le plan nutritionnel et que toutes les valeurs relatives aux nutriments se situaient à l'intérieur de la fourchette des valeurs relatives au grain de maïs. L'utilisation de grain de maïs provenant de souches de maïs dérivées des transformants T14 et T25 n'aurait donc aucune incidence significative sur la qualité nutritionnelle de l'approvisionnement en aliments au Canada.

6. Innocuité

a) Potentiel de toxicité:

On a comparé la séquence des nucléotides du gène pat et celle des acides aminés de la protéine PAT à des séquences disponibles provenant de toxines connues dans la base de données GenBank. Cette comparaison a démontré qu'il n'y a aucune homologie significative entre la PAT et des toxines connues. L'enzyme PAT est très spécifique aux substrats. Les acétyltransférases sont en outre omniprésentes dans la nature et n'ont aucune stabilité protéolytique ou thermique. Une étude sur la toxicité orale aiguë n'a révélé aucune indication de toxicité de la protéine PAT administrée aux rats à des concentrations alimentaires pouvant atteindre 50 000 ppm pendant 14 jours, ce qui représente une concentration supérieure de six ordres de grandeur à celle du grain provenant de souches de maïs dérivées des transformants T14 et T25.

b) Potential d'allergénicité:

On a comparé la séquence des nucléotides du gène pat et la séquence des acides aminés de la protéine PAT aux séquences disponibles d'allergènes connus dans la base de données GenBank. La comparaison a démontré qu'il n'y a aucune homologie significative entre la PAT et des allergènes connus. On a en outre évalué l'allergénicité éventuelle en se fondant sur des caractéristiques d'allergènes alimentaires connus (stabilité face à la digestion et à la transformation). La protéine PAT n'a pas les caractéristiques typiques d'allergènes protéiques connus.

Il est peu probable que la PAT sera toxique ou allergène et elle sera digérée facilement dans l'intestin. On n'a signalé aucun effet indésirable lié à cette enzyme.

CONCLUSION :

Après avoir examiné les renseignements présentés pour appuyer l'utilisation alimentaire du grain de maïs provenant de souches de maïs tolérant le glufosinate-ammonium dérivé de transformants du maïs modifiés génétiquement, appelés T14 et T25, Santé Canada a conclu que ce grain de maïs ne pose aucune préoccupation en ce qui concerne l'innocuité pour les êtres humains. Santé Canada est d'avis que le grain de maïs provenant de souches de maïs dérivées des transformants T14 et T25 est aussi sécuritaire et nutritif que les variétés de grain de maïs offertes actuellement sur le marché. L'avis de Santé Canada ne porte que sur l'utilisation dans l'alimentation du grain de maïs provenant des transformants du maïs modifiés génétiquement appelés T14 et T25. Les processus réglementaires en vigueur à Agriculture et Agroalimentaire Canada ont été appliqués aux enjeux qui ont trait à la production de maïs dérivé des transformants T14 et T25 au Canada et à son utilisation comme provende.


Ce document d'information sur des aliments nouveaux vise à résumer les avis qui ont trait au produit en question et proviennent de la Direction des aliments, Direction générale de la protection de la santé, Santé Canada. Cet avis est fondé sur l'analyse détaillée des renseignements présentés par le pétitionnaire conformément aux Lignes directrices relatives à l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux.

Pour information :

Section, biotechnologie alimentaire
Direction des aliments
Direction générale de la protection de la santé
Santé Canada
Pré Tunney
Ottawa, Ontario K1A 0L2
Téléphone: (613) 952-5137
Télécopieur: (613) 952-6400

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :