ARCHIVÉE - Maïs tolérant l'imidazolinone (TI)

Septembre 1999

Information sue des aliments nouveaux - Biotechnologie alimentaire

Santé Canada a prévu Pioneer Hi-Bred International, Inc. que le Ministère ne s'oppose pas à l'utilisation alimentaire de grains provenant de la souche de maïs TI modifiée génétiquement, qui tolère les herbicides à l'imidazolinone . Le Ministère a effectué une évaluation détaillée du maïs TI conformément à ses Lignes directrices relatives à l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux (septembre 1994). Ces lignes directrices sont fondées sur des principes internationaux d'évaluation de l'innocuité des aliments dérivés d'organismes modifiés génétiquement.

Contexte :

Le texte qui suit résume l'avis que Pioneer Hi-Bred International, Inc. a donné à Santé Canada et ne contient aucun renseignement commercial confidentiel.

1. Introduction

Pioneer Hi-Bred International, Inc. (Pioneer) a obtenu sous licence d'American Cyanamid une souche de maïs tolérant l'imidazolinone, qu'on a utilisée pour mettre au point de nouveaux hybrides du maïs qui tolèrent les herbicides. La mutation est appelée XI-12 et les hybrides qui en sont issus, hybrides TI. Les hybrides TI ressemblent de près aux hybrides résistant à l'imidazolinone (RI) par leur mécanisme de résistance à l'herbicide. Santé Canada a analysé les hybrides RI en 1995 comme aliments nouveaux et déterminé qu'ils sont sans danger pour la consommation alimentaire au Canada.

2. Mise au point et production de la plante modifiée

La culture du maïs comme aliment et provende est pratiquée en général partout en Amérique du Nord. Le maïs est une culture commerciale qui sert en grande partie à nourrir les animaux domestiques sous forme de grains ou d'ensilage. Le reste de la récolte est exporté ou transformé par broyage humide ou sec qui donne des produits comme du sirop de maïs à forte teneur en fructose et de l'amidon, de l'huile, du gruau et de la farine.

Aucun ADM n'a été introduit dans le génome de maïs pour acquérir la tolérance contre l'herbicide. Le maïs tolérant l'imidazolinone (maïs TI) a été mis au point par culture de mutation.

Pour obtenir du maïs tolérant l'imidazolinone, on a procédé par sélection in vitro. La mutation qui confère la tolérance de l'imidazolinone est appelée XI-12. La mutation XI-12 affecte l'acétohydroxyacide synthase (AHAS), enzyme du maïs, à un endroit précis. L'enzyme AHAS catalyse la première étape de la biosynthèse, dans le maïs, de l'isoleucine, de la leucine et de la valine, acides aminés à chaîne ramifiée. La mutation de l'enzyme AHAS eure pour résultat l'altération du site d'attachement de la classe d'herbicides imidazolinone, se qui augmentera la tolérance du maïs à ces herbicides.

3. Information concernant le produit

Une mutation de l'enzyme AHAS dans le maïs pourrait avoir un effet sur la biosynthèse des acides aminés essentiels que sont l'isoleucine, la leucine et la valine. On a analysé la composition des acides aminés d'un hybride XI-12 et de l'hybride 3394 de Pioneer® Brand dans du grain provenant de plantes de culture de plein champ. Les résultats des analyses des acides aminés démontrent que les hybrides du maïs qui contiennent la mutation XI-12 ne présentent pas d'altération des niveaux de valine, de leucine et d'isoleucine. On peut en conclure que la substitution d'un seul acide aminé dans la mutation XI-12 produit des hybrides du maïs où l'activité de l'enzyme AHAS n'a pas changé.

4. Exposition alimentaire

On ne prévoit pas que la vente d'hybrides TI augmentera l'exposition alimentaire aux produits à base de maïs. Les agriculteurs produisent de nombreux hybrides différents du maïs en fonction de facteurs comme l'emplacement géographique, le type de sol, le climat, les maladies et les parasites prédominants, sans oublier le prix. De plus, l'environnement de culture peut avoir une incidence marquée sur la composition du grain. Il en résulte une importante variation de la composition du grain de maïs commercial. Des mélanges poussés pendant l'entreposage, le transport et la transformation aident à assurer l'uniformité de la composition de l'offre du grain commercial. Des variations mineures de la composition du grain d'un ou de deux hybrides n'auront aucune conséquence nutritionnelle puisqu'ils seront mélangés à du grain de beaucoup d'autres hybrides.

5. Nutrition

Les données présentées au sujet de la composition en acides aminés du maïs TI démontrent que la mutation XI-12 n'altère pas l'activité de l'enzyme AHAS déterminée en fonction des niveaux de valine, de leucine et d'isoleucine. On peut en conclure que les caractéristiques liées à la nutrition et à l'innocuité alimentaire des hybrides dérivés de la mutation XI-12 ne changent pas non plus.

6. Toxicologie

L'expression de la caractéristique de tolérance de l'imidazolinone dans les hybrides de maïs TI ne soulève aucune préoccupation quant à la toxicité.

Cette modification génétique ne produit aucune protéine nouvelle ou altérée considérablement. L'expression de la caractéristique de tolérance de l'imidazolinone dans les hybrides de maïs TI ne soulève aucune préoccupation au sujet de l'allergénicité.

Conclusion:

Des substitutions d'un seul acide aminé peuvent avoir une incidence sur la fixation des inhibiteurs de l'AHAS comme les herbicides à l'imidazolinone, mais elles ne semblent produire aucune modification importante de la fonction enzymatique comme l'indiquent les études de comparaison des mutations XA-17 et XI-12. On peut en conclure que la substitution du seul acide aminé dans la mutation XI-12 produira des hybrides du maïs TI dont les caractéristiques relatives à la nutrition et à l'innocuité ne changent pas lorsqu'on les compare aux hybrides RI et aux hybrides de maïs normaux actuellement commercialisés au Canada.

L'avis de Santé Canada ne porte que sur l'utilisation du maïs TI dans l'alimentation. Les processus réglementaires en vigueur à l'Agence canadienne d'inspection des aliments ont été appliqués aux enjeux qui ont trait à la production de maïs TI au Canada et à son utilisation comme provende.


Ce document d'information sur des aliments nouveaux vise à résumer les avis qui ont trait au produit en question et proviennent de la Direction des aliments, Direction générale de la protection de la santé, Santé Canada. Cet avis est fondé sur l'analyse détaillée des renseignements présentés par le pétitionnaire conformément aux Lignes directrices relatives à l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux.

Pour information:

Section, biotechnologie alimentaire
Direction des aliments
Direction générale de la protection de la santé
Santé Canada
Pré Tunney
Ottawa, Ontario K1A 0L2
Téléphone: (613) 952-5137
Télécopieur: (613) 952-6400

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :