ARCHIVÉE - Recherche sur les fibres


Nombre de personnes croient que les fibres alimentaires constituent un constituant alimentaire unique et simple, mais les fibres sont un macronutriment complexe et varié. En fait, certains ont affirmé qu'il serait tout aussi utile de mesurer le contenu total en fibres d'un aliments que son contenu total en vitamines. Les fibres alimentaires peuvent être définies comme «les polysaccharides et la lignine d'origine végétale qui ne sont pas hydrolysés par les enzymes digestives de l'homme». Il importe de noter que le terme polysaccharides est pluriel, ce qui indique que les fibres alimentaires se composent de nombreux polymères de sucres. La définition qui précède renvoie à la nature biochimique des fibres et non à leur action sur le tractus gastro-intestinal. De nombreuses études ont montré que les fibres peuvent avoir une profonde influence sur les processus digestifs au niveau de l'intestin grêle, bien qu'elles ne soient pas digérées dans l'intestin grêle mais plutôt fermentées dans le côlon. Ce phénomène est attribuable à la nature chimique et aux attributs physiques des fibres alimentaires et est compliqué par la structure chimique complexe et variée des fibres elles-mêmes. Outre le fait que les fibres ont de nombreuses formes chimiques, il faut également se rappeler que la composition des fibres diffère selon leur source.

Ce mélange fascinant de polymères et de lignine sont à la base des programmes actuels de recherche du laboratoire. À l'heure actuelle, les études sur les effets des fibres sur le tractus digestif sont axées plus particulièrement sur les interactions potentielles des fibres alimentaires et d'autres aliments. Pour étudier ces interactions, nous examinons les effets des fibres sur la digestions d'autres constituants de l'alimentation comme les glucides, les graisses et les minéraux. Cette recherche comporte de nombreux volets. Par exemple, on peut souhaiter comprendre comment les fibres agissent sur l'hydrolyse et l'absorption des féculents et d'autres glucides dans l'intestin grêle. En plus de répondre à ces questions, le laboratoire étudie aussi les interactions des minéraux et des fibres alimentaires et des composants associés aux fibres pour s'assurer que les régimes alimentaires plus riches en fibres n'auront pas d'influence négative sur l'absorption des minéraux. Parmi les autres projets figure une étude des interactions des fibres, de la fermentation et de la disponibilité du folate qui vise à assurer que le régime alimentaire contienne une quantité suffisante de folate. Tous ces projets auront des retombées sur les Canadiens. On a attribué divers bienfaits aux fibres et de nombreuses personnes ont tenté d'améliorer leur santé en augmentant leur consommation de fibres alimentaires.

La recherche contribue à de nombreux volets du Programme des aliments, notamment en ce qui concerne l'établissement de politiques et de normes pour définir ce qui constitue des fibres alimentaires et la réglementation de l'addition de fibres aux aliments ainsi que la détermination de l'innocuité et des effets physiologiques de la transformation des aliments ou des changements dans la composition des aliments sur leur digestibilité. Ces activités permettront à Santé Canada de veiller à ce que les fibres consommées par les Canadiens soient sûres et bénéfiques pour la santé.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :