Les Lignes directrices canadiennes pour la classification du poids chez les adultes

Questions et réponses à l'intention des professionnels

Les questions présentées plus bas sont reliées au système de classification décrit dans le rapport Les Lignes directrices canadiennes pour la classification du poids chez les adultes.

Un Guide de référence rapide a été développé pour accompagner ce rapport. On y retrouve une présentation sommaire du système de classification.

Questions:

Réponses:

Description du système de classification du poids corporel

Q1 : En quoi consiste le système de classification?

R : Le système de classification est un instrument servant à identifier les risques pour la santé associés au poids corporel, aussi bien à l'échelle individuelle qu'à l'échelle des populations. Ce système utilise deux types de mesures, à savoir l'indice de masse corporelle (IMC) et le tour de taille. Ces deux valeurs sont associées à la santé à long terme des individus et des populations. L'IMC est un indice poids / taille (kg/m2). Étant donné que l'IMC est étroitement relié aux maladies associées à un poids insuffisant ou à un excès de poids, on peut l'utiliser en tant qu'indicateur du risque pour la santé. Le tour de taille présente une corrélation positive avec l'adiposité abdominale. On l'utilise en tant qu'indicateur indépendant du risque pour la santé associé à l'obésité abdominale.

Q2 : Puisque c'est la masse adipeuse qui est associée aux problèmes de santé reliés au poids, est-ce que l'IMC et le tour de taille peuvent la mesurer adéquatement?

R : Un excès de masse adipeuse, particulièrement un excès d'adiposité abdominale, est relié à des problèmes de santé. Pour des raisons d'ordre pratique, on ne peut pas utiliser à grande échelle les méthodes de mesure directe de la masse adipeuse ou de l'adiposité abdominale. Bien que l'IMC et le tour de taille ne soient pas des mesures directes de la graisse corporelle, ces mesures présentent une corrélation significative avec la masse adipeuse totale (IMC) et la graisse abdominale (tour de taille). Toutefois, les individus dont la constitution ou les proportions corporelles s'éloignent considérablement de la moyenne, comme ceux qui ont une forte musculature, par exemple, peuvent présenter un niveau de risque différent de celui indiqué par l'IMC ou le tour de taille.

Q3 : Pourquoi ce document a-t-il été produit?

R : Depuis la publication des Lignes directrices canadiennes pour un poids santé, en 1988, de nouvelles recherches ont permis de préciser davantage la relation entre le poids et la santé. De plus, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié un système de classification du poids en 2000. L'OMS recommande l'adoption de ce système à l'échelle internationale.

Comparaison avec les Lignes directrices canadiennes pour un poids santé de 1988

Q4 : En quoi le nouveau système diffère-t-il des Lignes directrices de 1988?

R : La limite d'âge
Les Lignes directrices de 1988 visaient les personnes âgées de 20 à 64 ans. Le système mis à jour peut être utilisé chez des personnes âgées de 18 ans et plus, sans aucune limite supérieure d'âge.

L'appellation des catégories de l'IMC
Le système mis à jour utilise les termes suivants pour les diverses catégories de l'IMC : « poids insuffisant », « poids normal », « excès de poids » et « obésité ».

La limite inférieure de la catégorie de « poids normal » de l'IMC
La limite inférieure de l'intervalle de « poids normal » a été abaissée de 20,0 à 18,5.

L'intervalle correspondant à la catégorie « excès de poids »
L'intervalle correspondant à la catégorie « excès de poids » se situe entre 25,0 et 29,9.

Les sous-catégories de la catégorie « obésité »
La catégorie « obésité » a été divisée en trois sous-catégories, à savoir : obésité classe I (30,0 - 34.9), obésité classe II (35,0 - 39,9) et obésité classe III (40,0 et plus).

L'utilisation du tour de taille
Le système mis à jour utilise le tour de taille plutôt que le rapport tour de taille, tour de hanches (qui était recommandé dans les Lignes directrices de 1988).

Évaluation globale de la santé

Q5 : Pourquoi est-il recommandé de procéder à une évaluation globale de la santé lorsqu'on utilise le système de classification du poids à l'échelle individuelle?

R : Le système de classification du poids s'appuie sur des données provenant d'études effectuées auprès de populations importantes. En raison des grandes différences observées entre les individus au sein d'une même population, il faut aussi prendre en compte d'autres facteurs pour pouvoir préciser le risque pour la santé qui est associé au poids ou à la distribution de la graisse chez un individu. Le risque de développer un problème de santé particulier dépend aussi de la présence d'autres facteurs de risque (p. ex., l'hypertension, une dyslipidémie, certaines prédispositions génétiques, l'histoire individuelle de poids et l'âge). Parmi les autres facteurs en cause, mentionnons certains comportements reliés à la santé tels que le tabagisme, les habitudes alimentaires et le niveau d'activité physique. En matière de gestion du poids, il faut toutefois souligner que les seuils fournis dans le système de classification du poids ne doivent pas être interprétés comme un objectif à atteindre lors d'interventions auprès des individus. Pour définir un tel objectif, il faut en effet tenir compte des caractéristiques individuelles.

Personnes âgées

Q6 : Quels sont les éléments particuliers à considérer dans le cas des personnes âgées de plus de 65 ans?

R : Bien qu'on recommande l'utilisation du système de classification du poids chez les personnes de plus de 65 ans, les éléments suivants doivent être pris en considération lorsqu'on l'utilise auprès de ce groupe d'âge :

  1. La catégorie de « poids normal »
    Des recherches permettent de supposer qu'on pourrait utiliser des seuils légèrement différents de ceux utilisés pour les adultes plus jeunes en ce qui concerne la catégorie de « poids normal ». En effet, dans le cas des personnes âgées de 65 ans et plus, la limite inférieure du « poids normal » pourrait correspondre à une valeur légèrement supérieure à 18,5, tandis que la limite supérieure pourrait se situer dans l'intervalle de « l'excès de poids ».

  2. Le tour de taille
    Bien que les données relatives à l'utilisation du tour de taille chez les personnes âgées soient contradictoires, on peut quand même utiliser, pour le moment, les seuils du tour de taille proposés dans la mise à jour du système en tant qu'indicateurs parmi d'autres du risque pour la santé chez les personnes âgées.

Groupes ethniques et raciaux

Q7 : Je travaille auprès d'une population multi-ethnique. De quels éléments particuliers devrais-je tenir compte lorsque j'utilise ce système?

R : On recommande l'utilisation du système de classification du poids mis à jour chez tous les adultes canadiens (à l'exclusion des femmes enceintes et des femmes qui allaitent). Toutefois, les données à l'appui du système de classification proviennent principalement d'études effectuées auprès de populations d'origine caucasienne. Or, il a été démontré que certains groupes ethniques ou raciaux pouvaient présenter des différences relativement à la quantité de masse adipeuse totale pour un IMC donné, à la distribution de la graisse corporelle et au niveau de risque pour la santé par rapport aux populations d'origine caucasienne. De telles différences pourraient être expliquées, en partie, par des différences au niveau de la constitution ou des proportions corporelles. Ainsi, dans le cas de certains groupes, tels que les Chinois et les personnes originaires de l'Asie du Sud-Est (Inde, Pakistan, Bangladesh et Sri Lanka), les risques pour la santé pourraient être supérieurs à ceux des populations d'origine caucasienne pour un même IMC. Chez d'autres populations, comme les Noirs, par exemple, les risques pour la santé pourraient être inférieurs. Dans le cas des Premières Nations, des Inuits et des autres populations autochtones du Canada, de nouvelles recherches s'imposent pour vérifier si le poids est associé au même risque pour la santé que chez les populations d'origine caucasienne. À l'heure actuelle, on peut utiliser les valeurs de l'IMC et du tour de taille proposées dans le système de classification du poids mis à jour, en tant qu'indicateurs parmi d'autres du risque pour la santé, chez tous les groupes de la population canadienne.

Forme physique / Activité physique

Q8 : Comment l'activité physique affecte-t-elle le risque pour la santé?

R : La recherche a démontré que la pratique régulière de l'activité physique pouvait réduire le risque de plusieurs problèmes de santé, améliorer la santé et accroître la longévité. Le Guide d'activité physique canadien recommande aux adultes canadiens 30 à 60 minutes d'activité physique modérée presque tous les jours et, de préférence, chaque jour.

Q9 : Une personne qui est en bonne forme est-elle à risque accru de développer des problèmes de santé lorsqu'elle a un excès de poids ou est obèse?

R : Certaines recherches laissent supposer qu'une bonne forme cardio-respiratoire pourrait modifier certains des effets négatifs d'un excès de poids et d'un excès de masse adipeuse. Des études à grande échelle et à long terme auprès de divers groupes de la population s'imposent cependant pour corroborer de tels résultats et vérifier jusqu'à quel point une bonne forme physique peut modifier les risques pour la santé.

Remarques particulières relatives à d'autres groupes spécifiques

Q10 : Pour quels autres groupes faut-il tenir compte d'éléments particuliers lorsqu'on utilise le système de classification du poids?

R : L'IMC peut surestimer le risque chez les groupes suivants : les jeunes adultes qui n'ont pas achevé leur croissance, les adultes qui sont naturellement très minces et les adultes ayant une forte musculature.

Enfants

Q11 : Peut-on utiliser le système de classification du poids chez les enfants?

R : Le système mis à jour s'applique uniquement aux Canadiens et aux Canadiennes âgés de 18 ans et plus. On souligne toutefois l'urgence de développer un système de classification du poids chez les enfants et les jeunes. Parmi les facteurs qui compliquent la tâche relativement au développement d'un système de classification pour ce groupe d'âge, mentionnons la difficulté de déterminer des valeurs en fonction du risque pour la santé ainsi que les grandes variations observées dans le rythme de croissance chez les enfants et les jeunes. Des travaux ont été effectués aux États-Unis dans le but de développer un système pouvant être utilisé chez les enfants et les jeunes. Un comité international travaille actuellement au développement d'un système visant ce groupe d'âge. Ces travaux inspireront le développement d'un système de classification du poids chez les enfants et les jeunes du Canada.


© Sa Majesté la Reine du chef du Canada (2000).
Tous droits reservés.
Cat. H49-179/2003-3F-IN
ISBN 0-662-88823-5

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :