Charançon du pin blanc

À quoi ressemblent-ils?

Le charançon du pin blanc cause des dommages importants à de nombreuses variétés de conifères. Il est également connu sous les noms de charançon de l'épinette d'Engelmann et de charançon de l'épinette de Sitka.

À l'âge adulte, le charançon mesure environ 8 mm (0,31 pouce) de longueur. Ce coléoptère est brun foncé avec des taches blanches et havane sur le dos. On le reconnaît à sa pièce buccale appelée rostre, qui est recourbée et pointue.

Le charançon du pin blanc ne produit qu'une génération par année. Les adultes passent l'hiver dans la litière ou dans les débris sous les arbres. Au printemps, ils grimpent jusqu'au bout de la flèche terminale (la tige verticale à l'extrémité du tronc) pour se nourrir et s'accoupler. Ils peuvent également se disperser en volant durant les journées chaudes et ensoleillées. Les femelles pondent leurs œufs entre la fin d'avril et le début de juin, dans de petits trous creusés l'année précédente dans l'écorce de la flèche.

Les œufs éclosent 10 à 14 jours après la ponte. Les larves commencent à se nourrir en groupe, en formant un anneau autour de la flèche, et progressent vers le bas de la tige, d'abord dans l'écorce interne, puis entre le bois et l'écorce. En se nourrissant, les larves entravent la circulation de la sève, provoquant ainsi la déformation et la mort de la flèche. Les arbres infestés peuvent perdre l'équivalent de deux ou trois années de croissance en hauteur pendant les cinq à six semaines que dure la période d'alimentation des larves.

Leur développement achevé, les larves construisent des cellules dans la tige, où elles se transforment en nymphes. Après cinq à six semaines d'inactivité, les adultes émergent entre la fin de juillet et le début de septembre. Ils se nourrissent pendant un certain temps sur les branches avoisinantes avant de s'enfouir dans la litière afin d'y passer l'hiver.

Formats de rechange

Quels dommages peuvent-ils causer?

Ce ravageur attaque au moins 20 espèces différentes d'arbres. Dans l'est du Canada, il préfère le pin blanc, le pin gris, le pin sylvestre, le pin rouge et l'épinette de Norvège. Dans l'ouest du pays, il s'attaque principalement à l'épinette de Sitka, à l'épinette blanche et à l'épinette d'Engelmann. Certaines essences ornementales comme le pin mugo et l'épinette du Colorado sont également vulnérables.

Des infestations répétées peuvent retarder la croissance des arbres, qui risquent d'avoir un tronc déformé ou fourchu, ce qui cause bien des soucis aux producteurs d'arbres de Noël. Le tronc de l'arbre devient fourchu lorsqu'une ou plusieurs branches latérales prennent la relève de la flèche morte.

Les déformations les plus graves sont généralement observées chez les arbres qui poussent en terrain découvert sans être protégés par le couvert d'arbres de plus grande taille. De petits arbres meurent parfois des suites d'une infestation. Les arbres attaqués par les charançons du pin blanc sont également plus vulnérables aux maladies, en particulier à la pourriture du cœur.

Comment détecter un problème de charançons du pin blanc?

La présence de pousses recourbées dans la nouvelle flèche en croissance est un signe classique de l'infestation d'un conifère par le charançon du pin blanc, même si les dommages causés par les attaques d'autres ravageurs peuvent donner des indices semblables. Le recourbement et la mort de la flèche de l'arbre trahissent la présence de larves dans cette tige. Les aiguilles de la flèche infestée virent au vert jaunâtre, puis au brun rougeâtre et finissent par tomber.

Les dommages sont généralement visibles au milieu du mois de juin ou au début de juillet. La présence de gouttelettes de résine qui sortent des minuscules trous d'alimentation creusés dans la flèche constitue toutefois le premier signe d'infestation et est visible dès le début du printemps.

Comment se débarrasser du charançon du pin blanc?

Interventions physiques

Le charançon du pin blanc s'intéresse particulièrement aux arbres de 1,5 à 8 m (6 à 25 pi) de hauteur qui poussent dans des endroits découverts et ensoleillés. Il est possible de prévenir les infestations ou d'en atténuer l'ampleur en modifiant l'environnement.

  • Cultivez les conifères sous un couvert forestier produisant 50 % d'ombre de manière à rendre les pousses des flèches moins attirantes pour le charançon du pin blanc. Utilisez des essences feuillues de plus grande taille ou un écran artificiel pour produire  une couverture d'ombre.
  • Choisissez des sites bien drainés pour planter de nouveaux arbres ou améliorez le drainage pour les arbres déjà établis. (Les infestations de charançons sont généralement plus graves dans les sites mal drainés.)
  • Laissez peu d'espace entre les pins, soit une distance de 2 m sur 2 m (6 pi sur 6 pi), de manière à favoriser la croissance en hauteur et l'éclaircissement naturel des arbres infestés par le charançon du pin blanc.
  • Élaguez les arbres infestés. Cette pratique peut être efficace pour les arbres ornementaux ou les petites plantations si elle est effectuée le plus rapidement possible après la détection des premiers signes d'infestation, habituellement lorsque la cime commence à se flétrir. Taillez près de la couronne de branches la plus élevée qui a été épargnée. Brûlez ou détruisez les branches et les flèches taillées sans tarder afin de prévenir l'émergence du charançon du pin blanc.
  • Posez une bande collante sur le tronc et la base de la flèche ou une substance collante appliquée sur une bande. Il est déconseillé d'appliquer des substances collantes directement sur l'écorce de l'arbre. Employée seule, cette méthode ne permet pas d'éliminer complètement le charançon du pin blanc adulte, car il est capable de voler par temps chaud et ensoleillé.

Produits chimiques

À l'heure actuelle, le seul produit homologué pour supprimer le charançon du pin blanc doit uniquement être utilisé sur l'épinette de Sitka et appliqué par un professionnel autorisé. Le produit ne peut pas non plus être appliqué en zone résidentielle, y compris les parcs, les écoles et les terrains de jeu. Il s'agit d'un insecticide systémique qui doit être appliqué au moment de la ponte, habituellement au début du mois de mai.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :