Scolopendres, mille-pattes et cloportes

Que sont-ils?

Les scolopendres, les mille-pattes et les cloportes sont des arthropodes et non des insectes, même s'ils vivent dans les mêmes conditions. Bien que peu attrayants et souvent considérés comme des organismes nuisibles, surtout lorsqu'ils s'aventurent dans les habitations, ils sont inoffensifs.

Cloportes

Les cloportes mesurent moins de 2 cm de longueur (0,79 pouce) et leur couleur varie du gris foncé au gris ardoise. Ils ressemblent à de minuscules tatous. Les cloportes appartiennent à la même classe que les homards et les crevettes. Ces minuscules crustacés terrestres ont besoin d'humidité pour survivre et vivent sous les pierres ou les débris, où ils se nourrissent de matière organique en décomposition. En général, les cloportes meurent rapidement à l'intérieur des maisons, où le taux d'humidité est trop faible.


Mille-pattes et scolopendres

Comme les vers, le corps des mille-pattes et des scolopendres comporte de nombreux segments et de multiples pattes. Cela dit, chez les scolopendres, le corps est aplati, et chaque segment porte une seule paire de pattes, alors que chez les mille-pattes, le corps est arrondi et chaque segment est pourvu de deux paires de pattes. Les pattes de la scolopendre sont nettement plus longues que celles du mille-pattes, ce qui lui permet de se déplacer beaucoup plus rapidement. Lorsqu'ils sont dérangés, les mille-pattes se replient sur eux-mêmes, alors que les scolopendres se précipitent vers la cachette la plus proche.

Les scolopendres constituent un moyen efficace pour lutter contre les autres insectes nuisibles qui infestent les maisons. Elles se nourrissent entre autres d'araignées, de punaises de lit, de blattes, de lépismes argentés, d'anthrènes des tapis et de fourmis. Les mille-pattes, en revanche, ne survivent pas à l'intérieur des maisons, car l'air y est trop sec.

Le saviez-vous?

Originaire du Mexique, la scutigère est aujourd'hui l'une des scolopendres les plus répandues en Amérique du Nord. Elle envahit les maisons dans lesquelles le sous-plancher, le pourtour des drains, le sous-sol ou les salles de bain sont trop humides. Lorsque la température baisse à l'automne, la scutigère cherche également refuge à l'intérieur. Elle mesure entre 2,5 et 5 cm de longueur (1 à 2 pouces) et possède 15 paires de pattes ainsi que de longues antennes. Les scutigères se déplacent rapidement et se cachent dans les fissures, les crevasses, derrière les plinthes et parfois sous l'écorce du bois de chauffage entreposé dans la maison.

Quels dommages peuvent-ils causer?

Comme toutes les scolopendres, les scutigères possèdent des glandes à venin situées sous leurs mâchoires, mais leurs piqûres demeurent superficielles, car leurs dards ne percent pas la peau des humains. Dans le pire des cas, l'effet produit est comparable à celui d'une piqûre d'abeille, et les symptômes disparaissent habituellement en quelques heures. La piqûre de la scutigère est également sans danger pour les animaux de compagnie comme les chats et les chiens.

Les cloportes peuvent infester les endroits humides des maisons. Ils sont cependant inoffensifs, car ils ne mordent pas, ne piquent pas et ne transmettent aucune maladie. De plus, ils ne sont pas attirés par les aliments, les vêtements ou le bois.

Les cloportes et les mille-pattes participent à la dégradation de la matière organique et remettent en circulation les éléments nutritifs qui sont ensuite assimilés par la végétation. Les scolopendres se nourrissent d'insectes nuisibles. Ces organismes sont donc utiles et devraient être tolérés autant que possible.

La présence soutenue de cloportes ou de mille-pattes à l'intérieur des habitations peut révéler un grave problème d'humidité ou l'existence d'une source de nourriture, comme du bois pourri.

Comment s'en débarrasser?

Interventions physiques

Le saviez-vous?

Le cloporte commun ne peut pas se rouler en boule comme le cloporte vulgaire, lorsqu'il se sent menacé. Et contrairement à ce dernier, il possède deux petits appendices au bout de son abdomen.

La première chose à faire consiste à réduire l'importance de l'infestation à l'extérieure.

  • Assurez-vous que la pente du terrain contribue à ne pas retenir l'eau et l'humidité près des fondations de votre maison.
  • Enlevez les feuilles mortes et la végétation en décomposition autour des fondations de votre maison. Ne laissez pas sur le sol des objets qui pourraient servir de refuge (comme les pierres, les planches ou les boîtes).
  • Utilisez un paillis grossier (au lieu d'un paillis fin) pour un meilleur drainage de l'eau.
  • Taillez et nettoyez les plantes disposées le long des fondations afin d'améliorer la circulation d'air autour de votre maison.
  • Laissez le sol sécher entre deux arrosages.
  • Avant l'arrivée de l'automne, colmatez les fissures dans les fondations et autour des fenêtres.
  • À l'intérieur, utilisez un déshumidificateur ou un petit ventilateur électrique pour assécher les zones humides du sous-sol.

Important!

Si vous décidez d'utiliser un pesticide pour régler votre problème d'infestation, lisez d'abord l'étiquette afin de choisir le produit approprié à l'organisme nuisible ciblé. Suivez attentivement toutes les directives et les mises en garde qui figurent sur l'étiquette et vérifiez toujours que le numéro d'homologation du produit antiparasitaire y apparaît afin de vous assurer qu'il est approuvé par Santé Canada. Consultez la section Utilisation sécuritaire des pesticides pour obtenir de plus amples renseignements sur l'emploi de produits antiparasitaires en toute sécurité.

À l'extérieur, le fait de modifier l'habitat de ces créatures devrait suffire à réduire leur nombre. Dans le cas contraire, il peut être nécessaire de recourir à un pesticide homologué pour un usage domestique (que vous pouvez appliquer vous-même). Veuillez noter que l'utilisation d'un pesticide contre les mille-pattes, les cloportes ou les scolopendres n'est pas recommandée puisqu'ils meurent rapidement de déshydratation à l'intérieur de la maison.

  • La terre de diatomées, une matière active présente dans de nombreux pesticides à usage domestique, est un moyen de lutte écologique. Il s'agit d'une fine poudre composée de microscopiques fossiles marins broyés. En rampant sur la poudre, les organismes égratignent leur carapace, ce qui entraîne leur déshydratation et leur mort. La terre de diatomées demeure active tant qu'elle est gardée au sec. Elle n'est pas toxique pour les humains et les animaux de compagnie, mais il faut éviter d'en respirer la poussière pendant son application. La terre de diatomées peut être appliquée à titre préventif dans les fissures et les crevasses.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :