Spongieuse

À quoi ressemblent-elles?

Les spongieuses sont des ravageurs qui se déplacent en s'agrippant à différents objets. Elles font leur entrée en scène à la fin juillet ou en août. Le mâle, aux teintes de brun et de gris, peut voler et survivre environ une semaine, le temps de s'accoupler avec plusieurs femelles.

Plus grosse que le mâle, la femelle est blanchâtre avec des marques plus foncées en forme de zigzag. Elle ne peut pas voler et meurt peu de temps après avoir pondu ses œufs.

La chenille de la spongieuse change d'apparence tout au long de son stade larvaire. La chenille est d'abord noire ou brune et mesure environ 0,6 cm de longueur (0,24 pouce). En se développant, des bosses pourvues de poils noirs et drus se forment sur son dos. La chenille est facile à reconnaître à la fin de ce stade, car elle est devenue gris anthracite, et son dos est alors orné de deux rangs de cinq points bleus et de six points rouges. La période d'alimentation des chenilles des spongieuses se termine au début de juillet. À maturité, une chenille peut atteindre 6,35 cm de longueur (2,5 pouces).

Quels dommages peuvent-elles causer?

Formats de rechange

La spongieuse est un insecte préoccupant parce que sa larve dévore le feuillage des arbres, en particulier celui des arbres à feuilles caduques (feuillus), mais aussi de certains conifères (arbres à feuillage persistant). Au cours du stade larvaire, une chenille de spongieuse peut manger à elle seule, en moyenne, un mètre carré de feuillage (environ 11 pieds carrés).

Saviez-vous que?

La spongieuse se rencontre principalement en Ontario, au Québec et dans les Maritimes. Ce papillon de nuit a été accidentellement introduit au Massachusetts en 1869 par un naturaliste français qui essayait de faire des croisements entre la spongieuse européenne et des vers à soie nord-américains. Son intention était de créer une industrie de la soie en Amérique du Nord. Quelques insectes se sont échappés et se sont installés dans le nord-est des États-Unis ainsi que dans l'Est du Canada.

Observée pour la première fois dans la région de Vancouver au printemps 1991, la spongieuse asiatique a quant à elle été transportée par hasard au Canada à bord de cargos soviétiques.

Dans un arbre, les feuilles jouent un rôle majeur dans la production d'énergie, en convertissant la lumière en aliments au moyen de la photosynthèse. Si la surface des feuilles disponible pour capturer la lumière du soleil diminue, il y a une baisse de la production de nutriments. Les arbres feuillus produisent parfois une seconde feuillaison, mais les arbres dont le feuillage est détruit à répétition risquent de mourir ou d'être affaiblis et plus vulnérables aux autres infestations. Les conifères sont plus susceptibles de mourir à la première chute de leurs aiguilles.

La spongieuse a été observée sur près de 500 essences d'arbres. Les arbres à feuilles larges sont ses préférés, surtout le chêne rouge, le chêne blanc, le peuplier et le bouleau blanc. La destruction des chênes a des incidences sur la faune forestière, surtout sur les cerfs qui se nourrissent en partie de glands afin d'assimiler les nutriments nécessaires pour survivre aux conditions hivernales rigoureuses.

La découverte d'une espèce de spongieuse asiatique au Canada suscite de nouvelles craintes. La spongieuse asiatique préfère les conifères, est mieux adaptée aux climats plus froids et la femelle peut voler. Ces caractéristiques font de la spongieuse asiatique une menace sérieuse pour les forêts canadiennes.

Comment détecter un problème de spongieuses?

La spongieuse hiberne dans des masses d'œufs couvertes de poils de couleur marron ou chamois. On peut en voir sur le tronc ou l'écorce des arbres, sur les meubles d'extérieur et sur les façades des bâtiments.

Les masses d'œufs sont à peu près de la taille d'une pièce d'un dollar et renferment de 100 à 1 000 œufs. On peut déterminer la gravité d'une infestation par la taille des masses d'œufs. Lorsque les populations de spongieuses diminuent, les masses d'œufs sont plus petites, soit environ de la taille d'une pièce de 10 cents. Les masses d'œufs plus grosses indiquent que les populations de spongieuses sont stables ou en croissance.

Lorsque les bourgeons des arbres commencent à s'ouvrir, les œufs éclosent et les chenilles sortent. C'est à ce stade, qui peut durer jusqu'à sept semaines, que l'insecte se nourrit; il est donc important de maîtriser les infestations de spongieuses au début de la saison de croissance.

Comment se débarrasser des spongieuses?

Masses d'œufs

Les populations de spongieuses s'étendent facilement puisque les larves peuvent être transportées par le vent jusqu'à une distance d'un kilomètre (0,6 mile). Le plus souvent, par contre, les masses d'œufs voyagent parce qu'elles se trouvent par exemple sur un véhicule, une tente, une remorque, une roulotte ou des chaises de jardin; c'est ainsi qu'elles infestent de nouveaux endroits. Les vacanciers, surtout les campeurs, devraient en être conscients et inspecter leur matériel avant de quitter un site.

Il est important d'effectuer une inspection rigoureuse afin de vérifier la présence de masses d'œufs, car elles peuvent être difficiles à repérer. La spongieuse se cache fréquemment :

  • sous les branches
  • sur les troncs d'arbres
  • sur les clôtures
  • sur le bois de chauffage
  • sur les meubles d'extérieur
  • sur les structures de jeux
  • sur les bateaux
  • sur les remorques et les roulottes
  • sous les corniches des bâtiments

Si vous trouvez une masse d'œufs, il suffit de la déloger avec un couteau et de la plonger dans un seau d'eau chaude et d'eau de Javel ou d'ammoniac. Éloignez la table à pique-nique, la structure de jeux et les meubles de jardin de la base des arbres, car c'est dans ces endroits que la spongieuse se cache afin de se protéger de la chaleur du soleil.

Chenilles

On peut ramasser les chenilles et les nymphes à la main, puis les écraser. Les longs poils de la chenille causent parfois une irritation cutanée ou des réactions allergiques chez certaines personnes. Par mesure de précaution, portez des gants lorsque vous manipulez des chenilles de spongieuses.

Il est également très facile de capturer les chenilles avec le piège fabriqué comme suit. Enroulez une bande de toile de jute d'une largeur de 45 cm (environ 17 pouces) autour du tronc de l'arbre infesté, à hauteur de poitrine. Attachez une ficelle autour du centre de la toile et pliez la partie supérieure de la toile vers le bas afin de former une jupe, en vous servant de la ficelle comme ceinture. Les chenilles ramperont sous la toile pour échapper au soleil et elles seront prises au piège. En fin de journée, il suffit de soulever la toile, de ramasser les chenilles, puis de les éliminer au moyen des méthodes susmentionnées.

Lutte biologique

  • La bactérie Bacillus thuringiensis kurstaki (Btk) est un insecticide biologique sélectif, c'est-à-dire qu'il agit sur quelques espèces d'insectes, mais épargne les autres. Les cristaux de Btk libèrent une protéine toxique lorsqu'elle se dissout dans le système digestif alcalin de l'insecte. La chenille cesse de s'alimenter peu de temps après et meurt dans les cinq jours qui suivent. Btkn'a pas d'effet sur les autres insectes, ni sur les mammifères, les oiseaux et les poissons.
  • Une petite guêpe de la famille des Encyrtidae introduite en 1909 dans l'est de l'Amérique du Nord pour parasiter les œufs de spongieuse est maintenant répandue dans tout le pays. Elle est devenue un moyen de lutte biologique important contre les infestations de spongieuses.

Important!

Si vous décidez d'utiliser un pesticide pour régler votre problème d'infestation, lisez d'abord l'étiquette afin de choisir le produit approprié à l'organisme nuisible ciblé. Suivez attentivement toutes les directives et les mises en garde qui figurent sur l'étiquette et vérifiez toujours que le numéro d'homologation du produit antiparasitaire y apparaît afin de vous assurer qu'il est approuvé par Santé Canada. Consultez la section Utilisation sécuritaire des pesticides pour obtenir de plus amples renseignements sur l'emploi de produits antiparasitaires en toute sécurité.

 

Saviez-vous que?

Les pattes arrière de la puce sont si puissantes qu'elles lui permettent de sauter à des distances qui font jusqu'à 200 fois la longueur de son corps. La puce est donc l'animal qui saute le plus loin par rapport à la taille de son corps.

  • À la fin de la saison froide, on peut pulvériser de l'huile pour traitement d'hiver (aussi appelée huile de dormance) combinée à du sulfure de calcium sur les arbres afin d'étouffer les œufs avant leur éclosion au début du printemps. Les huiles d'hiver sont des huiles épaisses appliquées généralement sur les arbres fruitiers pour éliminer les œufs, les acariens, les cochenilles et autres insectes nuisibles en hibernation.
  • Il existe aussi des insecticides classiques dont l'utilisation est homologuée au Canada pour éliminer les chenilles de la spongieuse. Il s'agit d'insecticides de contact qui sont plus efficaces s'ils sont utilisés à un stade précoce du développement des chenilles. Le soir est le moment le plus propice pour effectuer le traitement; c'est durant cette période que les chenilles s'alimentent.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :