Parler des opioïdes avec son professionnel de la santé

On vous prescrira peut-être un opioïde pour vous aider à gérer votre douleur. Les opioïdes sont des médicaments prescrits pour traiter la douleur pouvant être causée par certaines blessures ou maladies. Les opioïdes ne feront peut-être pas disparaître votre douleur complètement, mais ils constituent des médicaments légitimes à considérer pour votre stratégie globale de gestion de la douleur.

Comme c’est le cas pour tous les médicaments, les opioïdes peuvent poser des risques et avoir des effets secondaires qui pourraient être dangereux. Si l’on vous prescrit un opioïde, il est important d’avoir une conversation avec votre professionnel de la santé (p. ex. médecin, chirurgien, infirmière praticienne, médecin du sport) pour déterminer si ce médicament vous convient et pour savoir comment l’utiliser de la façon la plus sûre possible.

Sur cette page

À propos des opioïdes

Les opioïdes sont des médicaments utilisés principalement pour soulager la douleur. Lorsqu'ils sont pris correctement, les opioïdes d'ordonnance peuvent aider les patients souffrant de douleur à gérer leur condition, leur permettant ainsi de mener une vie productive et bien remplie. Voici quelques exemples d’opioïdes d’ordonnance :

  • fentanyl
  • morphine
  • oxycodone
  • hydromorphone
  • méthadone
  • buprénorphine/naloxone

Certains des médicaments de la liste ci-dessus (soit la méthadone, la buprénorphine/naloxone et l’hydromorphone) sont parfois aussi utilisés pour traiter les troubles liés à l’utilisation d’opioïdes (« dépendance »).

Lorsqu’on vous prescrit un opioïde

Vous devriez toujours suivre les indications que votre professionnel de la santé vous a données, prendre la plus petite dose possible pour gérer votre douleur et prendre le médicament pendant la plus courte période possible. Si vous utilisez des opioïdes pendant une longue période (p. ex. d’une à deux semaines), assurez-vous de consulter régulièrement votre professionnel de la santé pour discuter de la façon dont le médicament répond à vos besoins en matière de gestion de la douleur.

De plus, il est important que vous ayez des discussions avec votre professionnel de la santé au sujet de la dose appropriée d’opioïdes pour gérer votre douleur et de la période pendant laquelle vous devez les prendre. Avant de commencer un traitement aux opioïdes, vous devriez aussi discuter de la nécessité d’établir un plan en prévision du moment où vous cesserez de prendre ce médicament, afin d’éviter le sevrage causé par un abandon soudain.

Effets secondaires

Voici quelques-uns des effets secondaires possibles à court terme de l’utilisation des opioïdes :

  • somnolence
  • constipation
  • impuissance chez les hommes
  • nausées et vomissements
  • sentiment d’euphorie (« high »)
  • difficulté à respirer, ce qui peut entraîner ou aggraver une apnée du sommeil
  • maux de tête, étourdissements et confusion pouvant entraîner des chutes et des fractures

Voici certains des effets secondaires possibles à plus long terme de l’utilisation d’opioïdes :

  • augmentation de la tolérance (c.-à-d. besoin de doses de plus en plus grandes d’opioïdes pour obtenir l’effet souhaité)
  • trouble lié à l’utilisation de substances ou dépendance
  • dommages au foie
  • infertilité chez les femmes
  • aggravation de la douleur (appelée « hyperalgésie induite par les opioïdes »)
  • symptômes de sevrage pouvant être mortels chez les nourrissons dont la mère prend des opioïdes

Risques

Dépendance physique

Une utilisation continue d’opioïdes, y compris à des fins médicales, peut entraîner une dépendance physique. C’est une réaction naturelle de l’organisme qui peut se produire lorsque l’on prend des opioïdes, surtout pendant une longue période (p. ex. d’une à deux semaines). La dépendance physique est différente d’un trouble lié à l’utilisation de substances. Une personne qui arrête subitement de prendre un opioïde peut ressentir des symptômes de sevrage, notamment :

  • sommeil agité
  • transpiration abondante
  • frissons
  • tremblements
  • douleur accrue
  • secousses et douleurs musculaires

Si vous envisagez de réduire ou de cesser votre utilisation d’opioïdes, il faut absolument discuter de stratégies avec votre professionnel de la santé pour le faire de façon sûre et efficace. Si vous avez pris des doses élevées d’opioïdes, ou si vous en avez pris pendant une longue période, vous devrez arrêter progressivement. Ce processus peut durer plusieurs semaines ou plusieurs mois.

Utilisation problématique/troubles liés à l’utilisation de substances (« dépendance »)

Les opioïdes peuvent causer un sentiment d’euphorie (« high »), accroître le sentiment de bien-être ou réduire l’anxiété. Ce sont des exemples de facteurs qui peuvent pousser certaines personnes à utiliser les opioïdes de façon problématique.

Souvent, quand les gens pensent à l’utilisation problématique d’opioïdes, ils voient des personnes qui prennent des opioïdes produits ou obtenus de façon illégale.

L’utilisation problématique d’opioïdes comprend aussi ce qui suit :

  • utiliser un médicament opioïde de manière inappropriée, comme en prendre plus que prescrit ou au mauvais moment;
  • utiliser un médicament opioïde qui ne vous a pas été prescrit.

Il est recommandé que vous informiez votre professionnel de la santé de tout antécédent de consommation problématique d’alcool ou de drogues ou si votre utilisation d’opioïdes devient problématique.

Surdose

Les opioïdes ont un effet sur la partie de votre cerveau qui contrôle la respiration. Si vous prenez plus d’opioïdes que ce que votre organisme peut supporter (surdose), votre respiration ralentit. Vous pourriez perdre conscience ou encore en mourir.

Il est important de respecter votre ordonnance. Il ne faut pas mélanger opioïdes et alcool. Vous devriez consulter votre professionnel de la santé avant de prendre des opioïdes en même temps que d’autres médicaments.

Cessez de prendre le médicament et obtenez de l’aide immédiatement si vous ressentez l’un des effets suivants :

  • étourdissements graves
  • incapacité à rester éveillé
  • hallucinations
  • ronflements forts ou inhabituels
  • rythme respiratoire lent

Apprenez à reconnaître les signes et symptômes d’une surdose. Si vous prenez de fortes doses d’opioïdes ou de certains autres médicaments qui peuvent accroître le risque de surdose (relaxant musculaire, sédatif, somnifère, etc.), il est recommandé d’avoir une trousse de naloxone à portée de main. Ce médicament peut renverser temporairement les effets d’une surdose. Il est possible de se procurer une trousse de naloxone dans une pharmacie sans avoir à présenter une ordonnance. Consultez votre pharmacien.

Autres options de traitement

Il est important de discuter avec votre professionnel de la santé du meilleur moyen de soulager votre douleur, surtout si vous pensez que celle-ci pourrait durer plus d’une semaine ou deux. Il se peut que les opioïdes ne soient pas la meilleure option de traitement pour votre douleur. D’autres traitements qui ne font pas appel aux opioïdes ou à d’autres médicaments pourraient vous aider à gérer votre douleur. Certaines options de traitement ne sont pas forcément offertes là où vous vivez, mais il est quand même important d’en discuter avec votre professionnel de la santé pour trouver les options qui vous conviennent et auxquelles vous pouvez avoir accès. Au final, c’est vous et votre professionnel de la santé qui prendra les décisions liées à votre traitement.

Questions à poser à son professionnel de la santé

Chaque fois qu’on vous prescrit un opioïde, assurez-vous de bien comprendre pourquoi vous le prenez et comment le prendre en toute sécurité.

Si vous ne connaissez pas les réponses aux questions suivantes, parlez-en à votre professionnel de la santé :

  • Pourquoi me prescrit-on ce médicament?
  • Quels sont les bienfaits de ce médicament?
  • Quand puis-je m’attendre à me sentir mieux?
  • À quel point ce médicament devrait-il soulager ma douleur?
  • Pendant combien de temps dois-je prendre ce médicament?
  • Quelle dose dois-je prendre et à quelle fréquence?
  • Y a-t-il des solutions de rechange aux opioïdes qui me conviendraient?
  • Quels sont les risques et les effets secondaires possibles de la prise d’opioïdes?
  • Y a-t-il un risque de trouble lié à l’utilisation de substances (dépendance)?
  • Comment puis-je réduire les risques?
  • Et si j’ai des antécédents de trouble lié à l’utilisation de substances (dépendance)?
  • Y a-t-il des interactions avec d’autres médicaments que je prends?
  • Que dois-je faire si le médicament ne fonctionne pas?
  • Quand devrais-je me présenter pour un rendez-vous de suivi afin d’évaluer les bienfaits et les méfaits possibles de ce traitement?
  • Que se passera-t-il si je me sens mieux et que je n’ai plus besoin de prendre des opioïdes?

Quoi dire à son professionnel de la santé

Pour pouvoir vous donner les bons conseils, votre professionnel de la santé doit disposer de tous les faits. Voici les renseignements que vous devriez lui donner :

  • vos antécédents médicaux complets
  • toute inquiétude que vous pourriez avoir au sujet de la prise d’un opioïde
  • si vous êtes enceinte ou si vous comptez avoir un bébé
  • si vous fumez
  • si vous prenez d’autres médicaments, en particulier pour traiter :
    • l’anxiété
    • des convulsions
    • des troubles du sommeil
  • si vous suivez d’autres traitements ou utilisez d’autres stratégies pour gérer votre douleur
  • si vous avez des antécédents de :
    • consommation problématique d’alcool ou de drogues
    • troubles d’utilisation de substances (préalables ou actuels)
    • trouble dépressif majeur
    • trouble anxieux généralisé

Pour en savoir plus

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :