GHB

Le GHB (gamma-hydroxybutyrate) est une substance présente naturellement dans l’organisme. Il agit à titre de dépresseur, ralentissant l’activité du système nerveux. Il calme également le système nerveux.

Le GHB peut être prescrit au Canada pour le traitement de la narcolepsie (un trouble du sommeil grave). Cependant, il peut également être fabriqué dans des laboratoires illégaux et vendu illégalement.

Sur cette page

Au sujet du GHB

Le GHB (aussi appelé ecstasy liquide, G, grievous bodily harm, scoop et easy lay) est souvent appelé la drogue du viol. En effet, ses effets sédatifs empêchent les victimes de résister à une agression sexuelle.

Sous forme liquide, le GHB est inodore, incolore et sans saveur. Il peut facilement être ajouté à la boisson d’une autre personne sans qu’elle s’en rende compte.

Le GHB peut également être présenté sous forme de poudre ou de capsules.

Les produits chimiques et les processus utilisés pour fabriquer illégalement du GHB varient, donc la pureté et la force de la drogue sont imprévisibles.

Les effets du GHB se manifestent habituellement de 10 à 20 minutes après la consommation et peuvent durer jusqu’à 5 heures.

Effets à court terme du GHB

La consommation de GHB peut entraîner des effets mentaux et physiques à court terme.

Effets mentaux

Les principaux effets mentaux de la consommation du GHB peuvent comprendre le fait de se sentir :

  • détendu, somnolent ou fatigué;
  • heureux, avec un sentiment de bien-être (euphorie);
  • étourdi (cela peut durer plusieurs jours);
  • désinhibé (prêts à faire des choses qu’ils ne feraient pas en temps normal);
  • incapable de se souvenir des choses (perte de mémoire à court terme).

Effets physiques

Les principaux effets physiques de la consommation du GHB peuvent comprendre :

  • des mouvements musculaires saccadés et une perte de coordination;
  • une baisse de la température corporelle (les consommateurs ont froid);
  • des nausées, des vomissements et de la diarrhée;
  • des pertes de connaissance;
  • une diminution de la tension artérielle et de la fréquence cardiaque;
  • un ralentissement de la respiration (à dose suffisante, la drogue peut même arrêter la respiration).

À forte dose, les effets sédatifs du GHB peuvent entraîner un coma ou la mort.

Le GHB peut également provoquer des vomissements. Les personnes qui mangent ou qui boivent avant de prendre cette drogue ou qui consomment de l’alcool augmentent leurs risques de s’étouffer avec leurs vomissures. Puisque le GHB peut également entraîner une perte de conscience, les personnes qui s’étouffent dans leurs vomissures peuvent mourir.

Surdose

Il est également relativement facile de faire une surdose de GHB ce qui peut entraîner la mort. Les symptômes d’une surdose sont les suivants :

  • un ralentissement de la respiration;
  • des crises d’épilepsie;
  • un coma.

Prendre du GHB avec d’autres dépresseurs tels que l’alcool ou une drogue psychoactive comme la benzodiazépine est très dangereux. Les effets combinés de ces drogues sur le système nerveux peuvent entraîner :

  • de la difficulté à respirer;
  • une diminution de la fréquence cardiaque;
  • des convulsions;
  • la mort.

Effets à long terme du GHB

On sait peu de choses sur les effets à long terme du GHB sur la santé des personnes.

S’il est pris pendant la grossesse, il est possible que le GHB cause du tort à l’enfant à naître.

Troubles liés à la consommation de substances et sevrage

Si les gens consomment du GHB, ils peuvent devenir tolérants aux effets de cette drogue. Cela signifie qu’ils doivent en prendre toujours plus pour ressentir les mêmes effets. Une consommation régulière peut entraîner une dépendance physique et un trouble lié à la consommation de substances.

Si une drogue comme le GHB est soudainement arrêtée (sevrage), la personne peut ressentir les symptômes de sevrage, y compris un état de manque.

Les symptômes mentaux d’un manque de GHB peuvent comprendre :

  • l’anxiété;
  • la confusion et des délires;
  • des hallucinations (entendre, voir ou ressentir des choses qui n’existent pas);
  • la paranoïa (sentiment de méfiance, d’hostilité ou de peur);
  • des troubles du sommeil.

Les symptômes physiques d’un manque de GHB peuvent comprendre :

  • la transpiration;
  • des crampes musculaires et des tremblements;
  • des nausées, des vomissements et de la diarrhée;
  • une tension artérielle élevée;
  • un rythme cardiaque rapide.

Une personne peut mourir pendant un sevrage de GHB.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :