Questions pour le Groupe consultatif scientifique sur l'utilisation des opioïdes et leurs contre-indications (GCS-UOC)

24 mars 2017

  1. Concernant la dose seuil
    1. Est-ce qu'une dose seuil (50 et/ou 90 milligramme équivalent de lamorphine) devrait être incluse dans la monographie de produit (MP), conformément aux recommandations des nouvelles lignes directrices proposées sur l'usage des opioïdes pour le traitement de la douleur chronique non cancéreuse?
    2. Dans quelle section de la MP l'information sur la dose seuil devrait-elle être inscrite (par exemple, Mises en garde et précautions ou Posologie et administration)?
    3. Est-ce que l'information relative à la dose seuil devrait être mise en évidence (par exemple, utilisation de caractères gras ou inscription dans un encadré)?
    4. Croyez-vous qu'il faut préciser que la dose seuil ne s'applique pas aux soins en fin de vie, au traitement de la douleur associée au cancer et à d'autres situations semblables, ou est-ce évident?
  2. Concernant les indications et l'utilisation clinique
    1. Croyez-vous que les indications actuelles concernant l'utilisation des opioïdes à libération prolongée et à action prolongéeNote de bas de page 1 sont clairement formulées et conformes aux recommandations des nouvelles lignes directrices (c'est-à-dire que les opioïdes ne devraient pas être le premier choix de traitement)? Est-ce qu'il faudrait reformuler les indications afin d'insister davantage sur le fait que les opioïdes ne sont pas indiqués en première intention?
    2. En ce qui concerne les opioïdes à action immédiateNote de bas de page 2, croyez-vous qu'il convient d'inscrire dans les indications une durée maximale d'utilisation (par exemple, 7 ou 14 jours) et, par conséquent, la quantité maximale de médicament qui devrait être remise au patient?
    3. Est-ce que la MP devrait comprendre des instructions relatives à l'arrêt du traitement des opioïdes après quelques jours afin d'évaluer s'il faut continuer le traitement?
    4. Est-ce qu'il convient d'ajouter à la MP une recommandation indiquant d'envisager une réduction graduelle de la dose chez les patients qui prennent une dose élevée d'opioïdes à long terme?
    5. D'après certaines études, les opioïdes sont peu efficaces pour traiter les douleurs lombaires. Est­ce que des renseignements tirés de ces études devraient être ajoutés à la MP?
  3. Concernant les contre-indications
    1. Compte tenu des recommandations figurant dans les nouvelles lignes directrices, est-ce que des contre-indications ou des contre-indications relatives devraient être ajoutées à celles existantes pour les patients :
    2. ayant des antécédents en matière de toxicomanie?
    3. ayant un trouble de santé mentale non maîtrisé?
    4. Est-ce que la contre-indication se rapportant aux femmes allaitantes, enceintes en travail ou qui accouchent est compatible avec l'exercice de la médecine (c'est-à-dire utilisation d'opioïdes pendant le travail et l'accouchement)Note de bas de page 3 et le libellé de la section Mises en garde et précautionsNote de bas de page 4?
    5. Est-ce que d'autres contre-indications, contre-indications relatives ou des limites d'utilisation devraient être ajoutées à la MP?
    6. Est-ce que la MP offre aux prescripteurs et aux patients suffisamment de renseignements pertinents concernant les risques associés aux opioïdes?
    7. Il existe des situations dans lesquelles les contre-indications ou limites d'utilisation potentielles ne devraient pas s'appliquer (par exemple, victimes de trauma et personnes atteintes d'un cancer ayant des antécédents en matière de toxicomanie). Croyez-vous que ces situations sont manifestes ou qu'elles doivent être décrites dans la MP?
  4. Concernant les produits à faible dose de codéine
    1. À l'heure actuelle, les produits à faible dose de codéine sont exonérés de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances (LRCDAS) et peuvent être achetés sans ordonnance. Croyez-vous qu'il serait pertinent d'ajouter ces produits à la liste des médicaments vendus sur ordonnance seulement compte tenu, entre autres, des risques et des avantages pour les patients ainsi que de l'incidence que cette décision pourrait avoir sur les patients et le système de santé?
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :