Document d'information - Mésusage et abus de médicaments d'ordonnance à base d'oxycodone

L'oxycodone est un stupéfiant utilisé comme analgésique contre les douleurs moyennes à sévères de courte ou longue durée et pour les soins palliatifs aux malades en phase terminale. Il produit un effet opioïde en tous points semblable à la morphine, y compris aux points de vue de l'abus et de la dépendance.

L'oxycodone est offert depuis des années en association avec l'acétaminophène ou l'AAS dans l'analgésique à action rapide Percocet® (noms génériques : Endocet® et Oxycocet®) ou Percodan® (noms génériques : Endodan® et Oxycodan®). La teneur en oxycodone de ces analgésiques à action rapide varie de 2,5 mg à 5 mg par comprimé.

Depuis quelques années, un autre comprimé d'oxycodone à action rapide est disponible sous l'appellation commerciale Supeudol® et Oxy IR®; chaque comprimé contient 5, 10 ou 20 mg d'oxycodone. Une forme posologique d'oxycodone à action prolongée est aussi disponible ; chaque comprimé contient de 10 à 80 mg d'oxycodone. Ce produit à action prolongée se vend sous l'appellation commerciale OxyContin® et est formulé pour libérer de l'oxycodone sur une longue période. Or, s'il est écrasé ou croqué ou encore inhalé par le nez, injecté ou avalé, l'oxycodone sera libéré et absorbé rapidement, produisant un effet d'euphorie semblable à celui de l'héroïne. Pour cette raison, on qualifie souvent l'OxyContin® « d'héroïne des pauvres».

Pris selon les recommandations du médecin pour une courte période, les médicaments d'ordonnance à base d'oxycodone n'entraînent pas de dépendance chez la plupart des patients. À l'instar d'autres opioïdes, cependant, le mésusage et l'abus peuvent facilement entraîner la dépendance et la tolérance à l'oxycodone, d'où le besoin de consommer plus souvent et à plus fortes doses.
Santé Canada est conscient de l'inquiétude que suscite le mésusage et l'abus possibles de produits à base d'oxycodone au Canada, surtout dans les provinces atlantiques.

Santé Canada a rencontré les intervenants de l'Atlantique, notamment les ministères provinciaux de la santé et les organismes de réglementation des pharmaciens et des médecins pour discuter de leurs préoccupations concernant la prescription et l'utilisation de substances contrôlées, en particulier l'oxycodone. Par suite de cette consultation, Santé Canada a examiné toutes les opérations de vente de produits à base d'oxycodone à Terre-Neuve-et-Labrador, en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard. À ce jour, seules des estimations du volume d'ordonnances et des opérations de vente de produits à base d'oxycodone au étaient disponibles au Canada. S.V.P. notez qu'une ordonnance peut donner lieu à plusieurs opérations de vente.

Un rapport a été produit à la suite de l'examen de Santé Canada. Le rapport permet d'établir des données de base régionales et provinciales portant sur une période de six mois et concernant un certain nombre d'indicateurs, comme le volume des opérations de ventes. Ce rapport a été présenté aux ministères de la santé des provinces de l'Atlantique et aux organismes de réglementation des pharmaciens et des médecins en juillet 2005 à titre d'information et pour renforcer leurs activités de prévention du mésusage et de l'abus des médicaments d'ordonnance.

Bien que les inquiétudes les plus vives entourant le mésusage et l'abus possibles de produits à base d'oxycodone proviennent des provinces atlantiques, le rapport fournit de l'information susceptible d'aider les autres administrations.

Santé Canada a créé un comité FPT qui étudiera diverses problématiques, dont l'abus de stupéfiants, de substances contrôlées, d'alcool et de médicaments d'ordonnance. Le Ministère continuera d'étudier la problématique de la toxicomanie avec les administrations et autres intervenants.

Une table ronde portant précisément sur la question de l'abus de produits pharmaceutiques est aussi prévue dans le cadre de la Stratégie canadienne antidrogue.

Pour de plus amples renseignements

Nous conseillons aux Canadiens et aux Canadiennes qui ont des questions à propos des médicaments d'ordonnance et des toxicomanies de s'adresser à un professionnel de la santé ou de consulter l'un des portails suivants :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :