Document de conseils pour lutter contre l’humidité et les moisissures dans les espaces intérieurs

Table des matières

Introduction

L'objectif de ce document est de fournir un résumé sur les façons d'identifier, de contrer et de prévenir les problèmes d'humidité et de moisissure à l'intérieur. Ce document de conseils fournit des recommandations pratiques afin de prendre en charge les dangers potentiels pour la santé, en fournissant une marche à suivre pour évaluer l'ampleur du problème, une liste de vérifications pour prévenir les problèmes et de conseils pour déterminer quand il est nécessaire d'engager un professionnel pour prendre en charge les problèmes d'humidité et de moisissures à l'intérieur. Ce document de conseils est en accord avec l'information internationale disponible et il est destiné à la population générale, y compris les propriétaires d'immeubles, les locateurs et les locataires de même que les professionnels de la santé publique et de la construction.

Contexte

Le terme « moisissure » est communément employé pour désigner des champignons filamenteux pouvant croître sur les matériaux de construction des maisons et autres immeubles. Santé Canada a conclu que la croissance de moisissures à l'intérieur peut constituer un danger pour la santé. Santé Canada et d'autres organisations reconnues à l'échelle internationale ne proposent pas de limite d'exposition à la moisissure à l'intérieur reposant sur des critères de santé, car les données scientifiques actuelles ne permettent pas de l'établir.

Effets de l'humidité et d'une exposition à la moisissure sur la santé

Les personnes vivant dans des maisons où il y a de la moisissure et de l'humidité sont plus susceptibles que les autres de souffrir des symptômes suivantsFootnote 1:

  • irritation des yeux, du nez et de la gorge;
  • toux et accumulation de mucosités;
  • respiration sifflante et essoufflement;
  • aggravation des symptômes de l'asthme.

Récemment, il est de plus en plus démontré que l'exposition à l'humidité et à la moisissure à l'intérieur pouvait contribuer au développement de l'asthme, de bronchite et d'autres infections respiratoires, de même qu'à l'eczémaFootnote 2.

Le niveau de risque est rattaché à l'étendue de la moisissure, quelle que soit l'espèce présente, à la durée de sa présence dans l'immeuble, à la sensibilité et à l'état de santé général des occupants. Certaines personnes sont considérées comme plus à risque de subir des effets néfastes sur la santé en raison de l'exposition à la moisissure, notamment les nourrissons, les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes souffrant de troubles respiratoires tels que l'asthme.

Tout problème de santé respiratoire devrait être abordé avec un médecin s'il y a lieu de penser qu'il pourrait être lié à une piètre qualité de l'air intérieur. Votre médecin est le plus apte à déterminer si certains facteurs environnementaux ou d'autres causes sous-jacentes sont à l'origine de vos symptômes. En outre, il existe des outils pour aider les professionnels de la santé à reconnaître les problèmes de santé associés à l'exposition à la moisissure ou aggravés par celle-ciFootnote 3.

Dans certaines régions du Canada, on prévoit que le changement climatique entraînera une augmentation des niveaux d'humidité et de l'exposition à la moisissure dans les environnements intérieurs. Le changement ou l'intensification des conditions météorologiques, comme des précipitations, des tempêtes et des inondations peuvent produire des niveaux plus élevés d'infiltration d'eau et d'humidité dans les immeubles; ce qui représentent des scénarios propices à la prolifération de la moisissure. Les mesures d'économie d'énergie, telles que l'amélioration de l'étanchéité des bâtiments, peuvent également entraîner une augmentation de l'humidité relative et de l'humidité à l'intérieur si la ventilation est insuffisanteFootnote 4.

Santé Canada recommande de contrôler l'humidité à l'intérieur et de nettoyer toute moisissure, quelle qui soit l'espèce présenteFootnote 1.

L'humidité : la détecter et trouver des solutions

Il y aura formation de moisissure à l'intérieur en présence d'humidité excessive. Les problèmes d'humidité dans les habitations peuvent être causés par :

  • des activités quotidiennes comme la douche ou le bain, la lessive ou faire la cuisine si les ventilateurs d'extraction ne fonctionnent pas correctement ou ne sont pas utilisés;
  • l'infiltration d'eau de l'extérieur par les fissures présentes dans les fondations, le plancher, les murs ou le toit;
  • des fuites de plomberie;
  • la condensation de l'humidité sur les surfaces froides;
  • les inondations causées par les conditions météorologiques (la fonte des neiges, des ondes de tempête ou des précipitations intenses ou prolongées);
  • le surpeuplement (par exemple trop d'individus qui respirent, se baignent, se lavent et cuisinent);
  • la culture du cannabis en intérieurFootnote 5;
  • une ventilation inadéquate.

L'humidité s'accumule dans les milieux intérieurs si elle ne peut être évacuée à l'extérieur et constitue un problème lorsque les matériaux de construction (par exemple les cloisons sèches, le bois, le papier, les textiles) sont humides ou mouillés.

Les problèmes d'humidité sont évitables.

La moisissure réapparaîtra si la source du problème n'a pu être détectée et éliminée. Afin d'éviter d'autres problèmes, des mesures permettant de réduire les sources d'humidité devraient être mises en œuvre dans l'habitation, notammentFootnote 6:

  • l'utilisation de ventilateurs d'extraction dans les cuisines et les salles de bains, l'augmentation de la ventilation et l'utilisation de systèmes de climatisation pour réduire les niveaux d'humidité;
  • le maintien d'un taux d'humidité relative entre 30 et 50 %, au moyen d'un déshumidificateur si nécessaire;
  • l'utilisation de matériaux résistants à l'humidité dans les espaces humides (p. ex. la cuisine, la salle de bain et la buanderie).
  • veiller à ce que la pluie, l'eau d'irrigation et la fonte des neiges s'écoulent loin de la maison ou de l'immeuble en inclinant la pente dans le sens opposé;
  • veiller à ce que les gouttières et les tuyaux de descente ne contiennent pas de débris et à ce que l'écoulement s'éloigne du bâtiment et n'atteigne pas les fondations voisines;
  • réparer les fuites de plomberie et assécher rapidement l'humidité
  • limiter le nombre de plants de cannabis à l'intérieur, ou de préférence, les faire pousser à l'extérieur de la maisonFootnote 5.

Il est important de faire fonctionner un déshumidificateur dans des espaces humides comme un sous-sol ou s'il y a de la condensation qui se dorme sur des surfaces froides comme les rebords de fenêtres ou si l'humidité relative est > 50 %.

Voir l'Annexe A : Liste de vérification – prévention de l'humidité et des moisissures dans la maison.

Équipement de protection individuelle

Il convient de porter un équipement de protection individuelle (EPI) lors de l'identification et de l'évaluation de l'étendue de la formation de moisissure, ainsi que lors de la préparation aux travaux de nettoyage et pendant ceux-ci. L'utilisation de l'EPI peut aider à prévenir les effets sur la santé de l'exposition aux moisissures. Vous trouverez ci-dessous une liste des équipements de protection minimums recommandés :

Équipement minimal de protection requis :

  • Lunettes de sécurité ou étanche
  • Masque (respirateur) N95 jetable bien ajusté
  • Gants de ménage jetables

Les masques N95 sont disponibles dans les quincailleries. Il est important que l'étiquette porte la mention « N95 »Footnote 2;Footnote 7. S'il vous est impossible de trouver des masques N95, envisagez de vous procurer des masques qui offrent une protection accrue, comme les masques P100 ou N100. Certains autres masques sont conçus pour offrir une protection limitée contre la poussière, mais ne sont pas adaptés à la protection contre l'exposition aux moisissures. Il est important d'ajuster correctement le masque afin de pouvoir respirer confortablement.

Identification de la présence de moisissure

La croissance de moisissure n'est pas toujours visible. Comme la moisissure peut se développer derrière les murs ou encore au-dessus des carreaux de plafond, il est important de vérifier les endroits humides, particulièrement ceux ayant subi des dégâts d'eau. Si l'on soupçonne un problème d'humidité ou de moisissure, il faut faire le tour de toutes les pièces, ainsi que des greniers, des sous-sols, des vides sanitaires et des espaces de rangement. Commencez par faire une inspection visuelle de votre demeureFootnote 6;Footnote 8. Cherchez des traces de moisissure ou d'humidité excessive, comme des taches ou une décoloration sur les planchers, les murs, les rebords de fenêtre ou de plafond, les tissus et les moquettes. D'autres signes d'humidité excessive peuvent être l'écaillage de la peinture, le froissement du papier peint, les fissures dans le plâtre, le gauchissement du bois ou l'efflorescence (cristaux de sel en poudre blanche à la surface des murs ou de la maçonnerie). Cherchez à déceler des signes évidents de fuites, de condensation ou d'inondation, ou une odeur de moisi.

Il est important d'agir rapidement. La moisissure peut se développer dans une zone d'humidité excessive dans l'espace de 48 heures.

Si des odeurs fortes de moisi sont détectées, mais qu'il n'y a pas de signes évidents de dégâts d'eau ou de moisissure, envisagez de consulter un professionnel au sujet de la moisissure cachée dans les murs et les cavités du plafond/plancherFootnote 5 (voir Faire appel à un spécialiste).

Inspectez les surfaces autour de la tuyauterie, sous les fenêtres et les portes et à proximité, ainsi que les endroits où des éléments tels que des fils passent par des ouvertures dans l'extérieur du bâtiment. Si vous observez de la condensation sur les fenêtres et les tuyaux, prenez-en note. L'apparition d'odeurs lors du démarrage des systèmes de chauffage ou de refroidissement actionnés par des ventilateurs doit conduire à l'inspection de tous les filtres et humidificateurs. Si les problèmes persistent après le remplacement ou le nettoyage de ces pièces, il serait important de faire évaluer ces systèmes par des personnes qualifiées.

À l'extérieur du bâtiment, recherchez des signes évidents de problèmes liés à l'intégrité de la structure du bâtiment (comme tout dommage pouvant causer de l'infiltration d'eau), ou des matériaux ou surfaces détériorésFootnote 6;Footnote 8 (y compris des descentes de gouttières ou des taches).

Étendue de la moisissure

Il est important de déterminer l'étendue du problème de moisissure dans votre demeure afin d'entreprendre les travaux de nettoyage appropriés. Le tableau suivant peut être utilisé comme un tableau décisionnel pour faciliter la catégorisation de la zone de moisissure par taille et la voie à suivre pour l'assainissement, ainsi que pour déterminer s'il convient de recourir à de l'aide professionnelle.

Étendue de la moisissure – tableau décisionnel pour des fins de nettoyage

Surface totale affectée par la moisissure
Petite

Trois plaques ou moins et la surface totale d’un mètre carré ou moins

Figure 1. Petite surface de moisissure : nettoyage en prenant les précautions nécessaires
Figure 1. La version textuelle suit.
Figure 1 - Équivalent textuel

Petite tache de moisissure sur plafond peint.

Moyenne

Plus de trois plaques (chacune mesurant moins de 1 m2) et la superficie totale ne dépasse pas 3 m2

Figure 2. Surface de moisissure moyenne : préférable d’avoir recours à un spécialiste, mais peut être nettoyée en prenant les précautions nécessaires
Figure 2. La version textuelle suit.
Figure 2 - Équivalent textuel

Tache de moisissure de taille moyenne sur plafond peint.

Grande

Une seule plaque de plus de 3 m2

Figure 3. Grande surface de moisissure : évaluation et nettoyage menés par un spécialiste
Figure 3. La version textuelle suit.
Figure 3 - Équivalent textuel

Grande tache de moisissure sur plafond peint.

Une zone de moisissure est considérée comme petite si elle couvre un mètre carré ou moins. Il ne doit pas y avoir plus de trois taches de moisissure, la surface totale combinée ne devant pas dépasser un mètre carré. De nombreuses petites taches de moisissure dans une zone ou dans l'ensemble de la maison ou de l'immeuble peuvent indiquer un problème d'humidité plus important qui doit être examiné et traité immédiatement.

Comme les petites surfaces de moisissure peuvent continuer à croître avec le temps, il est important de les nettoyer avant que le problème ne d'aggrave. Une petite quantité de moisissure peut être nettoyée au moyen de procédures et d'un équipement de protection appropriés.

Une surface de moisissure est considérée comme moyenne s'il y a plus de trois plaques de moisissure (chacune mesurant moins d'un mètre carré), et la superficie totale ne dépasse pas trois mètres carrés. Dans ce cas, bien que l'évaluation par un professionnel qualifié soit recommandée, dans la plupart des cas, une quantité moyenne de moisissures peut être nettoyée en utilisant les procédures et l'équipement de protection appropriés sans faire appel à un professionnel.

Une zone de moisissure est considérée comme grande si une seule tache de moisissure est supérieure à trois mètres carrés. Une action immédiate et une évaluation par un professionnel sont nécessaires pour déterminer la cause de la prolifération des moisissures et élaborer/mettre en œuvre un plan d'assainissement.

Santé Canada recommande qu'un professionnel qualifié évalue et nettoie les grandes zones de moisissure.

La présence d'une odeur peut également aider à déterminer l'étendue de la croissance des moisissures. Évaluez subjectivement les odeurs de moisi ou de renfermé dans chaque pièce comme étant « légères », « modérées » ou « fortes », et prenez des mesures immédiates, en consultation avec des professionnels, si certaines odeurs sont classées comme étant « fortes ». Envisagez une enquête plus approfondie dans les cas où les niveaux de moisissure sont jugés « légers » (mais détectables) ou « modérés » s'il y a d'autres signes de moisissure, de dégâts d'eau, de taches d'eau, d'humidité ou de mouillageFootnote 2Footnote 6Footnote 8.

Avant le début des travaux de nettoyage de la moisissure

Toute formation de moisissure à l'intérieur doit être éliminée. Il est important de régler le problème sous-jacent d'eau ou d'humidité excessive à l'origine de la formation de moisissure afin d'éviter que la moisissure ne réapparaisse. Par exemple, l'enveloppe du bâtiment (c.-à-d. le toit, les murs, les fenêtres, les portes et les fondations) doit être réparée s'il y a infiltration d'eau de l'extérieur.

Comme indiqué précédemment, toute personne participant au nettoyage de la moisissure doit s'assurer qu'elle utilise les EPI appropriés. Les personnes sensibles comme les femmes enceintes, les nourrissons, les enfants, les personnes âgées et les occupants souffrant d'asthme, d'allergies ou d'autres problèmes de santé devraient éviter de se trouver à proximité de la zone à nettoyer. Il est également recommandé d'éloigner les animaux domestiques de cette zone.

Lors d'une inondation, assurez d'abord votre sécurité. Évitez tout risque d'électrocution. Coupez le courant dans la zone inondée à partir de la boîte de disjoncteurs. Demandez de l'aide à votre service local d'électricité s'il y a lieu. Portez des bottes de caoutchouc en tout temps s'il y a accumulation d'eau. Évitez tout contact entre les rallonges et l'eau. Reportez-vous au document Nettoyage après une inondation et qualité de l'air intérieur pour de plus amples renseignementsFootnote 9 sur la manière de nettoyer correctement après une inondation.

Le processus suivant, en six étapes, est recommandé pour préparer le nettoyage des moisissuresFootnote 2;Footnote 10:

Étape 1 : Jetez les matériaux moisis ou endommagés

  • Les matériaux poreux, tels que les tissus, ne peuvent souvent pas être nettoyés correctement et doivent être mis au rebut.
  • Si possible, ouvrez les portes et les fenêtres pour laisser entrer l'air frais.
  • Placez tous les articles moisis et ne pouvant être nettoyés adéquatement dans des sacs en plastique qui seront scellés.
  • Déposez les sacs scellés à l'extérieur en utilisant la sortie la plus proche jusqu'à ce qu'ils puissent être transportés à la décharge.

    Voici les articles qui doivent être jetés :

  1. Les tissus d'ameublement, rideaux et tapis, les matelas, la literie et les jouets en peluche
    • Vérifiez la présence de moisissure sur les ameublements généraux non lavables. L'humidité et la moisissure peuvent pénétrer dans les tissus d'ameublement, les rideaux et les tapis ainsi que les meubles rembourrés.
    • Le nettoyage de la surface peut ne pas être efficace. Il est important que les matelas, les oreillers, les couvertures et les jouets en peluche soient exempts de moisissure.
    • Les jouets en peluche devraient être considérés comme de la literie puisqu'ils sont souvent utilisés comme coussins ou qu'ils reposent tout près du visage des enfants.
    • Jetez les moquettes, les sofas, les coussins, les matelas, les jouets en peluche et la literie mouillés, exposés à l'humidité ou encore entreposés dans un environnement humide. La moisissure peut commencer à se développer dans les 48 heures. Il n'est pas possible de nettoyer correctement un matelas moisi.
  2. Vêtements
    • Les vêtements qui présentent des moisissures ou qui se trouvent dans un site de développement actif de moisissures doivent être jetés.
    • Les vêtements trouvés à proximité d'une croissance de moisissures et contenant éventuellement des spores de cette croissance peuvent être nettoyés.
    • Lavez avec du savon à lessive à la température la plus élevée compatible avec les recommandations du fabricant, puis faites sécher à l'air libre ou dans un sèche-linge qui évacue les déchets à l'extérieur.
  3. Papier et carton
    • Le papier moisi est l'un des matériaux les plus difficiles à nettoyer.
    • Jetez tout livre, papier, carton, casse-tête ou autre article en papier affichant des traces de moisissure.
    • Retirez les boîtes en carton qui ont été placées directement sur le sol en béton, car elles peuvent être humides et favoriser la formation de moisissures.

Étape 2 : Passez l'aspirateur

  • Utilisez un aspirateur muni d'un filtre HEPA ou encore un aspirateur central à évacuation extérieure.
  • Passez l'aspirateur lentement et soigneusement sur toutes les surfaces de la demeure.
  • Passez l'aspirateur lentement et soigneusement sur tous les ameublements généraux (p. ex. les sofas, les chaises et les matelas) qui sont restés secs.
  • Cette opération pourrait ne pas être efficace s'ils sont mouillés ou ont longtemps été exposés à l'humidité.
  • Nettoyez ou remplacez souvent les filtres de l'aspirateur conformément aux recommandations du fabricant.

Étape 3 : Dégagez les surfaces mouillées

  • Éloignez les moquettes et les ameublements généraux des murs mouillés.
  • Les moquettes et les sous-tapis moisis devraient être enlevés, puis jetés. En outre, la surface située sous les matériaux retirés doit être nettoyée et séchée.

Étape 4 : Faites sécher

  • Séchez les surfaces mouillées.
  • Accélérez le processus de séchage en utilisant des ventilateurs, et si le temps extérieur le permet, pensez à ouvrir les portes et les fenêtres.
  • Utilisez un déshumidificateur portatif si vous avez constaté la présence de condensation sur des surfaces froides ou si votre taux d'humidité relative est supérieur à 50 %.
  • Videz régulièrement le bac de récupération du déshumidificateur ou vérifiez qu'il s'écoule directement dans un drain de plancher.

Étape 5 : Isolez s'il y a lieu

  • Si la moisissure est confinée à une seule zone, isolez si possible cette zone pour limiter votre exposition.
  • Recouvrez les surfaces touchées d'une feuille de plastique dont les bords sont fixés avec du ruban à conduits. Il convient de noter qu'il ne s'agit que d'une mesure temporaire permettant de réduire votre exposition avant le début des travaux de nettoyage.

Étape 6 : Demandez l'aide d'un spécialiste, si nécessaire

  • Envisagez de faire appel à un professionnel si la ou les sources d'humidité ou les mesures correctives requises ne sont pas claires (voir la Faire appel à un spécialiste ci-dessous).

Nettoyage de petites et moyennes zones de moisissures

Comme nous l'avons vu plus haut, il n'est généralement pas nécessaire de faire appel à un spécialiste pour nettoyer de petites zones de moisissure si les procédures adéquates sont suivies et si l'équipement de protection approprié est utilisé.

Dans la plupart des cas, les zones de moisissure de taille moyenne peuvent également être nettoyées de manière sûre et efficace en suivant les procédures appropriées et en utilisant le bon équipement de protection. Les matériaux endommagés par les moisissures doivent être physiquement retirés et éliminés dans des conditions sûres. Toutefois, il est important de faire appel à un spécialiste si le problème de moisissure est important ou si la moisissure réapparaît après le nettoyage.

Surfaces lavables

Les matériaux contaminés par la moisissure qui peuvent être correctement nettoyés doivent être non poreux, comme le verre, les métaux, le cuir, les plastiques et le vinyle. Les appuis de fenêtre, le bois, les surfaces dures et les carreaux sont des exemples de surfaces lavables.

  • Frottez la surface à l'aide d'un chiffon avec une solution savonneuse non parfumée et séchez complètement et rapidement.

N'utilisez pas d'agent de blanchiment pour nettoyer les moisissures.

Murs

  • Nettoyez les murs à l'aide d'un chiffon humide et du bicarbonate de soude ou un peu de détergent non parfumé. Les cloisons sèches ne devraient pas être trop mouillées, trop d'eau pouvant endommager leur surface.
  • Si la moisissure se trouve sous la peinture, il faudra retirer la cloison sèche, puis la remplacer avec une autre.
  • Le fait de repeindre une surface moisie n'élimine pas la moisissure et ne l'empêche pas de proliférer, cela ne fait que masquer temporairement le problème.

Surfaces en béton

  • Frottez la surface à l'aide d'une brosse et d'un savon non parfumé mélangé à de l'eau chaude.
  • Épongez avec un chiffon propre et humide et séchez rapidement.

La moisissure qui réapparaît après le nettoyage indique généralement que la source d'humidité n'a pas été éliminée. Demandez l'aide d'un spécialiste.

Faire appel à un spécialiste

Dans certains cas, il est nécessaire de demander conseil sur la façon de traiter les problèmes d'humidité et de moisissures à l'intérieur. Un professionnel compétent ayant de l'expérience avec ces problèmes pourrait examiner l'état de votre demeure et noter vos préoccupations. Les professionnels qualifiés peuvent relever les problèmes d'humidité et leurs sources, et suggérer un plan d'action regroupant les diverses options de traitement des problèmes d'humidité et de moisissure spécifiques à votre demeure.

Voici certaines situations qui nécessitent l'intervention d'un professionnel compétent :

  • une seule plaque de moisissure de plus de trois mètres carrés (3 m2);
  • de la moisissure qui revient après le nettoyage, indiquant que la source d'humidité n'a pas été prise en charge;
  • l'eau provenant des inondations ou de fuites importantes était contaminée par des eaux usées ou des polluants chimiques ou biologiques;
  • les efforts précédents n'ont pas permis de résoudre un problème reconnu ou perçu. Il peut s'agir de symptômes de santé ou d'inconfort permanents chez les occupants, qui peuvent être liés ou influencés par une contamination par les moisissures non prises en charge;
  • on soupçonne une contamination cachée par des moisissures à l'intérieur des murs ou au-dessus des plafonds;
  • l'inondation a pénétré dans les cavités des murs ou des plafonds/planchers, empêchant l'assèchement par les méthodes traditionnelles.

Lorsque vous envisagez de faire appel à un spécialiste, veillez à solliciter des propositions et à interroger les candidats de la même manière que vous le feriez pour des travaux de rénovation. Une visite préliminaire du site peut être nécessaire pour permettre au professionnel de comprendre le problème et d'arriver avec une solution efficace. Demandez au spécialiste quelle est son approche générale pour résoudre le problème. Une approche systématique basée sur une inspection visuelle approfondie est généralement plus efficace que des tests approfondis dans l'air, en vrac ou sur des écouvillons. Les propositions doivent contenir les frais et dépenses estimés pour chaque phase prévue du projet. Renseignez-vous sur les critères qui seront utilisés pour décider des stratégies d'analyse ou d'assainissement, et sur le coût des éventuelles activités de suivi. Pour les projets majeurs impliquant une prolifération importante de moisissures, il est conseillé de rédiger à l'avance un plan qui décrit :

  • la portée du projet, ainsi que les activités à réaliser (y compris l'échantillonnage, si nécessaire) et les résultats souhaités (p. ex. recommandations, interprétation des résultats, mesures correctives);
  • la documentation à fournir, telle que des dessins, des rapports, des tableaux et toute information complémentaire;
  • les procédures de contrôle de la qualité;
  • les estimations budgétaires du projet, les barèmes d'honoraires et la fréquence des mises à jour de l'état d'avancement;
  • un calendrier de remise en état raisonnable qui tient compte de la santé et de la sécurité des occupants;
  • le besoin anticipé d'une inspection réalisée après l'assainissement par un consultant tiers indépendant afin de vérifier l'efficacité des travaux.

Voici quelques moyens de reconnaître les professionnels qualifiés :

  • L'entreprise possède une certification de l'Institute of Inspection Cleaning and Restoration Certification (IICRC), et/ou une formation certifiée par l'U.S. Occupational Safety and Health Administration (OSHA), ou une formation et une expérience équivalentes.
  • L'entreprise donne la priorité à l'élimination des matériaux endommagés qui ont été le siège de la prolifération des moisissures plutôt que d'essayer de les sceller ou de les traiter chimiquement.
  • S'il s'agit d'éliminer des moisissures, l'entreprise dispose d'une assurance responsabilité civile couvrant précisément cette tâche.
  • Le professionnel qualifié désigné par l'entreprise vous remettra une copie des procédures d'inspection prévues et, le cas échéant, des procédures de nettoyage, et discutera des mesures à prendre, des coûts associés, des considérations de santé et de sécurité, des garanties et des inspections de suivi, si nécessaire.
  • Si des travaux de laboratoire sont nécessaires, ce dernier sera accrédité selon la norme ISO/CEI 17025:2017, administré par la Canadian Association for Laboratory Accreditation (CALA), le Conseil canadien des normes (CCN), l'American Industrial Hygiene Association (AIHA) ou tout autre organisme d'accréditation reconnu équivalent.
  • S'il s'agit de travaux de nettoyage importants impliquant des éléments structurels tels que des murs, l'entreprise doit vous recommander d'envisager de faire appel à une autre entreprise pour effectuer une étude de « nettoyage » après l'assainissement afin de s'assurer que les moisissures ont été correctement éliminées et que l'humidité a été traitée.

Analyse de l'air pour détecter les moisissures

Santé Canada ne recommande pas de tester l'air pour détecter la présence de moisissures.

Dans la plupart des cas, Santé Canada ne recommande pas de tester l'air pour détecter les moisissures. Une analyse de l'air ne fournit pas de renseignements permettant de prédire les effets sur la santé et offre souvent peu d'information sur la source des dommages causés par les moisissures dans la maison. Dans certains cas, cependant, si les préoccupations persistent après l'inspection de l'humidité et des moisissures, surtout s'il y a des antécédents d'inondation, de fuites du toit ou de fuites de tuyaux pouvant affecter les cavités murales, un professionnel qualifié peut recommander un test d'air « non viable » pour les spores de moisissures. Ce test fait appel à la microscopie sur des échantillons prélevés par une machine sans mise en culture, et peut être utilisé pour détecter des types de moisissures indicatrices spécifiques. Une grande quantité de ces types de moisissures peuvent aider à orienter les professionnels qualifiés vers des problèmes cachés dans les cavités des murs et des plafondsFootnote 2;Footnote 11.

Annexe A : Liste de vérifications – prévention de l'humidité et des moisissures dans la maison

La clé de la prévention des moisissures est d'éliminer l'accumulation excessive d'humidité et de contrôler l'humidité relative en entretenant correctement la maison et en suivant les étapes suivantes :

Salle de bain

  • Utilisez un ventilateur d'extraction lorsque vous prenez une douche ou un bain. Un ventilateur d'extraction devrait être installé dans chaque salle de bains.
  • Vérifiez et entretenez les ventilateurs d'extraction pour vous assurer qu'il y a un mouvement d'air adéquat et qu'ils sont évacués vers l'extérieur et non dans le grenier.
  • Faites fonctionner le ventilateur d'extraction pendant au moins 30 minutes après une douche ou un bain.
  • Gardez les surfaces propres et sèches. Passez la raclette en caoutchouc et séchez les murs autour de la baignoire et de la douche après utilisation.
  • Réparez ou remplacez les carreaux ouverts, fissurés ou endommagés, le coulis et le calfeutrage autour des douches et des baignoires.
  • Réparez rapidement les fuites de plomberie.
  • Enlevez toute moisissure visible en frottant avec du détergent à vaisselle non parfumé et de l'eau.

Cuisine

  • Faites toujours fonctionner le ventilateur d'extraction de la hotte de cuisine lorsque vous cuisinez, de préférence au niveau le plus élevé.
  • Envisagez d'utiliser uniquement les brûleurs arrière.
  • Entretenez le ventilateur d'extraction pour vous assurer qu'il y a un mouvement d'air adéquat et qu'il évacue vers l'extérieur.

Laverie

  • Lave-linge
    • Laissez la porte du lave-linge ouverte lorsque vous ne l'utilisez pas afin que l'eau restante puisse sécher. Cela contribuera à réduire le développement de moisissures et de bactéries à l'intérieur du lave-linge.
    • Veillez à ce que le lave-linge s'écoule directement dans l'évier/le tuyau d'évacuation de la buanderie, sans gouttes ni éclaboussures à l'extérieur du bassin. Utilisez des rallonges de tuyau pour réduire les éclaboussures.
    • Vérifiez régulièrement l'étanchéité des tuyaux et des raccords.
    • Sachez que le fait d'étendre du linge humide à l'intérieur peut augmenter le taux d'humidité relative de la pièce.
  • Séchoir à linge
    • Vérifiez que votre sèche-linge débouche à l'extérieur.
    • Scellez les joints du conduit du séchoir avec du ruban adhésif.
    • Nettoyez lefiltre à charpie chaque fois que vous utilisez le sèche-linge.
    • Inspectez régulièrement le conduit d'évacuation extérieur et retirez toute mousse accumulée.
    • Veillez à ce que l'évent extérieur ne soit pas obstrué, par exemple par de la neige ou du feuillage.

Condensation sur les fenêtres, les rebords et les appuis de fenêtre

  • Réparez sans tarder toutes les fuites.
  • Maintenez le taux d'humidité relative de votre maison entre 30 et 50 %.
  • Faites fonctionner les ventilateurs de salle de bains et la hotte de cuisine.
  • Laissez ouverts les rideaux, vénitiennes et toiles pour permettre à l'air chaud d'atteindre les fenêtres. Des rideaux ou des vénitiennes lourds peuvent emprisonner le froid et l'humidité et provoquer de la condensation sur vos fenêtres.
  • Maintenez les plinthes ou les bouches de chauffage à l'écart des meubles et laissez les portes intérieures ouvertes pour faciliter la circulation de l'air.
  • Séchez quotidiennement vos rebords et vos appuis de fenêtre pour empêcher l'eau de s'écouler et de provoquer des moisissures.
  • Débranchez et retirez les humidificateurs.

Sous-sol

  • Faites fonctionner un déshumidificateur à l'année dans votre sous-sol pour aider à réduire l'humidité, si nécessaire. Veillez à ce que les fenêtres soient fermées lorsque le déshumidificateur fonctionne.
  • Vérifiez l'absence de condensation dans les tuyaux de plomberie. Séchez les tuyaux et isolez-les avec de la mousse isolante.
  • Assurez-vous de ne pas encombrer les pièces et les espaces de stockage, surtout s'ils sont situés près d'un mur extérieur.
  • Si vous utilisez le sous-sol pour stocker des objets, utilisez des bacs en plastique avec des couvercles plutôt que des boîtes de carton.
  • Ne posez jamais de boîtes de carton directement sur le sol du sous-sol.
  • Évitez de mettre des moquettes sur le plancher du sous-sol.

Considérations générales

  • Assurez un nettoyage rapide et complet après une inondation.
  • Stockez le bois de chauffage dans le garage ou la remise, et non à l'intérieur de la maison.
  • Demandez à votre famille et à vos amis d'enlever leurs chaussures à la porte avant d'entrer dans votre maison.
  • Pour une bonne circulation de l'air, éloignez les lits, la literie et les meubles des murs extérieurs.
  • Veillez à ce que les placards et les espaces de rangement ne soient pas encombrés, surtout s'ils sont situés près d'un mur extérieur.
  • Passez souvent l'aspirateur. Utilisez un aspirateur muni d'un filtre à particules à haute efficacité (HEPA), ou un aspirateur central avec une évacuation à l'extérieur.
  • Nettoyez les planchers à surface dure avec une vadrouille humide.
  • N'utilisez jamais d'agent de blanchiment pour nettoyer les moisissures.

Remarque : Si vous louez une maison ou un appartement, parlez au propriétaire de tout problème d'humidité ou de moisissure. Vous pouvez obtenir des renseignements sur les questions, les droits et les responsabilités des propriétaires et des locataires auprès de votre gouvernement provincial ou territorial.

Pour plus d'information, veuillez consulter la page Web de Santé Canada sur la qualité de l'air intérieur ou contactez-nous à air@hc-sc.gc.ca.

Références

Note de bas de page 1

Santé Canada. (2007). Lignes directrice sur la qualité de l'air intérieur résidentiel: Moisissures. Gouvernement du Canada, Ottawa.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Hung LL, Caulfield SM, Miller JD. (2020). Recognition, Evaluation, and Control of Indoor Mold, 2nd edition (AIHA Green Book). American Industrial Hygiene Association, Falls Church VA, USA.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Chew GL, Horner WE, Kennedy K, Grimes C, Barnes CS, Phipatanakul W, Larenas-Linnemann D, Miller JD. (2016). Environmental Allergens Workgroup. Procedures to assist health care providers to determine when home assessments for potential mold exposure are warranted. J Allergy Clin Immunol Pract. 4(3):417-422.e2.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Berry P., & Schnitter, R. (Eds.). (2022). La santé des Canadiens et des Canadiennes dans un climat en changement: Faire progresser nos connaissances pour agir. (https://changingclimate.ca/site/assets/uploads/sites/5/2022/02/CCHA-FULL-REPORT-FR.pdf). Ottawa, ON: Gouvernement du Canada.

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Note de bas de page 5

Eykelbosh A., Steiner L. (2018). Centre de collaboration nationale en santé environnementale. Risques pour la santé et la sécurité associées à la culture personnelle de cannabis à domicile. (https://ccnse.ca/documents/evidence-review/risques-pour-la-sant%C3%A9-et-la-s%C3%A9curit%C3%A9-associ%C3%A9es-%C3%A0-la-culture-personnelle-de).

Retour à la référence de la note de bas de page 5

Note de bas de page 6

Palaty C, Shum M. (2010, rev. 2014). Centre de collaboration nationale en santé environnementale. Recommandations pour l'évaluation des moisissures. (https://ccnse.ca/sites/default/files/Evaluation_moisissures_examen_donnee_probante_mars_2014_draft.pdf).

Retour à la référence de la note de bas de page 6

Note de bas de page 7

New York City Department of Health and Mental Hygiene (NYCDHMH). (2008). Guidelines on Assessment and Remediation of Fungi in Indoor Environments. (https://www1.nyc.gov/assets/doh/downloads/pdf/epi/epi-mold-guidelines.pdf). 25 p.

Retour à la référence de la note de bas de page 7

Note de bas de page 8

National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH). (2018). Dampness and Mold Assessment Tool for General Buildings - Form & Instructions. (https://www.cdc.gov/niosh/docs/2019-115/pdfs/2019-115.pdf). Cox-Ganser J, Martin M, Park JH, Game S. Morgantown WV: U.S. Department of Health and Human Services, Centers for Disease Control and Prevention, National Institute for Occupational Safety and Health, DHHS (NIOSH) Publication No. 2019-115.

Retour à la référence de la note de bas de page 8

Note de bas de page 9

Santé Canada. (2021). Infographie: Nettoyage après une inondation et qualité de l'aire intérieur. (https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/publications/vie-saine/infographie-nettoyage-apres-inondation-qualite-air-interieur.html).

Retour à la référence de la note de bas de page 9

Note de bas de page 10

Institute of Inspection Cleaning and Restoration Certification (IICRC). (2015). ANSI/IICRC S520 Standard and IICRC R520 Reference Guide for Professional Mold Remediation.

Retour à la référence de la note de bas de page 10

Note de bas de page 11

Mendell MJ, Adams RI. (2022). Does evidence support measuring spore counts to identify dampness or mold in buildings? A literature review. J Expo Sci Environ Epidemiol. 32(2):177-187.

Retour à la référence de la note de bas de page 11

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :