Page 4 : Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada : document technique – le tétrachloroéthylène

3.0 Application de la recommandation

Remarque : Des instructions spécifiques concernant l'application des recommandations pour la qualité de l'eau potable doivent être obtenues auprès de l'autorité appropriée en matière d'eau potable dans la province ou le territoire concerné.

En général, le tétrachloroéthylène n'est pas préoccupant pour la plupart des Canadiens qui utilisent de l'eau de surface comme source d'eau potable parce qu'il se volatilise facilement. Cependant, dans les eaux souterraines, les conditions anaérobies ralentissent la biodégradation du tétrachloroéthylène qui est habituellement détecté à proximité des sites qui ont connu un déversement ou toute autre contamination comportant ce composé.

La recommandation pour la qualité de l'eau potable est fondée sur l'exposition au tétrachloroéthylène dans l'eau potable pendant la vie entière (70 ans). En ce qui concerne les approvisionnements en eau potable où il y a parfois des dépassements de courte durée des recommandations, on conseille l'élaboration et l'application d'un plan pour répondre à ces situations. Dans le cas des dépassements plus importants et plus persistants qui ne peuvent être résolus par traitement, on recommande d'envisager l'utilisation d'autres sources d'eau pour la consommation, les douches et les bains.

3.1 Surveillance

Les sources d'eaux souterraines devraient être caractérisées pour déterminer si elles renferment du tétrachloroéthylène, surtout si on ne connaît pas l'utilisation antérieure des terres. Les sources d'eaux souterraines ayant été touchées ou susceptibles d'avoir été touchées par des déversements ou d'autres sources possibles de contamination comportant ce composé devraient faire l'objet d'une surveillance trimestrielle. Les autorités peuvent envisager de réduire cette fréquence s'il a été établi que le site contaminé a été assaini de manière satisfaisante.

Bien que les composantes et les revêtements utilisés dans les tuyaux des réseaux de distribution soient maintenant tenus d'être conformes aux normes qui limitent le relargage de contaminants, du tétrachloroéthylène peut être relargué par les tuyaux installés avant 1983 dans des réseaux de distribution si un revêtement de vinyle-toluène a été utilisé pour remettre en état l'intérieur des tuyaux en amiante-ciment. Puisque ce type de revêtement n'est plus en utilisation depuis 1983, il est généralement peu probable de trouver du tétrachloroéthylène dans le réseau de distribution. Une surveillance trimestrielle pour le tétrachloroéthylène devrait être effectuée dans les régions du réseau de distribution dans lesquelles se trouvent de vieux tuyaux d'amiante-ciment avec des revêtements de vinyle-toluène, et qui ont des temps de résidence les plus longs (p.ex., cul-de-sac).

Il est recommandé de surveiller la présence de tétrachloroéthylène dans le réseau de distribution lorsque le sol a été contaminé par des solvants organiques.

Les services publiques qui ont des données de référence indiquant que l'absence de tétrachloroéthylène dans le réseau de distribution peuvent réduire la fréquence de surveillance. Les autorités législatives pourraient aussi considérer une diminution de la fréquence d'échantillonnage en présence d'un protocole de rinçage approprié.

Si les données de surveillance révèlent la présence de concentrations élevées de tétrachloroéthylène, on conseille l'élaboration et l'application d'un plan pour répondre à ces situations.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :