Eaux domestiques recyclées

La consommation d'eau par habitant au Canada est l'une des plus élevées au monde. Pourtant, des modifications simples aux habitudes de consommation et à l'équipement ménager permettent de réduire la consommation domestique d'eau d'une proportion pouvant aller jusqu'à 40 %. Il existe de nombreux moyens de réduire la consommation d'eau. Si certains sont assez courants, simples et peu coûteux, d'autres sont relativement nouveaux ou carrément novateurs, comme le recyclage des eaux.

Les eaux domestiques recyclées sont des eaux usées provenant de sources résidentielles (par exemple les éviers, les baignoires, les douches, les machines à laver et les toilettes) qui sont traitées et réutilisées à des fins utiles (par exemple la chasse d'eau des toilettes). L'utilisation d'eaux domestiques recyclées peut se traduire par une réduction marquée du gaspillage de l'eau. Les eaux domestiques doivent cependant recevoir un traitement approprié et être gérées efficacement parce qu'elles peuvent poser un risque pour la santé des utilisateurs, dû notamment à la présence d'agents pathogènes pouvant causer de graves maladies gastro-intestinales. De l'ensemble des ordres de gouvernement aux citoyens, tous ont un rôle à jouer pour assurer l'utilisation sécuritaire et durable des eaux recyclées.

Une approche axée sur la gestion des risques pour assurer une utilisation sécuritaire des eaux domestiques recyclées

Le moyen le plus sûr de garantir que les eaux domestiques recyclées sont utilisées de manière sécuritaire est de se familiariser avec les types de risques associés aux eaux recyclées et d'adopter des stratégies adéquates pour leur gestion. Une approche axée sur la gestion des risques vise à déterminer tous les risques associés à un système de traitement des eaux recyclées, à évaluer leurs effets possibles sur la qualité de l'eau et la santé publique et à trouver des moyens d'atténuer ces risques plutôt que d'agir seulement en cas de problème. Le concept est similaire à celui de l'approche des barrières multiples utilisée pour la gestion sécuritaire des sources d'eau potable. La connaissance de la nature des risques et de la façon de les gérer est cruciale pour s'assurer qu'il est possible d'utiliser les eaux domestiques recyclées en toute sécurité.

Recommandations canadiennes sur les eaux domestiques recyclées destinées à alimenter les chasses d'eau des toilettes et des urinoirs

En 2004, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) a consulté Santé Canada à propos de la rédaction de recommandations sur les eaux domestiques recyclées en réponse à l'intérêt croissant pour la conservation de l'eau. À la suite de cette proposition, le Comité sur la santé et l'environnement (CSE) a accepté de mettre sur pied un groupe de travail pour la rédaction de « Recommandations canadiennes sur les eaux domestiques recyclées ». La SCHL a financé le projet. Bien que l'objectif à long terme visé soit l'élaboration de recommandations exhaustives permettant l'utilisation sécuritaire des eaux recyclées à de nombreuses fins utiles, la portée de cette première version des recommandations est limitée à leur utilisation pour les chasses d'eau des toilettes et des urinoirs.

L'élaboration de recommandations sur les eaux recyclées vise à garantir que l'exploitation de systèmes de recyclage des eaux se fasse sans danger pour la santé publique. Le document contient donc des recommandations pour la qualité des eaux recyclées et des orientations concernant les éléments d'un cadre de gestion (partie I), ainsi qu'un aperçu du fondement scientifique des recommandations (partie II). Le document contient des recommandations sur de possibles éléments d'un cadre de gestion applicable au traitement sur place ou au traitement décentralisé des eaux usées domestiques en vue de leur réutilisation pour les chasses d'eau des toilettes et des urinoirs.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :