Notre santé, notre environnement : un aperçu de la santé environnementale au Canada

Il est aujourd'hui communément admis que les modifications de notre environnement peuvent avoir une incidence positive ou négative sur notre santé. L'expansion des milieux urbains et le développement des réseaux d'assainissement ont grandement contribué à l'amélioration de la santé de la population au cours du dernier siècle, notamment en élargissant l'accès à une alimentation et à une eau saine. La pollution, les incertitudes climatiques et certains aspects non négligeables du développement urbain et industriel ont en revanche engendré des répercussions négatives sur notre santé.

Notre santé étant liée à l'endroit où nous vivons, à l'eau que nous buvons et à l'air que nous respirons, la santé environnementale a une incidence directe sur notre bien-être physique. Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), la santé environnementale « concerne tous les facteurs physiques, chimiques et biologiques exogènes et tous les facteurs connexes influant sur les comportements ». La santé environnementale est un vaste sujet qui soulève bien des défis et opportunités. Le présent document aborde les aspects sanitaires consécutifs à la présence ou à l'absence, dans l'environnement, de différentes substances naturelles et synthétiques et d'organismes vivants. Cela comprend les substances chimiques, les acariens, les moisissures et les micro-organismes présents dans la maison et la communauté.

Commandez une copie électronique ou accessible de la publication Notre santé, notre environnement : un aperçu de la santé environnementale au Canada

Demande une copie

Les avancées technologiques du siècle précédent ont considérablement amélioré notre société. Outre quelques bienfaits non négligeables, ces avancées technologiques sont à l'origine de l'apparition de nouveaux produits dans l'environnement et de l'augmentation d'un certain nombre de substances qui y sont naturellement présentes, comme le plomb et le mercure. Il arrive qu'on ne soit pas en mesure de déterminer pleinement les risques sanitaires que posent la production et l'utilisation de ces substances. Si de nombreuses substances sont présentes à des niveaux de concentration inférieurs à ceux considérés par les scientifiques comme représentant un risque, il a été démontré que l'exposition à certaines d'entre elles peut engendrer des problèmes respiratoires, cardiovasculaires, neurologiques et génésiques, et même certains cancers.

En apprenant à mieux connaître les risques sanitaires à court et à long termes que posent les substances chimiques présentes dans notre environnement, nous avons fait en sorte de limiter notre exposition. Par exemple, la découverte des effets nocifs du plomb sur la santé a permis de réduire son utilisation et sa mise en circulation au Canada. Le plomb a été supprimé de l'essence, et les rejets atmosphériques provenant de l'exploitation minière et de la fonte ont été réglementés. Une récente étude de biosurveillance a ainsi montré que la quantité de plomb dans le sang des Canadiens a considérablement diminué au cours des trente dernières années.

La présente publication vise à renseigner les Canadiens sur les répercussions que l'environnement dans lequel ils vivent a sur leur santé ainsi que sur la façon dont les risques peuvent être réduits. Chacune des cinq sections suivantes présente les risques découlant de la santé environnementale, les tendances actuelles ainsi que les mesures prises pour protéger et promouvoir la santé environnementale au Canada.

Biosurveillance : cette section explique ce qu'est la biosurveillance et comment elle permet d'évaluer l'exposition des Canadiens à des substances chimiques. On y trouvera en outre des renseignements sur la façon dont la biosurveillance permet de cibler les substances chimiques qui peuvent nécessiter la mise en place de mesures plus poussées pour protéger la santé des Canadiens. Le gouvernement du Canada s'appuie sur les résultats de l'analyse des tendances relatives à l'exposition pour élaborer des politiques et des programmes de protection sanitaire.

Plomb : cette section résume les connaissances actuelles des effets sur la santé associés au plomb, un métal lourd que l'on retrouve communément dans le milieu ambiant au Canada. Bien que le Canada ait beaucoup accompli pour réduire les quantités de plomb rejeté dans l'environnement, il reste encore beaucoup à faire pour diminuer les niveaux d'exposition, en particulier chez les jeunes enfants. Le niveau d'exposition au plomb et les effets du plomb sur la santé dépendent de nombreux facteurs, notamment de l'endroit où vous habitez, de votre âge et de vos habitudes, ainsi que de vos activités.

Qualité de l'air intérieur à la maison : cette section passe en revue certaines des préoccupations sanitaires les plus courantes concernant l'air intérieur et donne des indications sur la façon d'améliorer la qualité de l'air dans les habitations. L'air dans les habitations canadiennes est généralement de bonne qualité, et les niveaux de polluants se trouvent en deçà des limites établies par Santé Canada dans ses Lignes directrices sur la qualité de l'air intérieur résidentiel. Cependant, la qualité de l'air intérieur peut être affectée par la présence de polluants atmosphériques tels que les moisissures, les acariens et le radon, ainsi que par la façon dont une maison est construite et entretenue.

Qualité de l'air extérieur : cette section répertorie les sources de pollution de l'air extérieur, les répercussions sanitaires qui y sont associées et les mesures de protection de la santé et de diminution des émissions de polluants atmosphériques. Bien que le Canada bénéficie d'un air de bonne qualité, certains Canadiens subissent des effets nocifs sur la santé sérieux à cause de la pollution atmosphérique (maladies cardiovasculaires et respiratoires).

Qualité de l'eau potable : cette section explique le partage des responsabilités concernant la salubrité de l'eau potable au Canada et les facteurs qui affectent la qualité de l'eau potable; elle souligne également des initiatives récentes ou en cours destinées à protéger et à améliorer la qualité de l'eau potable au Canada. Cette qualité est le fruit d'une collaboration et d'un partage d'information de longue date entre et par les principaux intervenants et parties prenantes dans chaque région du pays.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :