Au sujet du rayonnement

Le rayonnement peut être ionisant ou non ionisant. Le rayonnement ionisant contient assez d'énergie pour retirer les électrons des atomes ou des molécules. Le rayonnement qui contient assez d'énergie pour faire bouger des atomes mais pas assez pour retirer les électrons, est appelé le rayonnement non ionisant.

Sur cette page :

Sources de rayonnement

Les sources naturelles de rayonnement incluent :

Des sources artificielles peuvent aussi produire le rayonnement, y compris :

Rayonnement ionisant

À mesure que les atomes instables de désintègrent, ils émettent un rayonnement sous forme d'ondes électromagnétiques et de particules subatomiques. Certains types de rayonnement peuvent déloger des électrons (c'est-à-dire ioniser) d'autres atomes quand ils traversent la matière. On les appelle rayonnements ionisants.

Sources d'exposition aux rayonnements ionisants

Tous les jours, les Canadiens entrent en contact avec des rayonnements ionisants dans les milieux où ils vivent et travaillent.

Les Canadiens sont exposés dans l'environnement à un rayonnement naturel issu des roches et du sol, de même qu'à des rayons cosmiques provenant de l'espace. Le rayonnement provenant de ces sources est appelé « rayonnement naturel ».

Des sources artificielles, comme certains appareils médicaux ou cliniques (p. ex. appareil de radiographie et tomodensitomètre) peuvent aussi générer des rayonnements ionisants.

Niveaux de radioexposition au Canada

Les Canadiens sont exposés, en moyenne, à 2 à 3 millisieverts (mSv) de rayonnement naturel par année.

Voici quelques exemples de l'intensité du rayonnement émis par diverses sources.

Rayonnement non ionisant

Sur une base quotidienne, des Canadiens sont exposés à des rayonnements non ionisants produits par le câblage domestique, l'éclairage, et les appareils électriques tels que les fours à micro-ondes, les sèche-cheveux, et les grille-pains. Dans le lieu de travail, les sources communes incluent des moniteurs d'ordinateurs, des photocopieuses, des télécopieurs, et des lumières fluorescentes. Les lignes électriques et les outils électriques émettent également des rayonnements non ionisants. Quelques applications médicales des rayonnements non ionisants incluent la diathermie d'ondes courtes et l'imagerie par résonance magnétique (IRM).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :