Bulletin de renseignements pour le consommateur - Habitudes de sommeil sécuritaires pour les jeunes enfants

Les fournisseurs de soins devraient toujours appliquer les rudiments d'un sommeil sécuritaire :

1. Seul
2. Sur le dos
3. Dans un lit de bébé

Enjeu

L'endroit le plus sécuritaire où devrait dormir un nourrisson est seul dans un lit d'enfant. Les berceaux et moïses qui respectent les exigences canadiennes en matière de sécurité sont aussi des endroits sûrs lorsqu'ils sont utilisés selon les directives du fabricant (respect des limites d'âge et de poids). Les nourrissons et les jeunes enfants ne devraient jamais être couchés sur une surface qui ne convient pas, comme un lit normal, un lit d'eau, un matelas gonflable, un sofa, un futon ou un fauteuil.

Il n'est pas sécuritaire de laisser un bébé dormir sans surveillance en position assise ou semi-couchée, par exemple dans un carrosse, une poussette, un siège d'auto, une balançoire de bébé, une sauteuse ou un fauteuil inclinable. La tête du bébé peut tomber vers l'avant lorsqu'il dort, ce qui peut gêner sa respiration. La nuit et pendant les siestes, le bébé devrait être placé dans un lit d'enfant, un berceau ou un moïse, et lors de déplacements, il est important de le faire une fois à destination.

La surface de sommeil devrait toujours être ferme, plate et exempte d'articles de literie mous. Les nourrissons n'ont pas besoin de couvertures additionnelles. En bougeant, ils risquent de se retrouver la tête sous la couverture et d'avoir trop chaud. Si une couverture est requise, privilégiez les tissus minces, légers et qui respirent.

Les dangers liés au sommeil incluent :

Partage du lit

Il est question de partage du lit lorsqu'un adulte ou un autre enfant dort sur la même surface que le nourrisson.

  • Les fournisseurs de soins croient parfois que le partage du lit permet de réduire le risque que le bébé soit victime du syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN), mais rien ne prouve que ce soit le cas. Les recherches révèlent que le risque de SMSN est plus élevé lorsque le bébé partage le lit d'un fumeur ou d'une personne qui est très fatiguée ou sous l'influence de drogues ou d'alcoolNote de bas de page1.
  • Les nourrissons peuvent se retrouver coincés entre des objets, comme la surface de sommeil, le corps du parent ou du fournisseur de soins et le mur.
  • Les nourrissons qui dorment sur une surface surélevée peuvent chuter et subir des blessures graves.
  • Les nourrissons peuvent s'étouffer avec des accessoires de literie mous, comme des oreillers ou des édredons.

Parcs pour enfants

Puisque les parcs pour enfants ne satisfont pas aux mêmes exigences de sécurité et ne sont pas aussi résistants que les lits d'enfant, ils ne sont pas destinés à être utilisés comme surface de sommeil, sans supervision.

  • Ne laissez jamais un enfant qui se trouve dans un parc pour enfants sans surveillance.
  • Si le parc est muni d'une table à langer ou d'une couchette, ne laissez jamais le bébé dans le parc lorsque ces accessoires sont en place.
  • Évitez d'ajouter des couvertures, des oreillers ou un matelas supplémentaire. L'enfant pourrait s'étouffer avec ces articles.
  • Assurez-vous que le matelas est ferme. Un matelas trop mou ou usé peut présenter un risque de suffocation.

Lits d'enfant, berceaux et moïses

Un lit d'enfant qui est conforme à la réglementation canadienne en vigueur est l'endroit le plus sécuritaire où dormir pour un nourrisson. Un lit d'enfant peut servir jusqu'à ce que le bambin soit capable d'en sortir en grimpant ou qu'il mesure plus de 90 cm. Un berceau est aussi un endroit sécuritaire où dormir pour un nourrisson, jusqu'à ce que celui-ci soit capable de se mettre à quatre pattes ou qu'il atteigne le poids maximal recommandé par le fabricant. Un moïse est aussi un endroit sécuritaire où dormir, jusqu'à ce que le nourrisson soit capable de se tourner ou qu'il atteigne le poids maximal recommandé par le fabricant.

  • Évitez d'utiliser un lit d'enfant dont la date de fabrication est antérieure à septembre 1986. Ces lits ne satisfont pas aux exigences de sécurité actuelles. De plus, les lits de plus de dix ans risquent davantage d'avoir des pièces brisées, usées, lâches ou manquantes et ne sont souvent pas accompagnées des mises en garde ou instructions.
  • Depuis le 29 décembre 2016, la vente, l’importation, la fabrication ou l’annonce de lits d’enfants traditionnels à côté abaissable est interdite.
  • Vérifiez régulièrement le lit, le berceau ou le moïse avant de l'utiliser et évitez de vous en servir en cas de pièce desserrée, de pièce manquante ou de tout signe de dommages.
  • Ne modifiez d'aucune façon un lit d'enfant, un berceau ou un moïse et respectez toujours les instructions du fabricant pour l'assemblage et l'utilisation. Pour effectuer des réparations, seules les pièces fournies par le fabricant doivent être utilisées.
  • Ne mettez pas d'articles mous dans le lit d'enfant, le berceau ou le moïse, comme les oreillers, jouets en peluche, coussins de positionnement, édredons, bordures de protection, peaux d'agneau et autres produits semblables, puisqu'ils présentent un risque de suffocation.
  • Assurez-vous que le matelas du lit, du berceau ou du moïse est ferme et bien ajusté. L'espace entre le matelas et les côtés du lit ne devrait pas être de plus de 3 cm. Le matelas du lit ne doit pas avoir plus de 15 cm d'épaisseur. Le matelas du berceau ou du moïse ne devrait pas avoir plus de 3,8 cm d'épaisseur.
  • Ne mettez pas de cordes, de courroies ou de moniteurs pour bébés munis de cordes dans un lit d'enfant, un berceau ou un moïse, ni à proximité, car les cordes ou courroies risqueraient de s'enrouler autour du cou de l'enfant.
  • Ne placez pas le lit d'enfant, le berceau ou le moïse près d'une fenêtre ou d'une porte-fenêtre où l'enfant pourrait se saisir des cordes d'un store ou d'un rideau et s'étrangler.

Conseils généraux pour un sommeil sécuritaire

  • Les nourrissons doivent être placés sur le dos pour dormir.
  • Ne laissez jamais un nourrisson dormir sur la même surface qu'un adulte ou un autre enfant.
  • Les lits de bébé destinés à être installés dans le lit d'un adulte ou à être accrochés au lit ne sont pas recommandés par Santé Canada. Ils peuvent entraîner la suffocation et emprisonner le bébé. Utilisez plutôt un lit d'enfant, un berceau ou un moïse que vous placerez près de votre lit. N'utilisez pas de lits d'enfant de type « cododo » dont les côtés sont abaissés.
  • Les nourrissons et les jeunes enfants ne devraient jamais dormir dans un hamac. Un nourrisson placé sur des articles de literie mous, ce qui comprend les hamacs, peut rester coincé dans une position l'empêchant de respirer.
  • Ne mettez jamais un enfant de moins de 2 ans dans un lit équipé de barrières de sécurité amovibles. Afin d'assurer la sécurité des jeunes enfants en cas de chute, dégagez le sol autour du lit ou placez un matelas pour lit d'enfant sur le sol à côté du lit.
  • Les enfants de moins de six ans ne devraient pas dormir sur le lit supérieur de lits superposés.

Pour obtenir de plus amples renseignements

Pour obtenir plus d'information ou pour signaler une blessure ou émettre une plainte, veuillez communiquer avec le Programme de la sécurité des produits de consommation de Santé Canada au 1-866-662-0666 ou un courriel à CPS-SPC@hc-sc.gc.ca, ou consulter la section portant sur la sécurité des produits de consommation (SPC) du site Web du Ministère à l'adresse www.santecanada.gc.ca/spc.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :