Classement du risque de cancérogénicité de cinq pesticides par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), mars 2015

Le 20 mars 2015, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) ont publié un résumé des résultats du classement du risque de cinq pesticides qu'ils ont effectué. Le glyphosate, un herbicide, ainsi que le malathion et le diazinon, des insecticides, ont été classés comme étant probablement cancérogènes pour les humains. Les insecticides tels que le tétrachlorvinphos et le parathion ont été classés comme étant peut-être cancérogènes pour les humains. Le rapport complet n'a pas encore été publié. Santé Canada étudiera le rapport complet dès qu'il sera disponible.

Il est important de comprendre que ce classement du risque ne constitue pas une évaluation du risque pour la santé. Les niveaux d'exposition humaine, qui déterminent le risque réel, n'ont pas été pris en compte. Les pesticides sont homologués pour une utilisation au Canada seulement si la dose à laquelle est exposée la population canadienne ne cause aucun effet nocif, y compris le cancer.

Avant qu'un pesticide soit approuvé pour être utilisé au Canada, il doit faire l'objet d'une évaluation scientifique approfondie du risque et respecter des normes environnementales et sanitaires strictes, ainsi qu'avoir de la valeur. On examine les essais de génotoxicité à court et à long terme (pendant toute la vie) menés sur des animaux afin d'évaluer le potentiel cancérogène de la matière active ou d'entraîner une génotoxicité ou une toxicité pour la reproduction ou le développement, ce qui comprend les effets de l'exposition au pesticide sur l'enfant en développement, ainsi que les études qui portent expressément sur l'exposition dans le cas particulier des enfants.

On examine également une variété d'études de toxicité environnementale, afin d'évaluer notamment la toxicité pour les oiseaux, les abeilles et les organismes aquatiques.

Si l'utilisation particulière d'un produit présente des risques préoccupants pour la santé humaine, les générations futures ou l'environnement, elle n'est pas homologuée au Canada. Ces mêmes normes s'appliquent lorsqu'un produit homologué est réévalué. Les pesticides homologués au Canada sont régulièrement soumis à une réévaluation cyclique sur 15 ans pour s'assurer qu'ils continuent de satisfaire aux normes modernes relatives à la protection de la santé humaine et de l'environnement et qu'ils présentent de la valeur.

Glyphosate

L'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada a récemment publié son Projet de document de décision concernant la réévaluation des produits antiparasitaires contenant du glyphosate aux fins d'une consultation publique. Le document propose le maintien de l'homologation des produits contenant du glyphosate pour la vente et l'utilisation au Canada, ainsi que la mise en œuvre de mesures additionnelles de réduction du risque. Les résultats de la réévaluation, y compris ceux de l'évaluation requise du risque de cancérogénicité du glyphosate, fourniront un contexte concernant le classement du risque de l'OMS (CIRC).  À l'heure actuelle, aucune autorité réglementaire au monde en matière de pesticide ne considère le glyphosate comme une substance cancérogène pour les humains.

Malathion

Un examen de l'utilisation du malathion pour la lutte contre les moustiques a été réalisé par l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada dans le cadre de son programme de réévaluation en 2003. D'après cette évaluation des risques pour la santé, qui prenait en compte le risque potentiel observé dans les études sur les animaux et la probabilité d'exposition humaine, on ne considère pas que le malathion pose un risque de cancérogénicité pour les humains lorsqu'il est utilisé pour lutter contre les moustiques dans les zones résidentielles, à la condition que le mode d'emploi soit respecté. Cette conclusion n'est pas modifiée par le récent classement du risque de l'OMS, car les pesticides sont homologués aux fins d'utilisation au Canada uniquement si le niveau d'exposition des Canadiens ne se traduit pas par des effets nocifs, notamment le cancer.

Parathion

L'utilisation du parathion n'est pas homologuée au Canada.

Diazinon

À l'issue de la réévaluation en 2009, il a été décidé de retirer progressivement la plupart des utilisations du diazinon en raison de risques préoccupants pour la santé et l'environnement, à l'exception des applications par bassinage du sol et des étiquettes d'oreille, qui ont été jugées admissibles au maintien de l'homologation avec des mesures d'atténuation supplémentaires. Cette conclusion n'est pas modifiée par le récent classement du risque de l'OMS (CIRC), car les pesticides sont homologués aux fins d'utilisation au Canada uniquement si le niveau d'exposition des Canadiens ne se traduit pas par des effets nocifs, notamment le cancer.

Tétrachlorvinphos

Un examen de l'utilisation du tétrachlorvinphos a été réalisé par l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada dans le cadre de son programme de réévaluation en 2004.  L'évaluation de Santé Canada n'a révélé aucun risque préoccupant pour la santé humaine lorsque le produit est utilisé conformément au mode d'emploi de l'étiquette. Cette conclusion n'est pas modifiée par le récent classement du risque de l'OMS (CIRC), car les pesticides sont homologués aux fins d'utilisation au Canada uniquement si le niveau d'exposition des Canadiens ne se traduit pas par des effets nocifs, notamment le cancer.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :