Acétone

Numéro de registre CAS 67-64-1

De quoi s'agit-il?

  • L'acétone est un produit chimique industriel. Elle est également présente de façon naturelle dans l'environnement.

Comment est-elle utilisée?

  • Selon les données les plus récentes, l'acétone est fabriquée au Canada en tant que sous-produits de procédés industriels. Elle est également importée au Canada.
  • Au Canada, l'acétone est utilisée de différentes façons, y compris comme solvant industriel et de laboratoire, nettoyant et dégraissant, ainsi que dans les peintures, les teintures, les adhésifs et les revêtements. À l'échelle mondiale, les utilisations d'acétone les plus importantes concernent l'utilisation de solvants et la production des produits chimiques méthacrylate de méthyle et bisphénol A.
  • L'acétone peut aussi être utilisée au Canada en petites quantités dans les aliments, les emballages alimentaires, les produits pharmaceutiques, les produits de santé naturels, les médicaments vétérinaires, les produits cosmétiques et les produits antiparasitaires.

Pourquoi le gouvernement du Canada l'évalue-t-il?

  • Avant l'évaluation, il a été déterminé que l'acétone présentait un danger potentiel pour la santé humaine.
  • Toutefois, l'acétone n'a pas été jugée prioritaire pour l'évaluation des risques potentiels pour l'environnement. Les effets potentiels de cette substance sur l'environnement ont tout de même été évalués dans le cadre de cette évaluation préalable.

Comment est-elle rejetée dans l'environnement?

  • L'acétone peut être rejetée par des processus naturels tels que des incendies de forêt et des volcans. Les organismes vivants produisent aussi de petites quantités d'acétone. Les microorganismes, les insectes, les plantes et les animaux, y compris les humains, produisent de l'acétone simplement par une série de réactions biochimiques complexes qui ont lieu dans les organismes vivants.
  • La substance peut être rejetée dans l'air par différentes activités, telles que la fabrication de produits chimiques, l'utilisation de solvants, la production de pétrole et de gaz, les émissions de gaz d'échappement des automobiles, la fumée de tabac, la combustion du bois, les pâtes et papiers, la combustion de plastiques et les dégagements gazeux de sites d'enfouissement.
  • De plus, l'acétone peut être rejetée dans le milieu aquatique, notamment par les rejets d'eaux usées des industries et la lixiviation des sites d'enfouissement industriels et municipaux.

Comment les Canadiens y sont-ils exposés?

  • Au Canada, l'exposition de la population générale à l'acétone devrait avoir lieu par l'air, dont la fumée de tabac. L'acétone est également un composant naturellement présent dans les aliments.
  • Les Canadiens peuvent y être exposés lorsqu'ils utilisent certains produits ménagers et produits de soins personnels qui en contiennent.
  • Toutefois, la quantité d'acétone produite par l'organisme humain est beaucoup plus importante que l'exposition à la substance par les milieux naturels, la nourriture et les produits.

Quels sont les résultats de l'évaluation?

  • Le gouvernement du Canada a procédé à une évaluation scientifique de l'acétone, appelée évaluation préalable.
  • Les évaluations préalables permettent de déterminer les risques potentiels pour la population générale du Canada et pour l'environnement.
  • Les dangers liés aux produits chimiques utilisés dans le milieu de travail doivent être classés en conséquence en vertu du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).
  • Les résultats de l'évaluation préalable finale indiquent que, bien que l'acétone puisse demeurer longtemps dans l'environnement, elle ne devrait pas s'accumuler dans les organismes.
  • De plus, la quantité d'acétone pouvant être rejetée dans l'environnement est inférieure au seuil toxique pour les organismes.
  • Par conséquent, le gouvernement du Canada a conclu que l'acétone ne pénétrait pas dans l'environnement à des niveaux qui constituaient un danger pour l'environnement.
  • Le gouvernement du Canada a également conclu que l'acétone n'était pas nocive pour la santé humaine aux niveaux actuels d'exposition.

Que fait le gouvernement du Canada?

  • L'évaluation préalable finale de l'acétone a été publiée le 13 septembre 2014.
  • D'après la conclusion de l'évaluation préalable finale, le gouvernement du Canada propose qu'aucune autre mesure ne soit prise à l'égard de l'acétone.

Que peuvent faire les Canadiens?

  • Les risques pour la santé d'une substance chimique dépendent du type de danger que la substance est susceptible de présenter (son potentiel de causer des effets nocifs) et de la dose (le degré d'exposition à la substance). L'acétone n'est pas préoccupante pour l'environnement ou la santé humaine au niveau actuel d'exposition.
  • Par mesure de précaution, on rappelle aux Canadiens d'observer attentivement les mises en garde et les modes d'emploi de tout produit qu'ils utilisent et d'éliminer les produits de façon appropriée.
  • La fumée de tabac représente également une source d'acétone. On rappelle aux Canadiens qu'ils ne devraient pas fumer et qu'ils devraient éviter la fumée secondaire. Pour obtenir de plus amples renseignements sur comment arrêter de fumer et comment protéger votre famille de la fumée secondaire, veuillez consulter le site Web Tabagisme ou consulter un médecin.
  • Les Canadiens pouvant être exposés à l'acétone sur le lieu de travail devraient consulter leur employeur et leur représentant en matière de santé et sécurité au travail au sujet des pratiques de manutention sécuritaires, des lois applicables et des exigences relevant du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :