Facteurs d’exposition utilisés dans les évaluations des risques pour la santé humaine au Canada

L'exposition de la population générale à des substances chimiques peut se produire par inhalation (respiration), par ingestion (avaler) ou par absorption cutanée (à travers la peau). Les sources d'exposition comprennent l'air ambiant, l'air intérieur, l'eau, les aliments, le sol, la poussière et les produits offerts aux consommateurs.

Afin d'estimer l'exposition humaine à une substance et d'assurer l'uniformité de l'approche, les scientifiques utilisent des valeurs standards par défaut pour les caractéristiques des récepteurs (le récepteur étant la personne), comme le poids corporel, la surface corporelle, les taux d'inhalation, l'ingestion de poussière et de sol, et la consommation d'eau potable. Les valeurs utilisées sont représentatives de la population générale canadienne. L'exposition est estimée séparément pour les différents groupes d'âge en raison des différences physiologiques et psychologiques qui peuvent influer sur l'exposition.

Les valeurs des facteurs d'exposition utilisées dans l'évaluation de l'exposition humaine aux substances chimiques jugées prioritaires en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) [LCPE (1999)] sont indiquées dans le présent document. Ces valeurs par défaut ont été établies à partir des données canadiennes récentes disponibles, ou de données de modélisation ou de remplacement provenant des États-Unis.

Groupes d'âge

Les estimations de l'exposition de la population générale canadienne aux substances prioritaires évaluées en vertu de la LCPE (1999) sont calculées séparément pour des stades de la vie ou des groupes d'âge définis. En effet, les différences physiologiques et psychologiques entre les groupes d'âge, comme les différences observées dans la surface des parties du corps, les taux d'inhalation ou les comportements, peuvent influer sur l'exposition. Par exemple, les enfants d'âge préscolaire peuvent être davantage exposés aux substances présentes dans le sol que les personnes des autres groupes d'âge en raison d'un contact plus fréquent avec le sol ou la poussière intérieure et du comportement de ces enfants qui portent tout à leur bouche.

Groupes d'âge pris en compte dans les évaluations de l'exposition humaine en vertu de la LCPE (1999)

  • 0 à 5 mois
  • 6 à 11 mois
  • 1 an
  • 2 à 3 ans
  • 4 à 8 ans
  • 9 à 13 ans
  • 14 à 18 ans
  • 19 ans et plus

Poids corporel

Pour les personnes de deux ans et plus, les valeurs de poids corporel par défaut sont des valeurs médianes tirées du cycle 2.2 de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) de 2004, qui est l'enquête la plus exhaustive qui recueille des données sur le poids corporel au Canada.

Pour les enfants de moins de deux ans, les données sur le poids corporel n'ont pas été recueillies au cours du cycle 2.2 de l'ESCC de 2004, et les valeurs médianes de poids corporel ont été calculées à partir des données recueillies dans le cadre de la National Health and Nutrition Examination Survey (seulement disponible en anglais) (NHANES) des États-Unis menée entre 1999 et 2010. La NHANES est la plus grande source de données représentatives à l'échelle nationale aux États-Unis (n > 40 000 répondants), et environ la moitié des répondants sont des enfants. Elle est considérée comme une source raisonnable pour le calcul des valeurs de poids corporel par défaut chez les enfants de moins de deux ans.

Valeurs de poids corporel utilisées dans les évaluations de l'exposition humaine réalisées en vertu de la LCPE (1999)
Groupe d'âge Poids corporel par défaut (kg)
0 à 5 moins 6,3
6 à 11 moins 9,1
1 an 11
2 à 3 ans 15
4 à 8 ans 23
9 à 13 ans 42
14 à 18 ans 62
19 ans et plus 74

Surface corporelle

Les valeurs de surface corporelle totale par défaut sont fondées sur les données recueillies sur le poids corporel et la taille au cours du cycle 2.2 de l'ESCC de 2004.

Pour les personnes de deux ans et plus, les valeurs de surface corporelle totale ont été estimées en fonction des données sur le poids corporel et la taille provenant du cycle 2.2 de l'ESCC (2004) et de l'équation décrite ci-après (Santé Canada, 1995) :

Surface corporelle totale (m2) = 0,0235 x poids corporel (kg)0,51456 x taille (cm)0,42246

Pour les enfants de moins de deux ans, les données sur le poids corporel et la taille n'ont pas été recueillies lors du cycle 2.2 de l'ESCC, et les valeurs reposent sur les valeurs fournies dans l'Exposure Factors Handbook de 2011 de l'Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis (U.S. EPA, 2011).

Les valeurs utilisées pour la surface de certaines parties du corps (comme la tête, le tronc, les bras ou les mains) ont été calculées à partir des pourcentages de la surface corporelle totale, d'après l'Exposure Factors Handbook de 2011 de l'EPA des États-Unis (U.S. EPA, 2011).

Valeurs de surface corporelle utilisées dans les évaluations de l'exposition humaine réalisées en vertu de la LCPE (1999)
Groupe d'âge Surface corporelle totale (cm2) Tête (cm2) Tronc (cm2) Bras (cm2) Mains (cm2)
0 à 5 moins 3 500 640 1 250 480 190
6 à 11 moins 4 500 820 1 610 620 240
1 an 5 300 870 1 880 690 300
2 à 3 ans 6 500 550 2 670 940 310
4 à 8 ans 8 900 610 3 580 1 250 430
9 à 13 ans 13 400 700 5 310 1 900 610
14 à 18 ans 17 200 740 6 980 2 490 770
19 ans et plus 18 700 1 170 6 890 2 550 910
Valeurs de surface corporelle utilisées dans les évaluations de l'exposition humaine réalisées en vertu de la LCPE (1999)
Groupe d'âge Jambes (cm2) Pieds (cm2)
0 à 5 moins 720 230
6 à 11 moins 930 290
1 an 1 220 330
2 à 3 ans 1 640 410
4 à 8 ans 2 450 590
9 à 13 ans 3 990 900
14 à 18 ans 5 140 1 080
19 ans et plus 5 970 1 210

Taux d'inhalation

Les taux d'inhalation utilisés dans les évaluations de l'exposition humaine réalisées en vertu de la LCPE (1999) sont fondés sur les taux d'inhalation moyens par défaut à long terme recommandés dans l'Exposure Factors Handbook de 2011 de l'EPA des États-Unis (U.S. EPA, 2011), ajustés en fonction des groupes d'âge pour lesquels des évaluations sont effectuées en vertu de la LCPE (1999).

Inhalation rates used in assessments of human exposure conducted under CEPA 1999
Groupe d'âge Taux d'inhalation (m3/jour)
0 à 5 moins 3,7
6 à 11 moins 5,4
1 an 8,0
2 à 3 ans 9,2
4 à 8 ans 11,1
9 à 13 ans 13,9
14 à 18 ans 15,9
19 ans et plus 15,1

Ingestion de sol et de poussière

L'exposition à des substances par ingestion de sol et de poussière peut se produire chez les groupes d'âge plus jeunes, qui ont l'habitude de porter la main à la bouche, et chez les groupes plus âgés, par des contacts main-bouche accidentels ou des expositions indirectes (par exemple, par l'intermédiaire de cigarettes ou d'aliments mangés avec les doigts). Les valeurs recommandées pour les taux d'ingestion de sol et de poussière intérieure ont été établies selon une approche mécaniste (un type de calcul mathématique) qui prend en considération le contact main-bouche, présentée dans Wilson et coll. (2013), et au moyen des caractéristiques des récepteurs canadiens.

L'ingestion intentionnelle de grandes quantités de sol ou d'argile, parfois appelée « géophagie », n'est pas traitée dans la présente section.

Taux d'ingestion de sol et de poussière utilisés dans les évaluations de l'exposition humaine réalisées en vertu de la LCPE (1999)
Groupe d'âge Taux d'ingestion de sol (mg/jout) Taux d'ingestion de poussière (mg/jour)
0 à 5 moins S.O.Note de bas de tableau 1 21,6
6 à 11 moins 7,3 27,0
1 an 8,8 35,0
2 à 3 ans 6,2 21,4
4 à 8 ans 8,7 24,4
9 à 13 ans 6,9 23,8
14 à 18 ans 1,4 2,1
19 ans et plus 1,6 2,6

Notes de bas de tableau

Note de bas de tableau 1

s.o. = sans objet. On suppose qu'il n'y a pas d'ingestion de sol chez les nourrissons (0 à 5 mois) compte tenu des comportements habituels des personnes qui en prennent soin (c'est-à-dire que l'on suppose que les nourrissons passent tout leur temps de veille, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, en contact avec des surfaces molles).

Retour à la référence de la note de bas de tableau 1

Consommation d'eau potable

Les valeurs de consommation d'eau potable utilisées dans les évaluations des substances réalisées en vertu de la LCPE (1999) sont fondées sur les données recueillies au cours du cycle 2.2 de l'ESCC de 2004.

L'eau potable comprend l'eau du robinet, l'eau embouteillée et l'eau pétillante ainsi que l'eau utilisée à la maison pour reconstituer une boisson (comme le café, le thé, le thé glacé, les jus, les boissons aux fruits et les boissons alcoolisées) ou ajoutée à des aliments pour la préparation finale (par exemple, les soupes).

Chez les enfants de moins d'un an (nourrissons de 0 à 5 mois et de 6 à 11 mois), on suppose que le volume d'eau potable est équivalent au volume de consommation de lait maternisé reconstitué (ou prêt à servir).

Une valeur moyenne globale de consommation a été calculée pour les nourrissons de 0 à 5 mois et ceux de 6 à 11 mois en fonction des valeurs de consommation tirées de la littérature récente. Au total, on a recueilli 18 études dans lesquelles les valeurs de consommation de lait maternisé ont été mesurées. Ces études ont été menées de 2008 à 2017 et proviennent des États-Unis, de l'Europe, de l'Asie et de l'Amérique du Sud (aucune étude canadienne pertinente et accessible au public n'a été recensée). La consommation de lait maternel a également été examinée, mais elle s'est avérée systématiquement inférieure à la consommation de lait maternisé.

Drinking water intakes used in assessments of human exposure conducted under CEPA 1999.
Groupe d'âge (ans) Consommation d'eau potable (L/jour)
0 à 5 moins 0,83
6 à 11 moins 0,76
1 an 0,36
2 à 3 ans 0,43
4 à 8 ans 0,53
9 à 13 ans 0,74
14 à 18 ans 1,09
19 ans et plus 1,53

Références

Santé Canada. 1995. Enquête sur l'exposition des êtres humains aux contaminants dans le milieu : Un guide pour les calculs de l'exposition.

(U.S. EPA) U.S. Environmental Protection Agency. 2011. Exposure Factors Handbook 2011 Edition (Final) (seulement disponible en anglais). U.S. Environmental Protection Agency: Washington, DC. EPA/600/R-09/052F.

Wilson R, Jones-Otazo H, Petrovic S, Mitchell I, Bonvalot Y, Williams D, Richardson GM. 2013. Revisiting dust and soil ingestion rates based on hand-to-mouth transfer. Human and Ecological Risk Assessment 19(1): 158-188.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :