Nouveaux projets financés dans le cadre du Fonds de partenariat d'immunisation

Document d'information

Avril 2017

Afin d’appuyer son engagement envers l’accroissement de la couverture de vaccination au Canada, le gouvernement du Canada a lancé le Fonds de partenariat d’immunisation (FPI). Ce fonds fournit de 2 à 3 millions de dollars par année pour des projets visant à améliorer la couverture de vaccination au Canada.

Ce fonds appuie les projets qui :

  • permettent aux fournisseurs de soins de santé et aux programmes de santé publique d’accroître la couverture de vaccination;
  • augmentent la demande de vaccination;
  • augmentent l’accès aux services de vaccination.

Le FPI a appuyé un certain nombre de projets, y compris les suivants :

Ministère de la Santé et du Bien-être de l’Île-du-Prince-Édouard
Accroître la couverture vaccinale chez les adultes à l’Île-du-Prince-Édouard (333 486 $)

Ce projet à l’échelle de la province vise à augmenter les taux de vaccination chez les adultes à l’Île-du-Prince-Édouard en abordant les trois domaines suivants :

  • augmenter la capacité des professionnels de la santé afin de cerner les personnes sous‑immunisées et non immunisées;
  • augmenter la capacité des professionnels de la santé afin de communiquer efficacement avec leurs patients à propos de l’immunisation;
  • élaborer une stratégie de communication et une campagne de marketing social ciblées afin de promouvoir l’immunisation chez les adultes.

Santé, Aînés et Vie active du Manitoba
Identification des districts sous-immunisés au Manitoba au moyen d’une cartographie de l’adoption des vaccins et élaboration de stratégies d’intervention locales afin d’accroître l’adoption des vaccins chez les enfants vivant dans ces districts (595 784 $)

Grâce au logiciel du Système d’information géographique (SIG), Santé, Aînés et Vie active au Manitoba établira la carte des secteurs des populations sous-immunisées et non immunisées et déterminera les causes de la faible adoption des vaccins. Santé, Aînés et Vie active au Manitoba utilisera ces renseignements pour élaborer des stratégies conçues pour répondre aux besoins de secteurs précis afin d’accroître les taux de vaccination chez les enfants et les jeunes du Manitoba.

Ce projet a pour objectif d’élaborer des approches stratégiques afin de déterminer et de surpasser les obstacles aux taux optimaux de vaccination nécessaire pour empêcher de nombreuses maladies infectieuses. Le projet sera mis en œuvre à la grandeur de la province, y compris dans les secteurs qui relèvent de l’administration de la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits.

La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada
Améliorer les taux de vaccination chez les femmes enceintes au Canada : Collaborer avec les fournisseurs de soins de santé et le public (733 091 $)

Les maladies infectieuses peuvent engendrer de graves complications pour les femmes enceintes, les fœtus et les nouveau-nés. Cependant, les taux de couverture de vaccination pour les femmes enceintes ne sont pas optimaux. Ce projet comprendra des lignes directrices et une formation qui permettront d’améliorer la pratique de 9 000 professionnels de la santé (y compris les obstétriciens, les gynécologues, les médecins de famille, les infirmiers et infirmières et les sages‑femmes) et de fournir au public des renseignements fondés sur des données probantes afin de prendre des décisions saines en matière de vaccination.

Les activités comprennent ce qui suit :

  • une analyse de l’environnement pour déterminer la situation au Canada liée à la vaccination pendant la grossesse;
  • un sondage national des professionnels de la santé afin de déterminer leurs connaissances, leurs attitudes, leurs croyances et leurs pratiques actuelles concernant la vaccination;
  • des lignes directrices en matière de pratique clinique mises à jour, un programme accrédité de formation en personne et en ligne et une trousse d’outils ciblée pour les professionnels de la santé et les éducateurs;
  • un sondage national des femmes en âge de procréer afin de déterminer leurs connaissances, leurs attitudes et leurs croyances concernant la vaccination pendant la grossesse;
  • une trousse d’outils pour les femmes qui comprend des renseignements sur la vaccination en général, sur les enjeux d’hésitation face aux vaccins et sur la vaccination pendant la grossesse.

Les résultats du projet seront partagés à grande échelle dans le cadre de conférences, au moyen des médias sociaux et des médias d’information, en ligne et par webinaires.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :