Le gouvernement du Canada soutient la prévention du diabète en Alberta, en Ontario et au Québec

Communiqué de presse

Le Programme de prévention du diabète aidera jusqu’à 3 850 personnes à adopter un mode de vie sain

Le 25 juin 2019       Brampton (Ontario)        Agence de la santé publique du Canada

Environ un adulte de 20 ans ou plus sur neuf – à peu près trois millions de Canadiens – vit avec le diabète. Dans environ 90 % des cas, il s’agit du diabète de type 2, forme de diabète qui peut être évitée par bon nombre d’entre eux.

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, a annoncé aujourd’hui que l’Agence de la santé publique du Canada investira jusqu’à 4,5 millions de dollars sur quatre ans dans le Programme de prévention du diabète de LMC Healthcare – un programme intensif de modification des habitudes de vie qui encouragera l’activité physique et fournira des renseignements sur l’alimentation et un soutien individuel aux personnes qui risquent de développer le diabète de type 2. La ministre en a fait l’annonce pendant sa visite à la clinique de LMC à Brampton. Elle y a rencontré le personnel afin d’en apprendre plus sur les services de prévention du diabète centrés sur le patient qui sont fournis à la collectivité.

En collaboration avec Diabète Canada et INTERVENT International, LMC offrira un programme factuel de 12 mois aux personnes de l’Alberta, de l’Ontario et du Québec qui courent un risque élevé de développer le diabète de type 2, y compris aux personnes atteintes de prédiabète. Parmi les personnes à haut risque, on compte les Canadiens d’origine sud-asiatique, les Canadiens noirs et les Autochtones. Les responsables du programme souhaitent attirer jusqu’à 3 850 participants en invitant les médecins à recommander des patients chez qui ils ont diagnostiqué le prédiabète et en communiquant avec les personnes qui, selon le résultat du questionnaire CANRISK, courent un risque  élevé de développer le diabète de type 2. Ce programme a eu un impact significatif sur la réduction du nombre de personnes touchées par le diabète, et permet de retarder l’apparition de la maladie chez les personnes qui en sont affectées.

Les participants au programme recevront de l’aide pour apporter des changements importants et structurés à leurs habitudes de vie. Le programme comprend des contacts réguliers avec un entraineur sur la santé, de ressources éducatives en ligne, des groupes de travail et un suivi sur la santé afin d’aider les participants à apporter des changements graduels à leur alimentation et leur niveau d’activité physique pour minimiser les risques d’être atteint du diabète de type 2. L’inscription des participants au programme débutera à l’été 2019. 

Citations

« Le gouvernement du Canada est conscient des répercussions du diabète sur la santé des Canadiens. C’est pourquoi nous travaillons avec des partenaires comme LMC et Diabète Canada afin d’aider ceux qui risquent de développer le diabète de type 2. En apportant d’importants changements à leurs habitudes de vie, les participants au Programme de prévention du diabète pourront non seulement réduire le risque de développer cette maladie, mais aussi améliorer leur santé générale et leur bien-être. »

L’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé 

« Pour lutter contre le diabète au Canada, il est essentiel d’offrir des milieux sociaux et physiques propices à l’adoption et au maintien d’un mode de vie plus sain. Il est possible de réduire le risque de diabète de type 2. Grâce au Programme de prévention du diabète de LMC, les gens qui courent un risque modéré ou élevé de développer cette maladie auront les outils et le soutien dont ils ont besoin pour modifier leurs habitudes de vie. »

Dre Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique du Canada

« Le diabète demeure toujours une des maladies chroniques qui prend le plus d’ampleur au Canada. En nous joignant à Diabetes Canada, l’Agence canadienne de santé publique et autres collaborateurs, nous sommes maintenant en mesure d’offrir un Programme de prévention de diabète éprouvé et stimulant, qui réduira l’incidence de diabète de type 2 et améliorera la santé des Canadiens les plus à risque. »

Mark Angelo, président et directeur général
LMC Soins de santé

« Le Programme de prévention du diabète aidera les individus à réduire eux-mêmes les chances d’être atteints par le diabète de type 2 en identifiant leurs obstacles et en élaborant des solutions qui encouragent des habitudes de vie saine. Alors que le taux d’incidences de diabète de type 2 atteint des proportions épidémiques et dans le cadre de nos efforts continus de réduire le fardeau du diabète de façon globale, nous sommes fiers d’entrer en partenariat avec LMC afin d’appuyer la prestation d’un programme fondé sur des données probantes, pour contrer ce défi en santé publique. »

Dre Jan Hux
Présidente et directrice générale, Diabetes Canada 

Faits en bref

  • L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) investira jusqu’à 4,5 millions de dollars sur quatre ans dans le Programme de prévention du diabète par l’entremise du Programme de partenariats multisectoriels pour promouvoir les modes de vie sains et prévenir les maladies chroniques.

  • Dans le cadre du Programme de partenariats multisectoriels, l’ASPC fera l’essai d’un nouveau modèle de financement selon lequel LMC sera admissible à des paiements incitatifs en fonction d’améliorations mesurables de la santé des participants, notamment d’une diminution du poids et de la glycémie, deux facteurs ayant une forte corrélation avec le risque de diabète de type 2.

  • Environ 200 000 nouveaux cas de diabète sont diagnostiqués chaque année. Dans le cadre de l’engagement du gouvernement du Canada à réduire le risque de diabète de type 2 au Canada, l’ASPC a élaboré le questionnaire CANRISK, un outil qui donne un indice de risque personnel et des conseils pour le réduire. 

  • Suivre le Guide alimentaire canadien peut aider les Canadiens à combler leurs besoins nutritionnels, à réduire le risque de maladies chroniques comme le diabète, les maladies du cœur et certains types de cancer et à améliorer leur santé générale et leur bien-être.

  • Certains adultes au Canada courent un grand risque de développer le diabète en raison de facteurs socioéconomiques, comme le revenu, la scolarité et la capacité de travailler. Selon le rapport intitulé Les principales inégalités en santé au Canada, le nombre de cas de diabète autodéclarés chez les adultes est beaucoup plus élevé chez les Métis et les Premières Nations que chez les non‑Autochtones. C’est aussi le cas pour les Canadiens noirs et ceux d’origine sud-asiatique, par comparaison aux Canadiens blancs. 

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de l’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé 
613-957-0200

Relations avec les médias

Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public

613-957-2991
1-866 225-0709

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :