Le gouvernement du Canada verse des fonds pour aider les victimes de violence familiale

Communiqué de presse

16 juin 2020
Ottawa (Ontario)

La violence familiale demeure un problème sérieux au Canada, et a des répercussions à long terme sur la santé mentale et physique des survivants. La violence est inacceptable, peu importe la forme qu’elle revête, et le gouvernement du Canada prend des mesures pour venir en aide à ceux qui ont été touchés par la violence familiale et aux fournisseurs de services qui les appuient.

L’honorable Patty Hajdu, ministre de la Santé, a annoncé aujourd’hui l’octroi d’un financement de près de 750 000 $ à l’Université McMaster pour l’exécution de son projet Préparer les professionnels à reconnaître la violence familiale et à y répondre. Dans le cadre de ce projet, l’Université McMaster collaborera avec huit associations pancanadiennes pour mettre en œuvre des directives ainsi que des ressources de formation et du matériel pour les professionnels de la santé et des services sociaux afin qu’ils offrent un soutien amélioré aux victimes de violence familiale, et évaluera leur utilisation. À l’aide de ce projet, l’Université McMaster vise à améliorer les connaissances, les compétences, les attitudes et les comportements des milliers de fournisseurs de service engagés à reconnaître les signes de la violence familiale et à offrir aux survivants une intervention sécuritaire et efficace.

L’Université McMaster a élaboré ce matériel et ces ressources dans le cadre de son projet VEGA (Violence Evidence Guidance and Action), auquel l’Agence de la santé publique du Canada a déjà versé du financement. La série de ressources est composée d’une formation en ligne, d’un guide pratique et de scénarios interactionnels visant à améliorer la réponse et le soutien offerts aux victimes de violence familiale.

Citations

« Les organisations de première ligne au sein de nos collectivités offrent souvent des services essentiels et vitaux aux victimes de violence familiale. Bien trop souvent, les enfants et les jeunes, ainsi que les femmes et les personnes LGBTQ2 vivent de la violence chez eux. Grâce à ce financement, les organismes communautaires seront davantage préparés pour leur venir en aide. Il est essentiel de donner aux professionnels la formation, les outils et les ressources nécessaires pour répondre aux besoins des survivants afin qu’ils reçoivent des soins appropriés en toute sécurité et de façon inclusive. »

L’honorable Patty Hajdu
Ministre de la Santé

« Nos travaux antérieurs nous ont montré que les professionnels ont besoin de plus de formation fondée sur des connaissances validées pour être capables de reconnaître la violence familiale et y répondre de façon sécuritaire et que cela leur tient à cœur. Les partenariats que nous avons noués avec des associations professionnelles réitèrent ce message. Nous sommes ravis d’être en mesure de diriger la mise en œuvre et l’évaluation du projet VEGA. Nous sommes fermement convaincus qu’un investissement dans les professionnels canadiens équivaut à un investissement dans les enfants, les jeunes et les familles du Canada. »

Melissa Kimber
Professeure adjointe à l’Université McMaster et responsable du projet Préparer les professionnels à reconnaître la violence familiale et à y répondre

« La violence familiale est un important problème de santé publique qui a des conséquences dévastatrices pour les enfants, les femmes, les familles et les collectivités. L’investissement continu de l’ASPC dans le projet VEGA signifie que d’importants efforts continueront d’être déployés pour aider les professionnels de la santé et des services sociaux à reconnaître la violence familiale et à y réagir de façon sécuritaire. »

Dre Harriet MacMillan
Professeure distinguée de l’Université McMaster et responsable du projet VEGA

Faits en bref

  • L’Agence de la santé publique du Canada fournit le financement pour ce projet dans le contexte de l’Investissement dans la prévention de la violence familiale et de la Stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe.

  • Les huit associations professionnelles avec lesquelles l’Université McMaster travaillera dans le cadre du projet Préparer les professionnels à reconnaître la violence familiale et à y répondre sont les suivantes : 

    • Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada
    • Société canadienne de pédiatrie
    • Association des psychiatres du Canada
    • Collège des médecins de famille du Canada
    • Association des facultés de médecine du Canada
    • Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux
    • Ligue pour le bien‑être de l’enfance du Canada
    • Association canadienne des médecins d’urgence
  • En plus de collaborer avec des associations professionnelles, l’Université McMaster travaillera avec l’Université de Toronto, l’Université McGill et l’Université de Calgary pour augmenter la portée et l’incidence de la série de ressources créées dans le cadre du projet VEGA.

Liens connexes

Personnes-ressources

Cole Davidson
Cabinet de l’honorable Patty Hajdu
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Santé Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Demandes de renseignements :
613-957-2991
1-866-225-0709


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :