Allocution de l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, le 1 juin 2021

Discours

Le 1 juin 2021             Ottawa (Ontario)         Agence de la santé publique du Canada 

La pandémie de la COVID-19 continue de provoquer du stress et de causer de l'anxiété à de nombreux Canadiens, particulièrement à ceux qui n'ont pas accès à leur réseau de soutien habituel. Le portail en ligne Espace mieux-être Canada offre aux personnes de tous âges partout au pays un accès immédiat à du soutien en matière de santé mentale et de toxicomanie sans frais et de façon confidentielle. Ces services sont accessibles 24 heures sur 24, sept jours sur sept.

À l'échelle nationale, nous continuons d'enregistrer une baisse constante de la transmission de la COVID-19. En ce qui concerne le nombre de cas signalés quotidiennement, la dernière moyenne sur sept jours est maintenant passée en deçà de 2 700 cas signalés par jour, ce qui représente une diminution de 70 % par rapport au pic de la troisième vague. Avec cette forte baisse des taux d'infection, le nombre de personnes souffrant d'une forme grave et critique de la maladie diminue également. La dernière moyenne sur sept jours du nombre de personnes atteintes de la COVID-19 traitées chaque jour dans nos hôpitaux a chuté de 40 % depuis le point culminant, pour atteindre environ 2 600 personnes par jour. De ce nombre, 1 100 personnes en moyenne ont été traitées dans des unités de soins intensifs, ce qui représente une baisse de 25 % depuis que le pic a été atteint, et le nombre moyen de décès par jour a aussi diminué de 25 %, soit 39 décès signalés par jour.

Même si les longs mois de cette pandémie ont été éprouvants, les Canadiens ont uni leurs efforts pour traverser les moments les plus difficiles et affronter les défis des nombreuses incertitudes auxquelles nous avons dû faire face, sans cesser de répondre à l'appel pour faire leur part. Nous le constatons peut-être maintenant plus que jamais, alors que la vaccination progresse à pas de géant, tandis que la campagne prend de l'ampleur grâce à l'approvisionnement accrus de vaccins.

Parallèlement, les différents professionnels de la santé et de la recherche du Canada se sont dévoués à la tâche pour continuer à surveiller l'innocuité des vaccins et à en évaluer l'efficacité et à analyser les plus récentes données probantes sur les vaccins et les programmes de vaccination contre la COVID-19 au Canada et ailleurs dans le monde. Dans ces efforts de surveillance et d'examen en temps réel des dernières données scientifiques, le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) du Canada s'est efforcé d'adapter rapidement ses orientations au sujet de l'utilisation des vaccins contre la COVID-19 au Canada pour assurer la protection optimale des Canadiens, au rythme de l'évolution constante de cette pandémie. Comme toujours, les recommandations du CCNI sont faites à la lumière des plus récentes données scientifiques et s'appuient sur l'expérience significative acquise au fil de nombreuses décennies dans le cadre des programmes de vaccination du Canada.

Pour formuler ses plus récents conseils diffusés aujourd'hui, le Comité a pris en considération une série de facteurs, allant de la sécurité jusqu'à l'approvisionnement en vaccins, en vue de faire des recommandations sur l'innocuité et l'efficacité de l'interchangeabilité des vaccins autorisés contre la COVID-19 ou « un calendrier de doses mixtes » pour les première et seconde doses de vaccins contre la COVID-19. Cet avis procure aux provinces et aux territoires des options sûres et efficaces pour gérer leur programme de vaccination, en recommandant expressément ce qui suit :

  • les personnes ayant reçu une première dose du vaccin d'AstraZeneca ou du vaccin COVISHIELD peuvent recevoir pour leur seconde dose soit le vaccin d'AstraZeneca ou le vaccin COVISHIELD, soit le vaccin à base d'ARNm de Pfizer-BioNTech ou de Moderna, à moins d'une contre-indication;
  • les personnes ayant reçu une première dose du vaccin à base d'ARNm de Pfizer-BioNTech ou de Moderna devraient se voir offrir le même vaccin à base d'ARNm pour leur seconde dose, mais si le même vaccin à base d'ARNm n'est pas facilement accessible ou que l'on ne sait pas quand il le sera, un autre vaccin à base d'ARNm peut être considéré comme interchangeable et devrait être offert pour compléter la série de vaccins.

En bref, l'interchangeabilité des vaccins signifie que vous pouvez recevoir une première dose d'un vaccin et recevoir en toute sécurité un vaccin différent pour votre seconde dose afin de compléter la série de deux doses de vaccins nécessaires pour assurer une protection optimale contre la COVID-19.

Même si le Comité consultatif national de l'immunisation continue de recommander que les provinces et les territoires maximisent le nombre de personnes bénéficiant de la première dose de vaccin en augmentant l'intervalle entre la seconde dose et la première jusqu'à quatre mois, compte tenu de l'augmentation de l'approvisionnement en vaccins contre la COVID-19 au Canada, le Comité a recommandé la semaine dernière d'offrir la seconde dose dès que possible. Le Comité recommande que la seconde dose soit offerte en priorité aux personnes qui risquent le plus de développer une forme grave ou de mourir de la COVID-19 une fois que toutes les populations admissibles auront eu accès à une première dose ou pendant que ce processus est en cours. Le CCNI continuera à surveiller de près les données probantes sur l'efficacité d'un intervalle allongé entre les deux doses et mettra à jour ses recommandations selon les besoins.

Partout au Canada, les professionnels de la santé, de la santé publique, de la recherche et les organismes de réglementation restent déterminés à travailler ensemble pour surveiller de près la sécurité des vaccins et leur efficacité, tout en s'adaptant rapidement aux nouvelles données scientifiques afin de garantir une utilisation optimale des vaccins au Canada. À mesure que la science et la situation évoluent, nous demeurons résolus à fournir des avis clairs et fondés sur des données probantes pour garder toute la population canadienne en sécurité et en santé.

Prenez connaissance de mon document d'information afin d'accéder à des renseignements et des ressources sur la COVID-19, y compris des renseignements sur la vaccination et des façons de réduire votre risque d'infection et de propagation du virus.

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :