Déclaration commune de la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, et de l'amirale Rachel Levine (M.D.), secrétaire adjointe à la Santé des États-Unis, à propos de la consommation de substances psychoactives et des méfaits connexes pendant la pandémie de COVID-19 

Déclaration

Mardi 27 septembre 2022

L'administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, et la secrétaire adjointe à la Santé des États-Unis, l'amirale Rachel Levine (M.D.), publient aujourd'hui la déclaration commune qui suit à propos de la publication d'un livre blanc sur la consommation de substances psychoactives et les méfaits connexes.

Le Canada et les États-Unis font toujours face à une crise de décès par surdose qui se poursuit. Depuis janvier 2016, les intoxications aux opioïdes ont coûté la vie à plus de 30 000 personnes au Canada. Aux États-Unis, 91 799 personnes sont décédées par surdose en 2020 seulement, et un opioïde était en cause dans 74,8 % de ces décès. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les deux pays ont malheureusement dû faire face à de grands défis en ce qui concerne les méfaits et les décès liés à la consommation de substances psychoactives.

Le Canada et les États-Unis collaborent dans le contexte du Plan d'action conjoint canado-américain sur les opioïdes pour ce qui est de l'application de la loi, de la sécurité frontalière et de la santé. Le Comité directeur du Plan d'action conjoint canado-américain sur les opioïdes publie aujourd'hui un livre blanc conjoint Canada–États-Unis, intitulé « Consommation de substances et méfaits pendant la pandémie de COVID-19 et approches de la surveillance et réponses fédérales », issu de cette collaboration.

Ce livre blanc se penche sur des approches rapides et novatrices utilisées par les deux pays pour la surveillance des tendances relatives à la consommation de substances psychoactives pendant la pandémie. Il inclut de l'information au sujet des méfaits et des décès associés à la consommation de substances psychoactives au Canada et aux États-Unis, des incidences de la COVID-19 sur la crise des opioïdes et des interventions stratégiques pour aborder la consommation de substances psychoactives adoptées du début de la pandémie de COVID-19 jusqu'en septembre 2022.

Les méfaits associés à la consommation de substances psychoactives sont un important problème de santé publique mondial qui ne touche pas que l'Amérique du Nord. Pour bien des pays, la prévention des méfaits associés à la consommation de substances psychoactives est un défi de longue date, rendu encore plus difficile dans le contexte d'une pandémie mondiale. Pendant la pandémie de COVID-19, le Canada et les États-Unis ont tous deux connu une hausse des taux de méfaits et de décès associés à la consommation de substances psychoactives au-delà des taux déjà élevés observés avant la pandémie. Cette situation peut en partie être attribuée à une réduction de l'accès des personnes qui consomment des substances psychoactives à des mesures de soutien et à des services au début de la pandémie. Au même moment, une hausse des sentiments d'isolement, de stress et d'anxiété ainsi qu'une augmentation de la toxicité de l'approvisionnement en drogues et en médicaments illicites ont contribué à l'augmentation des taux de décès dans les deux pays. La surveillance et la compréhension des tendances relatives à la consommation de substances psychoactives peuvent nous aider à orienter les politiques et les programmes en vue de réduire les méfaits et de sauver des vies.

Notre collaboration par rapport à ce livre blanc illustre notre engagement continu de combattre ensemble la crise des surdoses de manière à ce que les membres de nos populations respectives puissent se réaliser pleinement. La Feuille de route pour un partenariat renouvelé États-Unis–Canada de 2021, du premier ministre Trudeau et du président Biden, réaffirme notre engagement de travailler ensemble pour trouver des approches efficaces contre des défis communs, notamment ceux qui ont trait à la consommation de substances psychoactives. Ce livre blanc conjoint ouvre la voie à d'autres échanges de leçons apprises et de renseignements importants et, en fin de compte, à la poursuite de la collaboration pour lutter contre les décès par surdose dans nos deux pays.

Dre Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique du Canada
Agence de la santé publique du Canada

Amirale Rachel Levine (M.D.)
Secrétaire adjointe à la Santé des États-Unis
Ministère de la Santé et des Services sociaux des États-Unis

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :